Générations Marvel : La chronique illustrée

cover générations marvel

Générations Marvel : La chronique illustrée, de Tom DeFalco, Peter Sanderson, Tom Brevoort, Matthew K. Manning et Stephen (Wing) Wiacek, traduction de l’anglais (États-Unis) par Philippe Touboul, Hors Collection, 2017, 400 pages.

L’histoire

Générations Marvel invite le lecteur à traverser huit décennies tumultueuses de l’éditeur Marvel Comics. De la première apparition d’Apache Kid aux événements dramatiques dans Civil War II, ce livre spectaculaire retrace l’histoire de l’univers de Marvel Comics, mois après mois, année par année. Aux commentaires d’experts s’ajoutent les magnifiques illustrations de Jack Kirby, Steve Ditko, Jim Steranko, Todd McFarlane, John Romita Jr., Alex Ross, Adi Granov et bien d’autres encore.
Cette chronique de l’histoire de Marvel offre tous les précieux repères chronologiques non seulement sur les super-héros de Marvel (les Avengers, Iron Man, Spiderman, Volverine…), mais aussi sur les super-vilains, sur les génies qui les ont inventés et sur les événements de la vie réelle qui se sont déroulés en parallèle. Enfin,Générations Marvel revient également sur les débuts et les dates clés de Marvel dans l’édition, le cinéma et la télévision.

Note : 3/5

Mon humble avis

Merci à Babelio et aux éditions Hors Collection pour l’envoi de ce livre en échange d’une chronique honnête.

Un petit commentaire avant d’entrer dans le vif du sujet : je connais très peu les comics Marvel. En dehors des X-Men, que j’ai découvert il y a un bon moment (grâce aux séries animées si je ne m’abuse) et pour lesquels je m’étais amusée à commencer la lecture dès le début de la série. Oui, les comics de 1963, mais je me suis arrêtée aux années 1980 et j’en garde finalement peu de souvenir, il faudra que je reprenne. Sinon mes maigres connaissances viennent des films, séries et documentaires que j’ai pu voir mais aussi des critiques de différents livres et, encore mieux, des discussions que j’ai pu avoir ou entendre avec des personnes passionnées par le sujet !

Générations Marvel me semblait l’occasion parfaite d’en apprendre plus et d’élargir mes connaissances sur le sujet. En plus d’avoir réussi cela, j’ai aussi à présent une idée bien plus claire des comics précis qui m’intéressent et que je voudrais lire avec plaisir ! Même si, il paraît important de le rappeler, il n’est pas possible de revenir sur toutes les histoires Marvel en 400 pages, il s’agit donc bien d’une sélection des comics les plus marquants, ce qui reste tout à fait subjectif et loin d’être exhaustif.

Le livre est découpé en décennies et commence logiquement en 1939, pour terminer en 2016. Le tout est précédé d’un avant-propos de Stan Lee et d’une introduction de Tom DeFalco, qui semble avoir été commissionné pour l’écriture des années 1950, 1960 et 1980. Chaque décennie commence avec une courte remise en contexte des événements précédents et de ce qui est à venir. Puis, sur une à deux double pages, les événements et comics de l’année sont présentés : tout d’abord avec une présentation globale de l’année en question, puis les sorties de comics marquantes par mois et enfin, un encadré sur les événements historiques et les sorties cinématographiques qui avaient alors lieu. Je ne m’attendais pas du tout à cette dernière partie mais je la trouve tout à fait pertinente, elle permet de resituer sommairement le contexte des publications, qui a objectivement influencé les histoires publiées.

J’ai abordé le livre comme une histoire de la maison d’édition Marvel à lire de la première page à la dernière, mais je pense que ce n’est pas la meilleure façon de lire et d’utiliser cet ouvrage. En effet, après lecture, je l’envisage plus comme une encyclopédie où l’on pourrait aller vérifier une information, se renseigner sur une décennie ou sur une année en particulier. La lecture chronologique a des moments redondants puisqu’on retrouve souvent des répétitions entre la fin d’une décennie, la présentation de la décennie qui suit, puis la présentation de la première année… ou même d’une présentation d’année à une autre. Ce fut particulièrement pénible lors de ma lecture, où j’avais l’impression de perdre mon temps, là où j’aurai pu avoir de nouvelles informations (mais bon, je n’avais pas vraiment l’occasion, au vu des circonstances, d’utiliser l’ouvrage comme une encyclopédie). D’ailleurs, l’ouvrage se termine sur un index qui permet justement de retrouver les pages qui abordent un·e créateur·rice ou un personnage en particulier.

Puisqu’on parle du texte… j’étais très déçue de trouver un grand nombre de coquilles, d’erreurs orthotypographiques (manque de chance, par déformation professionnelle j’ai tendance à les repérer) et de phrases qui ne faisaient pas sens. J’entends bien que le livre n’est pas là pour présenter la plume du siècle… mais j’attends toujours que les livres publiés soient passés par suffisamment de couches de relectures et corrections pour que ce genre de choses n’arrive pas (ou en tout cas, le moins possible). Mais c’était au point parfois où il manquait des verbes dans des phrases, ou alors des phrases étaient si confuses qu’il fallait les relire plusieurs fois pour comprendre le sens. Peut-être cela vient de la traduction, mais ce n’est pas plus excusable.

Au niveau de l’objet livre, Générations Marvel a tout du beau livre avec un (très) grand format, une couverture cartonnée, du papier épais et glacé, le tout pour que les nombreuses illustrations puissent être mises en avant. Et ce livre fourmille de dessins, que ce soient des premières de couvertures qui illustrent les comics dont il est question, des extraits plus précis d’aventures (dont un où les dialogues n’ont pas été traduits… j’imagine que c’était une erreur puisque tous les autres le sont) ou des doubles pages qui permettent d’observer des illustrations plus grandes (ou plus petites mais agrandies… ce dont je doute de la pertinence). Bref, l’idée est d’en prendre plein la vue et de pouvoir observer le travail des plus grands artistes Marvel, et c’est réussi. D’ailleurs, cerise sur le gâteau, la troisième de couverture présente deux tirages exclusifs d’une œuvre de Dan Panosian, qui a été utilisée pour la couverture, et qui reprend les plus grands personnages édités par Marvel à travers les années.

Je ressors de cette lecture avec une meilleure compréhension de l’univers Marvel et de ce que j’avais pu entendre à son sujet (ou au sujet d’histoires en particulier), mais tout de même un peu frustrée du manque de « finition » de cet ouvrage au niveau des textes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s