Metropolis T2, de Stéphane De Caneva et Serge Lehman

Metropolis T2

Metropolis T2, de Stéphane De Caneva (dessin), Serge Lehman (scénario) et Dimitris Martinos (couleur), Delcourt, 2014, 96 pages.

L’histoire

Depuis l’attentat du monument de la Réconciliation, Metropolis est sous tension. Pourtant, les habitants ne connaissent pas encore la présence des trois corps de femmes mutilés sous l’édifice. Une étrange affaire qui pousse les autorités à former une équipe de choc : le docteur Freud, inventeur d’une science de l’esprit méconnue, l’inspecteur Lohmann, superflic au passé tortueux, et Gabriel Fauve, le citoyen n° 1 de la ville.

Note : 5/5

Mon humble avis

On retrouve l’inspecteur Faune qui tente d’éclaircir le mystère des cadavres trouvés sous la tour de Réconciliation suite à l’ouverture d’une brèche provoquée par un attentat. Tout semble se complexifier à la découverte d’un escalier secret qui pousse l’équipe à aller rendre visite à l’architecte en question : Reinold Hanish. Malheureusement, il sera difficile d’obtenir des réponses de sa part…

Entre temps Lohmann, avec qui Faune doit travailler, ne semble pas être aussi stable qu’il le prétend : il continue d’utiliser le fameux gant noir marqué d’un « M » à la craie blanche, qui l’avait pourtant poussé par le passé à des accès de violence. Faune est déjà très suspicieux de lui et sur ses gardes, mais tout est complexifié par le fait que Lohmann entretienne une relation avec « Loulou », qui ne laisse pas Faune indifférent.

À cette ambiance déjà très mystérieuse s’ajoute l’existence d’un « groupe » appelé le secret. Si, si, le secret. Il l’est tellement que ce nom est toujours barré et que les paroles des personnes qui en font partie sont également barrées : cela pourrait être considéré comme un petit détail mais je trouve qu’il fallait y penser et que cela a son petit effet.

Enfin, l’un des points forts de ce tome est le fait qu’on ait enfin accès à la vision que Faune avait de la ville avant d’être « soigné » par le docteur Freud de ses « hallucinations ». Ces images sont absolument magnifiques, pleines de féerie et de couleurs chaudes, avec un style très différent du reste de la bande dessinée, ce qui doit être un réel challenge pour l’artiste !

Le mystère s’épaissit et se complexifie, de quoi s’impatienter de lire la suite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s