The Promised Neverland T8, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T8 : Jeux interdits, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2019 (VO : 2018), 372 pages.

L’histoire

Emma et Ray comptent bien se rendre à Goldy Pond pour suivre la piste de Minerva. C’est l’homme du point B06-32 qui se charge de les y conduire. En forêt, ils se retrouvent face à une nuée de monstres. L’homme leur annonce qu’ils vont devoir survivre et échapper aux créatures, il n’interviendra que lorsqu’un des deux enfants aura été mangé. Ray et Emma ne se font pas prier pour prendre la fuite. Ils utilisent une de leurs armes pour lancer un filet sur les monstres qui sont alors empêtrés. Emma les voit avec horreur manger l’un des leurs pour se libérer. Finalement, les deux enfants échappent aux monstres et l’homme les félicite. Cependant, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir et de techniques à apprendre. Emma et Ray ne peuvent que constater qu’ils ne sont pas au niveau de leur guide, ce qui n’est pas très encourageant…

Note : 5/5

Mon humble avis

Lire la suite « The Promised Neverland T8, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

C’est le 1er avril, je balance tout !

Ce rendez-vous a été créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

Les règles du RDV

  • Le Top & Flop des lectures du mois précédent.
  • Au moins une chronique découverte sur un autre blog le mois dernier.
  • Au moins un article lu et aimé le mois dernier (hors chronique littéraire).
  • Et enfin : le truc trop cool que vous ayez fait ou qui vous est arrivé pendant le mois.

Ceci n’est pas un poisson d’avril, je vais bel et bien tenter de reprendre ce rendez-vous que je n’avais pas fait depuis le mois de juin, où je n’avais pas grand-chose à partager et finalement si l’été a été propice à la lecture, c’était plutôt des ouvrages et moins des articles. Ensuite la rentrée s’est précipitée, puis la fin d’année, puis le début d’année… Bref la vie a été mouvementée avec tout un tas de nouvelles activités, de nouvelles rencontres, qui ont fait que je n’ai pas pris le temps de me remettre au blog. Au moins, le confinement aura réussi cela. Pendant tous ces mois sans nouvelles, j’ai tout de même lu un tas de choses intéressantes que j’aimerais partager, donc je vais faire un tri et vous présenter le meilleur (selon moi) !

J’espère que vous allez bien et que le confinement n’est pas trop anxiogène pour vous. Prenez soin de vous, pas seulement par rapport au Covid-19, mais je pense surtout mentalement en cette période toute particulière !

Le Top et Flop de mes lectures

Pas de flop ! En revanche je met trois livres dans mon top : De bons présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman, le deuxième tome de la saga The Expanse : La Guerre de Caliban de James S.A. Corey et le troisième : La porte d’Abaddon.

Florilège de chroniques lues

Magali Lefebvre, des Histoires de Lullaby, a chroniqué La sirène et la licorne de Erin Mosta : je l’ai beaucoup vu tourner sur la blogosphère et tout le monde a l’air ravi de cette lecture, j’ai donc très envie de le lire également !

Mrs Roots a publié une chronique de L’autobiographie d’Assata Shakur et je ne connaissais rien de cette personne jusque là, alors que toute sa vie a l’air passionnante et intéressante !

Chez Arcanes Ouvertes, c’est la chronique de Matilda de Roald Dahl qui m’a le plus plu, je n’ai toujours pas lu ce livre il faut vraiment que je l’emprunte à ma prochaine visite en bibliothèque (quand elle sera rouverte après l’apocalypse).

Sur Planète Diversité, je retiens la chronique de Juliet Takes a Breath de Gabby Rivera, parce qu’on a tou·te·s besoin de plus de queerness dans nos vies.

Les chroniques de ce livre ont fusé de partout mais au cas où vous ne le connaissiez pas, Cielle de Deuxième page a chroniqué Beauté fatale de Mona Chollet que j’avais effectivement adoré.

