Steak it easy, de Fabcaro

Steak it easy, de Fabcaro, Éditions La Cafetière, 2016, 144 pages.

L’histoire

À travers des récits d’inspiration autobiographique, retrouvez ce qui fait la force de cet auteur incontournable : savoir nous faire rire de nous-mêmes, avec toujours une grande humanité derrière l’ironie.

Note : 5/5

Lire la suite « Steak it easy, de Fabcaro »

Publicités

Et ma langue se mit à danser, d’Ysiaka Anam

et ma langue se mit à danser couv

Et ma langue se mit à danser, dYsiaka Anam, La Cheminante, 2017, 120 pages.

L’histoire

Récit à la première personne, Et ma langue se mit à danser est un carnet de voyage intérieur explorant des questions fondamentales : l’enfance et l’exil , la honte et le silence, ce qui empêche de grandir mais aussi ce qui permet de croître.
La perte d’une langue et la réinvention d’une autre offrent un voyage qui glisse du pays natal, au pays(age) intérieur, en passant par plusieurs non-lieux imaginaires. Sur le parcours, Ysiaka Anam exhume les mandats oubliés dans les poches, les chaussons qui réchauffent la mémoire, la vie qui invente toujours.

Note : 5/5

Lire la suite « Et ma langue se mit à danser, d’Ysiaka Anam »

La Forêt sombre, de Liu Cixin

La Forêt sombre, de Liu Cixin, traduit du chinois (Royaume-Uni) par Gwennaël Gaffric, Actes Sud, 2017 (VO : 2008), 656 pages.

L’histoire

Dans La Forêt Sombre, la Terre essaie de digérer la nouvelle d’une invasion extra-terrestre qui devrait se faire d’ici quatre cent ans. Les collaborateurs de ces extra-terrestre ont été arrêtés mais la présence des intellectrons, ces particules subatomiques qui permettent à Trisolaris d’accéder à toutes les informations humaines de façon instantanée, signifie que les plans de défense terrestre sont exposés à l’ennemi. Seul l’esprit humain reste secret.

Note : 5/5

Lire la suite « La Forêt sombre, de Liu Cixin »

Les règles… Quelle aventure !

Les règles… Quelle aventure !, de Élise Thiébaut et Mirion Malle, La ville brûle, 2017, 70 pages.

L’histoire

Les règles, les ragnagnas, les affaires ou les machins… Une fois par mois environ, les filles et les femmes entre 12 et 52 ans saignent pendant quelques jours mais on n’en parle jamais, alors même que cela concerne la moitié de l’humanité.
Les règles ont longtemps été un instrument qui a permis d’opprimer les femmes et de leur donner l’impression qu’elles étaient impures et capables de moins de choses que les hommes. Les règles sont donc un véritable enjeu féministe auquel il n’est jamais trop tôt pour s’intéresser…
Parler des règles, c’est aussi parler du patriarcat, de sexualité, de religion… Les autrices abordent le sujet avec humour, de façon décomplexée et décalé, avec de solides références culturelles, mythologiques, médicales et féministes pour piquer la curiosité et enrichir la connaissance des préados et ados, filles et garçons.

Note : 5/5

Lire la suite « Les règles… Quelle aventure ! »

Shades of Magic T2 : Shades of Shadow, de V.E. Schwab

Shades of Magic T2 : Shades of Shadow, de V.E. Schwab, traduit de l’anglais (États-Unis) par Sarah Daliou, Lumen, 2018 (VO : 2016), 638 pages.
Shades of Magic #2 : A Gathering of Shadows, version audio en anglais narrée par Michael Kramer et Kate Reading, Macmillan Audio, 2016.

L’histoire

Quatre mois ont passé depuis que la pierre noire est tombée entre les mains de Kell, depuis que le corps de Holland a été envoyé dans le Londres noir en compagnie du talisman maléfique. Lilah est partie. Sans mot dire, au bout de trois jours d’épreuves inimaginables, elle a laissé là Kell, sur un quai du Londres rouge, pour partir explorer le monde. Inquiet, le jeune homme affronte des nuits sans repos : assailli de rêves menaçants, il ne se réveille que pour penser à elle. La capitale bouillonne de fièvre car dans quelques jours commencent les Jeux des éléments, une compétition qui réunit les meilleurs magiciens de trois royaumes voisins, souvent en guerre par le passé.

