Altaïr T1, de Kotono Kato

Altaïr T1, de Kotono Kato, traduit du japonais par Fédoua Lamodière, Glénat, 2014 (VO : 2008), 224 pages.

L’histoire

Au jeu des stratèges, il faut vaincre ou périr. Dans un univers fantastique très fortement inspiré du bassin méditerranéen à l’époque où les empires rivalisaient de puissance…Mahmut est le plus jeune homme à accéder au rang de pacha, général de haut rang dans la stratocratie de Türkiye. Accompagné d’Iskandar, son fidèle aigle royal, ce pacifiste sillonne le pays pour déjouer les conflits. Malheureusement, tous ses compatriotes ne partagent pas ses convictions et l’empire Balt-Rhain guette la moindre occasion pour étendre son territoire…

Notre héros arrivera-t-il à conserver son intégrité au milieu de ces jeux de pouvoir où complots et trahisons sont monnaie courante ?

Note : 4 sur 5.

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « Altaïr T1, de Kotono Kato »

The Promised Neverland T20, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T20 : L’autre rive du destin, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2021 (VO : 2020), 240 pages.

L’histoire

De retour à Grace Field House, Emma et ses compagnons réussissent par un incroyable tour de force à délivrer les otages et à reprendre le contrôle de la ferme. Tandis que même Maman a basculé dans leur camp, en face, un dernier ennemi se dresse, seul et acculé. Alors que Peter Ratri doute face à la détermination d’Emma, dans la capitale, un bouleversement que personne n’aurait imaginé se produit ! Jusqu’à la dernière case, le suspense et la tension tissent cette ode à la liberté que constitue The Promised Neverland et dévoilent un final sublime, véritable lueur d’espoir au cœur d’un univers glaçant.

Note : 4 sur 5.

Mon humble avis

Lire la chronique de The Promised Neverland T20

The Promised Neverland T19, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T19 : La note maximale, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2021 (VO : 2020), 192 pages.

L’histoire

Quitte à se jeter dans la gueule du loup, Emma et ses compagnons foncent sur Grace Field, espérant arracher leurs camarades aux mains de Peter Ratri. Profitant de la mort de la reine, leur dernier ennemi semble plus que jamais déterminé à étouffer la révolte et à transformer l’orphelinat en un tombeau… Les dernières pièces sont en place, qui parviendra à faire échec et mat le premier ?

Note : 5 sur 5.

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « The Promised Neverland T19, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

The Promised Neverland T18, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T18 : Never Be Alone, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2021 (VO : 2020), 192 pages.

L’histoire

Malgré leurs efforts, Emma et Ray arrivent trop tard. Norman a mené son plan à bien, les démons de la cour et ceux du clan Geelan se sont entre-tués. Au milieu du charnier, Emma lance un ultime cri du cœur pour convaincre Norman de renoncer à son projet d’extermination. Parviendra-t-elle à faire vaciller celui qui est désormais le « boss » d’une troupe de radicaux ?

Note : 4 sur 5.

Mon humble avis

Lire la chronique de The Promised Neverland T18

The Promised Neverland T17, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T17 : La bataille de la Capitale, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2020 (VO : 2020), 192 pages.

L’histoire

Alors qu’approche la cérémonie de Tifari, toutes les forces armées, humains comme démons, convergent vers la capitale. Parmi eux, Norman, épaulé de Geelan et de ses sbires, lance son raid punitif dans le but d’éliminer la reine et les membres des cinq familles régentes. Emma, Ray, Don et Gilda sont fermement résolus à l’en empêcher, mais il ne leur reste que très peu de temps… Arriveront-ils avant qu’il ne soit trop tard ?!

Note : 5 sur 5.

Mon humble avis

Lire la chronique de The Promised Neverland T17

The Promised Neverland T16, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T16 : Lost boy, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2020 (VO : 2019), 207 pages.

L’histoire

Pour percer le mystère de la « fille au sang maudit », Emma et Ray ont repris le chemin des Sept Murs. Une fois la porte passée, ils se retrouvent prisonniers d’un univers qui ressemble étrangement à Grace Field House mais où règne une inquiétante atmosphère. Perdus dans ce labyrinthe qui se joue des lois de l’espace et du temps, parviendront-ils à trouver la sortie ?

Note : 4 sur 5.

Mon humble avis

Lire la chronique de The Promised Neverland T16

The Promised Neverland T15, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T15 : L’entrée, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2020 (VO : 2019), 192 pages.

L’histoire

Le plan consistant à exterminer tous les démons pour libérer les humains est en marche. Et pour le mettre à exécution, le nouveau William Minerva est prêt à nouer les alliances les plus terribles ! Au fond d’elle, Emma doute de cette solution sanglante qui va à l’encontre de ses principes. Parviendra-t-elle à convaincre celui qui est devenu le Boss d’opter pour une solution pacifique ?

Note : 4 sur 5.

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « The Promised Neverland T15, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

The Promised Neverland T14, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T14 : Retrouvailles inattendues, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2020 (VO : 2019), 192 pages.

L’histoire

Emma et ses compagnons ont fait la rencontre de Jin et Hayato, qui affirment avoir été envoyés par William Minerva pour les guider jusqu’à leur repaire ! Malheureusement, la blessure de Chris s’est infectée, et il a besoin de soins de toute urgence. Une seule solution : s’introduire dans une ferme pour voler des médicaments. Alors que le cambriolage tourne mal, un nouveau protagoniste entre en scène…

Note : 5 sur 5.

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « The Promised Neverland T14, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

Mooncakes, de Wendy Xu et Suzanne Walker

Mooncakes, de Wendy Xu et Suzanne Walker, lettrage de Joamette Gil, Oni Press, 2019, 256 pages.

L’histoire

Une histoire d’amour et de démons, de famille et de sorcellerie. Nova Huang en sait plus sur la magie que la moyenne. Elle travaille à la librairie de ses grands-mères, où elle les aide à prêter des livres de sorts et à enquêter sur tous les événements surnaturels de leur ville de Nouvelle-Angleterre.

Une nuit fatidique, elle suit les rapports d’un loup blanc dans les bois, et elle tombe sur l’inattendu : son amour d’enfance, Tam Lang, combattant un démon cheval dans les bois. En tant que loup-garou, Tam a erré d’un endroit à l’autre pendant des années, incapable de se sentir à l’aise dans une ville. Leurs sentiments latents sont ravivés sur fond de sorcellerie, de magie non testée, de rituels occultes et de liens familiaux anciens et nouveaux dans ce conte enchanteur de découverte de soi.

Note : 5 sur 5.

♥ Coup de cœur ♥

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « Mooncakes, de Wendy Xu et Suzanne Walker »

The Promised Neverland T13, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T13 : Le roi du Paradis, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2020 (VO : 2019), 192 pages.

L’histoire

La relative tranquillité d’Emma et des siens vole brusquement en éclats quand un commando de soldats humains les attaque ! Sur ordre de James Ratri, la troupe d’élite menée par l’impitoyable Andrew a pris d’assaut le refuge. Alors qu’Emma et les enfants s’enfuient, Yugo et Lucas décident de faire front armes au poing, à deux contre six…

Note : 4 sur 5.

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « The Promised Neverland T13, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »