Dernière heure Tome 1 à 4, de Yû

Dernière heure Tome 1 à 4, de , Akata, 2017, 194 + 196 + 162 + 227 pages.

L’histoire

Cela fait cinq années que le Japon est en guerre. Mais Saku, jeune collégien, ne le réalise pas vraiment. Vivant sur une petite île isolée, son quotidien n’est synonyme que d’ennui, entre les cours et la frustration de repas trop sommaires. Pourtant, tandis que les affrontements semblent s’intensifier, une terrible nouvelle vient bouleverser sa vie et celle de ses camarades : désormais, chaque vendredi, certains d’entre eux seront appelés à aller se battre sur le front. Tous, sauf Saku et Miyako, son amie d’enfance, exemptés sans savoir pourquoi de partir à la guerre…

Note : 3/5

Lire la suite « Dernière heure Tome 1 à 4, de Yû »

Publicités

Personne ne m’a dit : le journal d’un nouveau parent, de Hollie McNish

Personne ne m’a dit : le journal d’un nouveau parent, de Hollie McNish, traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Fabienne Gondrand, Solar Éditions, 2018 (VO : 2016), 462 pages.

L’histoire

« Au cours de la matinée, je ne trouve plus mon stylo. Je le cherche partout sur mon bureau. Quand je demande à ma collègue si elle le voit, elle rit d’un air entendu en disant que j’ai le syndrome du neurone unique. J’entends souvent cette expression aux réunions du groupe pour les parents de nouveau-nés. Elle renvoie à la théorie, dénuée de tout fondement scientifique, selon laquelle le cerveau de la femme se remplit de ouate après l’arrivée de l’enfant. Seules les femmes ont l’air d’user de cette expression. Les hommes du groupe, non. Je n’ai jamais entendu parler du syndrome du neurone unique des papas. Les hommes ne disent pas cela. Parce qu’ils n’en souffrent pas : ils appellent ça être « défoncés de fatigue », reflet plus fidèle de la réalité. Bien joué, les papas. Pour les mamans, j’ajouterais volontiers quelques mots, pour dire qu’elles sont « défoncées de fatigue alors qu’elles gèrent les effets psychologiques et physiques d’une transformation interne et externe totale de leur corps ». »
Une voix puissante de femme libre qui se raconte sur le vif et qui démonte tous les tabous sur la sexualité, l’allaitement, notre rapport au corps, l’éducation des filles, la question du genre, le rôle du père, la couleur de peau, l’état du monde…

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Lire la suite « Personne ne m’a dit : le journal d’un nouveau parent, de Hollie McNish »

Mars Horizon, de Florence Porcel et Erwann Surcouf

Mars Horizon, de Florence Porcel (scénario) et Erwann Surcouf (dessin et couleur), Éditions Delcourt, « Octopus », 2017, 120 pages.

L’histoire

Embarquez avec l’équipage de la mission Mars Horizon, les pionniers de la planète rouge. Une excursion passionnante pour un projet complexe et ambitieux : la première installation humaine sur Mars !
Ils sont psychiatre, médecin, ingénieur, pilote ou encore botaniste : ce sont les ambassadeurs de la première mission habitée vers Mars. Mais comment réagiraient les humains à 150 millions de kilomètres de la Terre ? Quel lien les unit à Mars ? C’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur cette magnifique et dangereuse planète…

Note : 3/5

Lire la suite « Mars Horizon, de Florence Porcel et Erwann Surcouf »

Et ma langue se mit à danser, d’Ysiaka Anam

et ma langue se mit à danser couv

Et ma langue se mit à danser, dYsiaka Anam, La Cheminante, 2017, 120 pages.

L’histoire

Récit à la première personne, Et ma langue se mit à danser est un carnet de voyage intérieur explorant des questions fondamentales : l’enfance et l’exil , la honte et le silence, ce qui empêche de grandir mais aussi ce qui permet de croître.
La perte d’une langue et la réinvention d’une autre offrent un voyage qui glisse du pays natal, au pays(age) intérieur, en passant par plusieurs non-lieux imaginaires. Sur le parcours, Ysiaka Anam exhume les mandats oubliés dans les poches, les chaussons qui réchauffent la mémoire, la vie qui invente toujours.

