Free Comic Book Day

FCBDPour la seconde année du Free Comic Book Day, de mon côté, tout s’est bien passé ! J’ai pu voir pas mal de témoignages où les fascicules étaient distribués seulement avec obligation d’achat et / ou la personne ne pouvait choisir qu’un seul titre. J’avoue être assez surprise puisque le principe du FCBD est, comme son nom l’indique (Free) de distribuer gratuitement des comics et de les faire découvrir à un plus grand nombre (et aux fans inconditionnels évidemment). Bien entendu, il est toujours préférable de soutenir nos libraires indépendants préférés, surtout si l’on considère qu’ils doivent payer pour recevoir les titres du FCBD. Mais, pas tout le monde a les moyens de s’offrir des comics n’importe quand ; si des prix autour de 15 € sont raisonnables pour l’objet, ils ne sont pas abordables pour tout le monde, loin de là. J’essaie tout de même d’acheter des comics quand je peux ce jour là, mais en l’occurrence ce n’était pas possible et je me sens moins coupable du fait d’avoir reçu mes titres du FCBD dans un Espace Culturel Leclerc – le vendeur était en revanche très sympathique et on a bien discuté ! J’ai pu donc avoir quatre titres, ceux que le magasin avait reçu et j’en suis très contente (même si j’ai pas eu Secret Wars, tant pis…).

Alors, allons-y pour mon ressenti !

Commençons par le pire, cette année encore la médaille de l’échec est décernée à Delcourt et leur fascicule Hellboy qui contient, littéralement, 4 pages dudit comics. Quand on fait le choix de montrer quatre comics en 23 pages, en interposant des pages de pub, c’est pas un FCBD, c’est de la publicité (que le libraire doit payer pour distribuer, en plus). En quatre planches, on peut pas rentrer dans l’histoire, ça ne donne même pas envie d’en savoir plus. Je n’ai rien compris aux Gardiens du Globe, que je ne connais pas du tout et qu’on nous balance comme ça à la figure, débrouille toi pour que tous ces personnages fassent sens en quatre pages. Sérieusement, sortir quatre planches de Star Wars avec le film qui arrive bientôt ? C’est même pas leur rendre service, si le fascicule entier avait été sur Star Wars, ça aurait eu du sens, et ça aurait été un carton. Enfin, au moins cette année ils ont évité les erreurs d’orthographe dans l’édito, il y a du progrès.

Le Marvel Numéro anniversaire a lui, tout compris. Enfin, c’est pas encore un comics gratuit à l’américaine mais au moins, les trois histoires publiées sont complètes, on comprend ce qui s’y passe même si on connaît pas les comics en question (c’est peut-être moins vrai pour la première histoire « Anniversaire » qui présente de nombreux personnages de l’univers Marvel – dont Kamala !! –, mais il me semble que la plupart sont reconnaissables grâce aux films…). Même si je suis guère sensible au genre et au dessin de la dernière histoire, « Parker, vie de héros ! », Panini Comics a joué le jeu, et ça fait plaisir.

Urban a pris le parti de publier des chapitres entiers, ou en l’occurrence des prologues ce qui fonctionne d’autant plus. On a ainsi le début de l’histoire et, pour ma part, envie de lire la suite. Futures End tombe à point je trouve avec la sortie de Avengers : l’ère d’Ultron puisqu’ils ont tous deux pour sujet une intelligence artificielle, créée par deux (super)héros, qui décide de tout détruire. Pour Futures End, il s’agit de « L’œil » qui transforme visiblement nos super-héros préférés en insectes-robots qui contaminent les autres héros encore non-affectés. Le dessin est un plaisir pour les yeux, et ça donne envie de connaître la suite.

Enfin, Wytches, publié également par Urban dans leur collection « Indies », offre de la même façon le début de l’histoire dans un genre tout à fait différent cette fois-ci puisqu’il s’agit d’horreur surnaturelle, un genre que je n’ai pas du tout l’habitude de lire et la preview m’a proprement terrifiée tout en me donnant envie de lire la suite, donc pari gagné pour Urban. C’est l’histoire d’une famille qui doit déménager parce que la fille est suspectée du meurtre mystérieux d’une de ses camarades d’école. J’aime beaucoup le style graphique et ça rend assez bien l’ambiance angoisse / horreur, c’est très réussi.

Lors du FCBD, Akileos a également participé en rendant la version numérique du tome 1 de Chaos Team disponible gratuitement sur les plateformes comme izneo. J’étais au départ peu enthousiaste en voyant l’annonce, surtout en considérant ma déception de la version numérique du 48H BD… Mais, je fus agréablement surprise de voir que cette fois-ci, ce n’était pas de la rigolade, le tome entier était disponible gratuitement, 154 pages de lecture ! Sauf que. Il manque le texte sur la moitié des planches. Je sais pas ce qui s’est passé, comment c’est possible mais c’est absolument illisible puisqu’on a pas le texte et qu’on sait pas ce qui se passe. Ça me semble absolument pas normal donc j’ai envoyé un mail à izneo pour en savoir plus, on verra bien si j’obtiens une réponse.

Mais du coup, globalement ce FCBD a été très plaisant et m’a fait découvrir quelques comics à rajouter à ma liste de lectures futures !

EDIT 25.05.15 : Izneo a réparé le bug sur Chaos Team que j’ai pu lire avec deux autres fascicules du Free Comic Book Day reçus par la suite : le Sketchbook de Comics Zone et The Infinite Loop de Pierrick Colinet et Elsa Charretier et en faire une review ensuite disponible ici.

Publicités

3 commentaires sur “Free Comic Book Day

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s