Metropolis T3, de Stéphane De Caneva et Serge Lehman

Metropolis T3

Metropolis T3, de Stéphane De Caneva (dessin), Serge Lehman (scénario) et Dimitris Martinos (couleur), Delcourt, 2015, 96 pages.

L’histoire

Trois corps de femmes ont été découverts sous la Réconciliation, tour symbolique dont l’architecte se pend après avoir reçu une boîte de dents humaines. Le service de sécurité connu sous le nom de Secret cherche à orienter l’enquête qui mène au centre d’essais astronautiques de Metropolis. Gabriel Faune pousse le commissaire Lohmann à redevenir M pour l’éloigner de Loulou et le docteur Freud commence à lâcher prise…

Note : 5/5

Mon humble avis

L’enquête continue et une fois encore, des suspects et personnes détenant des réponses se retrouvent hors de portée alors que Gabriel et Lohmann approchaient du but ! Mais tout prend une tournure des plus inattendues quand des indices semblent s’être cachés dans des couvertures de magazines pulp’s, une sorte de mise en abîme tout à fait appréciée.

On retrouve Louise pour un tête à tête avec Gabriel qui montrera à quel point ces derniers ont une relation toute particulière avec Metropolis, tout à fait différente des autres citoyen·ne·s qui semblent ne rien voir d’anormal ou douteux. À la lecture des précédents tomes, de nombreux indices indiquaient que cette ville n’était pas tout à fait classique, mais pour celles et ceux qui restaient sceptiques, ce tome nous en donne le cœur (presque) net.

Le tome précédent se terminait sur Gabriel qui expliquait à Lohmann à quel point le « gant » qu’il rejette depuis qu’il a failli blesser Louise dans un énième accès de colère, n’est qu’un accessoire. Que la personnalité « cachée » derrière lui appartient quoi qu’il en soit et qu’il ne tient qu’à lui d’y faire appel quand il le souhaite, sans avoir besoin du gant. J’ai quelques doutes sur la raison qui a poussée Gabriel à provoquer ainsi la personnalité dangereuse et instable de Lohmann, si ce n’est une façon de semer la zizanie dans son couple… Mais prendre de tels risques par simple jalousie est un peu tiré par les cheveux, il me semble. En tous cas, c’est de très mauvais augure pour la suite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s