Note : 5/5

Lire la suite « Shades of Magic T2 : Shades of Shadow, de V.E. Schwab »

Le Problème avec les femmes, de Jacky Fleming

Le Problème avec les femmes, de Jacky Fleming, traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Nora Bouazzouni, Dargaud, 2017 (VO : 2016), 128 pages.

L’histoire

« Autrefois, les femmes n’existaient pas, et c’est pour cette raison qu’elles sont absentes des livres d’histoire. Il y avait des hommes et parmi eux, un certain nombre de génies. » À travers une succession de dessins hilarants, Jacky Fleming retrace avec ironie l’évolution de la femme dans notre société. Second degré garanti !

Note : 5/5

Lire la suite « Le Problème avec les femmes, de Jacky Fleming »

A Darker Shade of Magic, de V.E. Schwab

A Darker Shade of Magic, « Shade of Magic #1 », de V.E. Schwab, traduit de l’anglais (États-Unis) par Sarah Daliou, Lumen, 2017 (VO : 2015), 504pages.
Version audio en anglais narrée par Steven Crossley, Tantor Audio, 2015.

L’histoire

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahie quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Note : 5/5

Lire la suite « A Darker Shade of Magic, de V.E. Schwab »

Frankenstein, de Mary Shelley

Frankenstein, de Mary Wollstonecraft Shelley, Projet Gutenberg, 2008 (VO : 1818), 218 pages.

L’histoire

En expédition vers le pôle Nord, Robert Walton adresse à sa sœur des lettres où il évoque l’étrange spectacle dont il vient d’être le témoin depuis son bateau : la découverte, sur un iceberg, d’un homme en perdition dans son traîneau. Invité à monter à bord, Victor Frankenstein raconte qu’il n’est venu s’aventurer ici que pour rattraper quelqu’un – qui n’est autre que la créature monstrueuse qu’il créa naguère, et qui s’est montrée redoutablement criminelle.

Note : 5/5

Lire la suite « Frankenstein, de Mary Shelley »

Soror Volume 1, de Vanina Denizot

Soror couv

Soror Volume 1, dirigé par Vanina Denizot, auto-édité, 2018, 97 pages.

L’histoire

Extrait de l’édito de Vanina Denizot :
À travers huit rencontres, neuf femmes toutes plus inspirées et inspirantes, de celle qui montrent la voie, leur voie, ont accepté de nous raconter leur histoire. Avec émotion et reconnaissance, je les en remercie. Parce que chaque femme doit se montrer plus convaincante, plus méritante et plus polyvalente qu’un homme, elle est forcément un modèle qui s’ignore pour d’autres. C’est donc une chaîne vertueuse, celle de la solidarité féminine, celle de l’empathie. Celle de la sororité. Ce mot qui galvanise, à la consonance si douce et forte à la fois.

Note : 5/5

Lire la suite « Soror Volume 1, de Vanina Denizot »

Le problème à trois corps, de Liu Cixin

Le problème à trois corps, de Liu Cixin, traduit du chinois par Gwennaël Gaffric, Actes Sud, « Exofictions », 2016 (VO : 2006), 424 pages.

L’histoire

En 1967, le professeur de physique Ye Zhetai est tué après avoir refusé de dénoncer la théorie de la relativité. Sa fille, Ye Wenjie, est témoin de son horrible mort.
Peu de temps après, elle est accusée à tort de sédition pour avoir promu des œuvres de l’environnementaliste Rachel Carson. Pour éviter d’être condamnée, elle doit travailler dans un laboratoire de recherche de la défense. Plus de quarante ans plus tard, le travail de Ye se retrouve lié à une série de suicides de physiciens et physiciennes, ainsi qu’à un complexe jeu de rôle impliquant le problème classique de physique évoqué dans le titre.

Note : 5/5

Lire la suite « Le problème à trois corps, de Liu Cixin »