Trees T2 : Deux forêts

Trees T2 : Deux forêts, de Warren Ellis (scénario) et Jason Howard (illustrations et couleurs), traduction de l’anglais (États-Unis) par Alex Racunica Nikolavitch, Urban Comics, « indies », 2016 (VO : 2014-2016), 144 pages.

L’histoire

Le monde tel que nous le connaissions a disparu. Depuis que ces structures extra-terrestres se sont installées sur la surface du globe, l’humanité tout entière vit au rythme végétal de leur présence, sans véritablement savoir à quoi s’attendre. Suite aux événements survenus à la station arctique de Blindhail, on ignore encore tout de la nature de cette invasion extraterrestre. Ces Arbres seraient-ils une avant-garde, endormie en attendant une intervention de plus grande ampleur ? À New York, une menace s’éveille sous l’Arbre de Manhattan…

Note : 5/5

Mon humble avis

Le premier tome de Trees m’avait très agréablement surprise et il était donc hors de question que je passe à côté de la suite (même si je suis très en retard pour le lire et en parler). Pour se remettre dans le bain, un rappel des événements précédents autour des cinq Arbres qui apparaissaient dans le premier tome nous est présenté, ce qui est toujours bienvenu dans des séries (que ce soit pour des bande dessinées ou des romans je trouve).

Certains personnages ayant trouvé la mort dans le tome précédent, l’intrigue se resserre sur les autres, principalement la scientifique Joanne Creasy, rescapée de l’explosion de l’Arbre de Blindhail, où des fleurs noires du même nom s’étaient mises à pousser. Encore traumatisée de cette catastrophe et de la mort de toute son équipe, elle se retrouve ici envoyée en Écosse pour enquêter sur un autre Arbre, et s’assurer qu’aucune fleur du même type n’y pousse.

Le deuxième focus porte sur le nouveau maire de New York, qui semble à la fois vouloir combattre la corruption dans la ville, notamment au sein de la police… et en même temps il entend faire cela en plaçant ses hommes dans les forces et en utilisant des moyens peu orthodoxes. On y voit d’ailleurs des retours en arrière quand le maire évoque ses souvenirs de l’arrivée de l’Arbre sur New York, ce qui est assez impressionnant.

On retrouve vaguement les personnages qu’on avait rencontré en Chine et en Sicile mais c’est minime, pour pas qu’on ne les oublie certainement. Pour ce qui est de la Somalie, avec le plus petit Arbre où le dirigeant a réussi à nicher des armes afin de menacer le pays voisin, aucune nouvelle. Même si l’intrigue à New York et en Écosse est intéressante… je regrette la perte de diversité qu’on avait pu trouver dans le premier tome. Peut-être est-ce simplement partie remise, pour passer plus de temps sur ces autres zones dans la suite. Je l’espère !

Mais, Trees parvient toujours à surprendre, quand au détour d’une page, un Écossais a cette réflexion à propos des « produits hygiéniques » pour les personnes qui menstruent, qui m’a beaucoup surprise, fait sourire, et mise en joie j’avoue :

Oui, moi aussi je trouve pas ça cool pour les femmes, comme nom. C’est comme dire qu’elles manquent d’hygiène, genre. Si les hommes avaient besoin de tampons périodiques, ça s’appellerait « bouche-volcan », ou un truc du genre « tampon anti-gore ».

Au niveau visuel, je retiens principalement le travail fabuleux fait sur les couleurs. Jason Howard utilise certaines palettes pour certains endroits, afin qu’on puisse resituer l’intrigue d’un seul coup d’œil, comprendre de quels personnages et quel pays il s’agit. Il y a aussi de très nombreuses scènes sur fonds rouge, qui sont très sombres et qui annoncent des événements inquiétants, voire sanglants. Beaucoup de couleurs neutres et de tons de gris sont aussi utilisés pour contraster certains objets ou éléments particuliers avec des couleurs vives, et le résultat est à couper le souffle. On retrouve dans ce deuxième tome les autres couvertures de Trees et c’est à tomber par terre.

Une bonne suite donc, en espérant que les autres personnages et intrigues ne disparaissent pas dans la nature et qu’on y retourne à un moment donné !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s