Au sujet des chroniques de livres, j’ai trouvé cet article de Planète Diversité particulièrement pertinent, je suis complètement d’accord (et il faudrait que je le fasse plus souvent et mieux) : « L’importance d’identifier les représentations dans vos chroniques ».

Les liens qui m’ont fait dire « Waouh »

Lire la suite « C’est le 1er avril, je balance tout ! »

Enjamber la flaque où se reflète l’enfer, de Souad Labbize

Enjamber la flaque où se reflète l’enfer : Dire le viol, de Souad Labbize, édition bilingue français – arabe, Éditions iXe, « La petite iXe », 2019, 108 pages.

L’histoire

Souad Labbize est descendue “dans les caves de l’enfance”, pour écrire ce témoignage en soutien à toutes les femmes et filles victimes d’agressions sexuelles. Rédigé en français, traduit en arabe, il pose dans ces deux langues des mots sur la douleur et la honte, sur la rudesse de la mère et l’indolence du père. Des cris horrifiés, sans compassion ni tendresse pour l’enfant violée, la projettent sur le chemin au bout duquel elle gagnera sa liberté et son indépendance.

Note : 5/5

Mon humble avis

Lire la suite « Enjamber la flaque où se reflète l’enfer, de Souad Labbize »

The Promised Neverland T7, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T7 : Décision, de Kaiu Shirai (scénario) et Posula Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2019 (VO : 2018), 192 pages.

L’histoire

Après avoir rencontré deux démons pacifiques et être sorti de la forêt grâce à eux, Emma, Ray et les autres arrivent finalement au point de rendez-vous. Ils découvrent alors un gigantesque refuge souterrain dans lequel un homme les attend: ont-ils enfin trouvé William Minerva ?

Note : 5/5

Mon humble avis

Lire la suite « The Promised Neverland T7, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

Transmédialité, Bande dessinée & Adaptation, dirigé par Évelyne Deprêtre et German A. Duarte

Transmédialité, Bande dessinée & Adaptation, dirigé par Évelyne Deprêtre et German A. Duarte, Presses universitaires Blaise Pascal, « Graphèmes », 2019, 305 pages.

Le résumé

Les processus transmédiaux et adaptatifs dans la condition médiatique actuelle constituent le noyau de cet ouvrage. D’un côté, il s’agit de situer les processus adaptatifs dans un contexte technologique, qui, par sa nature, opère quotidiennement des formes d’adaptation, et cela même de façon involontaire. D’un autre côté, il s’agit de mettre en lumière non seulement le phénomène de la transmédialité mais également la collectivisation de l’acte narratif qu’il induit de plus en plus souvent. Or, il semble que ce phénomène soit demeuré en arrière-plan dans le contexte médiatique de cette dernière décennie. Entre ces deux intérêts, comme pivot de cette collaboration, se trouve l’analyse des relations entre le médium bédéique et le vaste univers médiatique. En effet, la bande dessinée représente, de l’avis de l’équipe directrice, un moyen de construire des espaces narratifs très particuliers, et son étude, contextualisée dans l’ère numérique, ouvre des voies indispensables pour mieux comprendre et cerner la manière dont les espaces narratifs numériques seront construits dans un futur proche.

Note : 4/5

Mon humble avis

Lire la suite « Transmédialité, Bande dessinée & Adaptation, dirigé par Évelyne Deprêtre et German A. Duarte »

The Expanse T2 : La Guerre de Caliban, de James S.A. Corey

The Expanse T2 : La Guerre de Caliban, de James S.A. Corey, traduit de l’anglais (États-Unis) par Thierry Arson, Actes Sud, « Exofictions », 2016 (VO : 2012), 720 pages.