Note : 5/5

Lire la suite « Et ma langue se mit à danser, d’Ysiaka Anam »

Plutona, de Jeff Lemire et Emi Lenox

Plutona, de Jeff Lemire et Emi Lenox (scénario et dessin) et Jordie Bellaire (couleur), traduit de l’anglais (États-Unis) par Sidonie van den Dries, Futuropolis, 2017 (VO : 2016), 150 pages.

L’histoire

Cinq adolescents trouvent dans un bois le corps de la plus grande super-héroïne du monde, Plutona. Cette terrible découverte les entraînera dans un sombre périple qui va bouleverser leur amitié et leur vie.

Note : 3/5

Lire la suite « Plutona, de Jeff Lemire et Emi Lenox »

La Forêt sombre, de Liu Cixin

La Forêt sombre, de Liu Cixin, traduit du chinois (Royaume-Uni) par Gwennaël Gaffric, Actes Sud, 2017 (VO : 2008), 656 pages.

L’histoire

Dans La Forêt Sombre, la Terre essaie de digérer la nouvelle d’une invasion extra-terrestre qui devrait se faire d’ici quatre cent ans. Les collaborateurs de ces extra-terrestre ont été arrêtés mais la présence des intellectrons, ces particules subatomiques qui permettent à Trisolaris d’accéder à toutes les informations humaines de façon instantanée, signifie que les plans de défense terrestre sont exposés à l’ennemi. Seul l’esprit humain reste secret.

Note : 5/5

Lire la suite « La Forêt sombre, de Liu Cixin »

Les règles… Quelle aventure !

Les règles… Quelle aventure !, de Élise Thiébaut et Mirion Malle, La ville brûle, 2017, 70 pages.

L’histoire

Les règles, les ragnagnas, les affaires ou les machins… Une fois par mois environ, les filles et les femmes entre 12 et 52 ans saignent pendant quelques jours mais on n’en parle jamais, alors même que cela concerne la moitié de l’humanité.
Les règles ont longtemps été un instrument qui a permis d’opprimer les femmes et de leur donner l’impression qu’elles étaient impures et capables de moins de choses que les hommes. Les règles sont donc un véritable enjeu féministe auquel il n’est jamais trop tôt pour s’intéresser…
Parler des règles, c’est aussi parler du patriarcat, de sexualité, de religion… Les autrices abordent le sujet avec humour, de façon décomplexée et décalé, avec de solides références culturelles, mythologiques, médicales et féministes pour piquer la curiosité et enrichir la connaissance des préados et ados, filles et garçons.

Note : 5/5

Lire la suite « Les règles… Quelle aventure ! »

Shades of Magic T2 : Shades of Shadow, de V.E. Schwab

Shades of Magic T2 : Shades of Shadow, de V.E. Schwab, traduit de l’anglais (États-Unis) par Sarah Daliou, Lumen, 2018 (VO : 2016), 638 pages.
Shades of Magic #2 : A Gathering of Shadows, version audio en anglais narrée par Michael Kramer et Kate Reading, Macmillan Audio, 2016.

L’histoire

Quatre mois ont passé depuis que la pierre noire est tombée entre les mains de Kell, depuis que le corps de Holland a été envoyé dans le Londres noir en compagnie du talisman maléfique. Lilah est partie. Sans mot dire, au bout de trois jours d’épreuves inimaginables, elle a laissé là Kell, sur un quai du Londres rouge, pour partir explorer le monde. Inquiet, le jeune homme affronte des nuits sans repos : assailli de rêves menaçants, il ne se réveille que pour penser à elle. La capitale bouillonne de fièvre car dans quelques jours commencent les Jeux des éléments, une compétition qui réunit les meilleurs magiciens de trois royaumes voisins, souvent en guerre par le passé.

Note : 5/5

Lire la suite « Shades of Magic T2 : Shades of Shadow, de V.E. Schwab »

Le Problème avec les femmes, de Jacky Fleming

Le Problème avec les femmes, de Jacky Fleming, traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Nora Bouazzouni, Dargaud, 2017 (VO : 2016), 128 pages.

L’histoire

« Autrefois, les femmes n’existaient pas, et c’est pour cette raison qu’elles sont absentes des livres d’histoire. Il y avait des hommes et parmi eux, un certain nombre de génies. » À travers une succession de dessins hilarants, Jacky Fleming retrace avec ironie l’évolution de la femme dans notre société. Second degré garanti !

Note : 5/5

Lire la suite « Le Problème avec les femmes, de Jacky Fleming »