Free Comic Book Day, suite

15.05.23 FCBD2La librairie L’antre du Snorgleux de Marseille a organisé samedi dernier une journée Comics avec des dessinateurs, une tombola et la distribution des fascicules du Free Comic Book Day, entre autres choses ! Merci encore aux libraires d’organiser des événements comme ceux-ci qui font vivre la communauté comics. Malgré les cris plaintifs de mon porte-feuille, j’ai cédé et acheté Batman – Noël de Lee Bermejo, dont j’entends du bien depuis longtemps et avec, j’ai pu avoir deux exemplaires du FCBD que je n’avais pas eu le 2 mai : The Infinite Loop et le Sketchbook de Comics Zone.

Ce dernier est vraiment un bel exemplaire de différents styles de dessins, professionnels ou amateurs c’est un plaisir pour les yeux. En revanche, à ne pas mettre entre toutes les mains, pour cause d’images un peu gore et certaines juste offensantes. Sérieusement ? April des Tortues Ninja attachée et avec les vêtements déchirés pendant que les tortues mangent de la pizza ? C’est un bon moyen de pervertir notre enfance, well done. Ce genre d’image n’a rien à faire dans un sketchbook comme celui-ci.

The Infinite Loop de Pierrick Colinet et Elsa Charretier, édité par Glénat Comics, était infiniment (haha) plus plaisant. Ce comics de science-fiction présente un monde où le voyage dans le temps est possible (voire commun) et où des brèches temporelles provoquent des anomalies à certaines périodes et un agent doit alors supprimer les étrangetés. L’agent en question est le personnage principal, Teddy, une jolie rousse. J’adore les dessins, le jeu sur les couleurs et le noir et blanc et les schémas insérés dans les planches. Pour citer les auteurs : « Cette histoire est née de notre besoin de nous exprimer sur les inégalités que subissent les couples du même sexe ». Selon la fin (cliffhanger !!) il est fort possible qu’un tel couple soit présent dans la suite. En bref, je suis conquise, encore un comics ajouté à ma liste d’achats futurs (vous entendez les cris de mon compte bancaire ?). C’était également un plaisir de découvrir ce comics puisque j’en avais entendu parler à la Paris Comics Expo de l’année dernière pendant la conférence sur le numérique, dont je m’étais servie entres autres choses pour écrire un billet, « Quel avenir pour les comics sur Internet ? ».

J’avais mentionné, dans mon précédent billet sur le FCBD, que la maison d’édition Akileos avait proposé gratuitement le tome 1.1 de Chaos Team de Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat sur les plateformes comme Izneo pour l’occasion. Je m’étais alors rendu compte lors de ma lecture, que la plupart des planches étaient vides de texte, alors que les bulles étaient belles et bien présentes, un bug donc. Je l’avais signalé à Izneo, qui m’a par la suite confirmé par Twitter que le problème était résolu, je les remercie donc encore de leur réactivité !

Chaos TeamLe comics raconte l’histoire d’un monde post-apocalyptique après une invasion extra-terrestre, du point de vue d’un groupe de mercenaire. L’histoire est intéressante puisqu’elle montre des personnages assez différents réunis par les événements et beaucoup beaucoup d’action, de bagarres, d’armes et d’explosions. Bon, je suis personnellement moins fan de cet aspect mais c’est seulement une question de goût. Chaos Team n’est définitivement pas pour les enfants, il y a du sang et du langage très vulgaire (et homophobe, merci pour le « tarlouze » absolument inutile…). Le scénario est essentiellement centré sur les mercenaires, au point où finalement, à la fin du premier tome, on ne sait toujours rien de ces extra-terrestres, si ce n’est qu’ils ont envoyé un vaisseau de reconnaissance et… que les terriens l’ont pulvérisé sans sommation (ce qui est absolument crédible malheureusement), déclenchant la guerre. J’aime bien le fait que le comics aille plus loin que la séparation simpliste du bien et du mal, même si ça reste un peu cliché.

Le coup de crayon est tout à fait différent selon qu’il s’agisse des personnages et de l’action ou des paysages – ces derniers sont très fins, avec un aspect pastel et doux qui contraste tout à fait avec l’action mais qui est vraiment magnifique. Il y a beaucoup de flash-backs et flash-forwards en prenant comme point de départ l’invasion, par exemple « 44 mois après l’invasion », etc. Mais il y en a vraiment beaucoup et je sais pas si c’est le fait de compter en mois mais ça m’a complètement perdu. En bref, un comics d’action et de guerre qui satisfera probablement les amateurs du genre !

J’étais déjà ravie du Free Comic Book Day mais me voilà d’autant plus reconnaissante aux libraires et éditeurs d’avoir joué le jeu, pour ceux qui l’ont fait correctement (looking at you Delcourt…).

Publicités

3 commentaires sur “Free Comic Book Day, suite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s