Les financements participatifs pour les livres & co

Un petit point sur la raison qui me pousse à participer à des financements participatifs que ce soit sur Ulule, Kickstarter, Sandawe, le Pot Commun, et j’en passe. Alors, loin de moi l’idée de faire un billet exhaustif, il s’agit des raisons qui me poussent à participer à ce genre de financements, mais je serai ravie d’en discuter plus en avant dans les commentaires, pour savoir ce que vous en pensez 🙂 Autre chose avant de commencer : mon but n’est pas de vous inciter à tout prix à participer à ce genre de choses et je me rends bien compte que tout le monde n’en a pas la possibilité ni l’envie, et c’est tout à fait respectable !

Sans surprise, la grande majorité des projets auxquels je participe… sont des livres. J’ai l’impression que c’est l’opportunité parfaite de soutenir les artistes qui nous plaisent et dont on consomme régulièrement le travail. Par exemple, je me rends compte que j’ai beaucoup participé à des financements pour l’édition et l’impression de webcomics que je lisais déjà gratuitement en ligne. Si la plupart des artistes ont à présent des comptes Tipeee ou Patreon, participer à leurs projets permet de les rémunérer et en plus d’avoir leur œuvre entre nos mains. Ça a été le cas pour moi avec Shades of A (dont je vous ai parlé ici), Blindsprings (que je viens de recevoir, j’en parle bientôt), Check, Please! et Go Get a Roomie!. Bon, comme je gagne pas des milliers d’euros non plus, je me contente assez souvent des contributions électroniques : pas que le livre imprimé soit cher, mais quand les créateurs sont aux États-Unis ou au Canada, les frais de port peuvent devenir exorbitants…

Les plateformes comme Ulule ou Kickstarter permettent aussi de soutenir des projets qu’on a pu découvrir lors de salons : l’aperçu qu’on a eu du travail de l’artiste nous a séduit, il ou elle parle de son projet et on a le choix par la suite d’aller voir de quoi il en retourne. J’ai découvert lors de la Paris Comics Expo Graffcomics (qu’on attend toujours, mais ça a l’air de sentir un peu meilleur qu’avant…), et lors du HeroFestival je suis tombée sur les créateurs de AmuseZ et Dragon (j’ai chroniqué ces deux derniers ici et ).

Ces plateformes permettent aussi de remettre au goût du jour le principe de la souscription ! Pour certains éditeurs, il est plus sécurisant de pré-vendre leurs livres – bien à l’avance – de sorte qu’ils sachent combien de lecteurs pourraient être intéressés, afin de faire un tirage au plus proche de la réalité. C’est pourquoi on retrouve des projets d’éditeurs sur ces plateformes, comme ceux des Moutons électriques ou Alternative History Comics Inc. par exemple.

Quand je regarde la totalité des projets livres auxquels j’ai participé, j’ai connu la grande majorité grâce aux réseaux sociaux qui relaient les productions issues de la diversité et de voix authentiques (comme par exemple Moonshot et Dates!). Je ne dis pas que l’édition traditionnelle ne produit pas de tels contenus, d’ailleurs, ces mêmes communautés et réseaux rajoutent beaucoup beaucoup de livres à ma liste de souhaits. Mais comme les financements participatifs sont limités dans le temps… il vaut mieux participer plutôt que mettre la référence de côté et que ce soit trop tard ou trop compliqué par la suite.

Bien sûr, la lecture et les livres sont l’une de mes plus grandes passions, mais les plateformes de financement participatifs offrent bien plus d’opportunités que cela ! J’ai même participé à deux jeux vidéos, un documentaire des plus importants (Bubble, dont le Pot commun est toujours en cours, je vous invite à aller voir !), un projet de séminaire de recherche sur les genres, sexualités et identités queer dans les productions jeunesse (Le Placard Project) et un bar à chat solidaire et végétalien à Lyon (Au Bonheur des Chats, qui va ouvrir bientôt !). Bref, cela permet de donner un peu d’argent à des projets en lesquels on croit et qui correspondent à nos valeurs.

On me demande parfois si je n’ai pas peur des risques, de ne pas recevoir les « récompenses » ; mais comme j’ai commencé avec des projets que je connaissais déjà, je faisais finalement confiance aux créateurs. Sur un bon nombre de projets auxquels j’ai pu participer, finalement un seul a posé un peu problème… mais semble se débloquer donc je compte ça comme une victoire 🙂

Et vous ? Que pensez-vous des financements participatifs ?

Publicités

2 commentaires sur “Les financements participatifs pour les livres & co

  1. J’aime beaucoup le principe pour avoir reçu et donné ! C’est vraiment un bon moyen pour les donateurs d’aider et d’encourager la création dans tous les domaines. 😀 !!! En plus des fois certains projets sont vraiment top de top !!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s