Moonshot: The Indigenous Comics Collection T1

Moonshot: The Indigenous Comics Collection T1, dirigé par Hope Nicholson, AH Comics Inc., 2016, 176 pages.

L’histoire

Cette anthologie rassemble des dizaines de créateurs venant d’Amérique du Nord pour conter des histoires, sous forme de comics ou nouvelle illustrée, démontrant la richesse du patrimoine et des identités natives américaines à travers des histoires traditionnelles ou de nouvelles visions du futur.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Mon humble avis

Encore un Kickstarter ? Oui. Et je parlerai prochainement de mon addiction au financement participatif et des raisons qui font que je n’ai pas envie de m’en soigner. Mais ce billet est consacré à Moonshot et cette anthologie le mérite bien !

Comme pour Dates!, j’ai participé au deuxième volume et choisi une contribution qui me permettait de recevoir le premier, pour faire les choses dans l’ordre.

Pour l’année 2017, j’avais pour but de lire des œuvres plus diversifiées, que ce soit par les sujets abordés mais aussi par les identités des auteurs : leurs origines, genres, sexualités, abilités, neuroatypies, etc. J’essaie donc de ne pas louper les occasions qui se présentent de découvrir quelque chose de « nouveau » (pour moi s’entend) et « authentique » (histoire d’équilibrer les représentations erronées pleines de préjugés et de -ismes auxquelles j’ai pu être confrontée par le passé). Pouvoir découvrir les œuvres de Natifs Américains avec en plus pour sujet leurs visions du monde et leurs traditions, tout en soutenant ces créateurs, était une telle occasion !

Les histoires sont assez diverses, certaines plus proches de vignettes, mais elles permettent toutes d’avoir un aperçu des approches narratives des Natifs Américains (ou du moins des Nations, voire des créateurs, représentées dans cette anthologie). En effet, on ne retrouve pas un « gentil » protagoniste et un « méchant » antagoniste ; pas de manichéisme ici. Tout est en nuance, sans forcément de morale mais il y a toujours des enseignements à tirer de ces récits. Par exemple, quelques-uns des comics tournent autour des étoiles et de l’origine que peuvent leur donner les auteurs.

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans Moonshot, et probablement ce qui en fait un coup de cœur, c’est le travail éditorial fait sur le livre. On y trouve une introduction et une postface qui expliquent les origines de l’anthologie et la démarche de création ; de plus, chacune des histoires est précédée d’une présentation. Je trouve que cela fait toute la différence avec des histoires qui s’enchaînent sans un mot : ici elles sont introduites, recontextualisées par rapport aux origines de l’histoire, de la Nation dont elle est issue, si elle a été modifiée (l’une d’elles par exemple est déplacée dans un univers de science-fiction) et à quoi elle fait écho. On trouve en plus à la fin des biographies de tous les créateurs, ainsi que des sketch de travail qui sont magnifiques.

La plupart des histoires sont des comics et le talent des dessinateurs est épatant. Ce serait dommage de lire ce genre de beauté en quatrième vitesse alors que certaines illustrations sont à couper le souffle. Seule une histoire est une nouvelle, mais elle est illustrée (d’ailleurs, ces dessins font partie des plus magnifiques de l’anthologie selon moi).

Un détail mentionné dans la postface m’a fait particulièrement réfléchir : le fait que ces histoires, avant d’être publiées, aient été soumises par les créateurs aux « chefs » (je ne suis pas sûre que ce soit le terme exact en français, n’hésitez pas à me corriger si vous en savez plus !) des tribus correspondantes. Cela montre à quel point ces histoires sont ancrées dans leur culture et la valeur qu’ils leur donnent, ce que je trouve très beau !

Si vous êtes intéressé par l’acquisition d’une telle beauté, il me semble qu’il est possible de la commander sur Amazon (beurk) ou ComiXology (ibid.), en tous cas, vous trouverez toutes les informations sur le site de l’éditeur, sa page Facebook ou encore son compte Twitter.

Publicités

7 commentaires sur “Moonshot: The Indigenous Comics Collection T1

  1. Voilà une belle découverte !
    Je comprends tout à fait ton envie de diversifier tes lectures (et les difficultés que ça peut représenter parfois).
    D’ailleurs tu viens de m’offrir la meilleure traduction de « own voice books » : des livres authentiques. (Bon ça ne regroupe pas tout ce que l’expression contient en VO, mais c’est mieux que voix propre, qui est tout ce que j’arrivais à trouver – ce qui n’est pas très brillant). Donc merci !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s