L’histoire

Sur Ganymède, la lune de Jupiter transformée en grenier à blé pour les planètes extérieures, un sergent des Marines de Mars assiste au massacre de sa section d’élite par une créature monstrueuse. Sur Terre, une personnalité politique de haut rang s’évertue à éviter un conflit interplanétaire. Sur Vénus, la protomolécule extraterrestre a investi la planète entière, générant des bouleversements mystérieux qui menacent tout le système solaire. Pendant ce temps, à bord du Rossinante, James Holden et son équipage acceptent d’aider un scientifique de Ganymède dans la recherche de sa fillette kidnappée.
L’avenir de l’humanité pourrait bien dépendre d’une poignée de laissés-pour-compte et de leur capacité à empêcher une invasion extraterrestre.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Mon humble avis

Lire la suite « The Expanse T2 : La Guerre de Caliban, de James S.A. Corey »

The Promised Neverland T6, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T6 : B06-32, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2019 (VO : 2017), 192 pages.

L’histoire

Au milieu de la cavalcade, la silhouette d’une mystérieuse jeune fille se dresse devant les enfants paniqués, déclarant vouloir leur venir en aide. Quant à Ray, qui s’était élancé seul afin de détourner l’attention du démon bestial, le voilà acculé par un nouveau groupe de démons aussi véloces qui terrifiants… C’est alors qu’un cavalier surgit et l’enlève in extremis !

Note : 5/5

Mon humble avis

Lire la suite « The Promised Neverland T6, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

De bons présages, de Terry Pratchett et Neil Gaiman

De bons présages, de Terry Pratchett et Neil Gaiman, traduit de l’anglais (Grande Bretagne) par Patrick Marcel, J’ai Lu, 1995 (VO : 1990), 441 pages.

L’histoire

L’Apocalypse est pour demain. Avec ses trompettes, ses flammes de l’Enfer, son courroux du ciel et tout le tremblement. L’éternel lutte entre les forces du Bien et celles du Mal arrive enfin à son terme. On va pouvoir savoir qui est l’heureux gagnant. Sauf que certains ont pris goût à l’humanité et s’imaginent qu’on pourrait éventuellement essayer de penser les choses avec un peu plus de subtilité. N’en déplaise à leurs maîtres respectifs, l’ange Aziraphale (bouquiniste à temps partiel) et le démon Rampa (qui aimerait bien écouter autre chose que Queen sur l’autoradio de sa Bentley) se sont mis d’accord pour repousser l’apocalypse d’une éternité ou deux. Encore faudrait-il pour ça mettre la main sur l’Antéchrist.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Mon humble avis

Lire la suite « De bons présages, de Terry Pratchett et Neil Gaiman »

The Promised Neverland T5, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T5 : L’évasion, de Kaiu Shirai (scénario) et Posula Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2018 (VO : 2017), 192 pages.

L’histoire

Alors que retentit le signal d’alarme et que le dispositif de sécurité se déploie, Emma et ses camarades se lancent dans une évasion périlleuse. Non seulement ils ignorent tout ou presque des dangers qui les attendent au-delà du mur, mais ils doivent surmonter le chagrin lié à la disparition de Norman… Leur soif de liberté sera-t-elle plus forte que le désespoir ?!

Note : 5/5

Mon humble avis

Lire la suite « The Promised Neverland T5, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

Artemisia, de Nathalie Ferlut et Tamia Baudouin

Artemisia, de Nathalie Ferlut (scénario) et Tamia Baudouin (dessin et couleurs), Delcourt, « Mirages », 2017, 96 pages.

L’histoire

Lorsque Artemisia Gentileschi pousse son premier cri, le Caravage commence à développer son art magnifiquement ténébreux. La peinture est alors un art réservé aux hommes : une femme ne peut ni entrer à l’Académie, ni signer ses toiles, ni être payée pour elles. C’est pourtant ce que l’une d’entre elles va faire… Sa force lui permettra de triompher de tout et de tous, et de révéler au monde une peinture dont la puissance n’a rien à envier à celle des hommes.

Note : 4/5

Mon humble avis

Lire la suite « Artemisia, de Nathalie Ferlut et Tamia Baudouin »