Wytches, de Scott Snyder

wytches #1 couvTitre : Wytches #1
Auteur : Scott Snyder, Jock et Matt Hollingsworth
Pages : 160
Parution : 13 novembre 2015
Édition : Urban Comics
Collection : Indies
ISBN : 9782365777049
Synopsis : À travers la planète, siècle après siècle, des femmes et des hommes suspectés de sorcellerie furent brûlés vifs, noyés, pendus, torturés, emprisonnés, persécutés, assassinés. Si aucun de ces malheureux n’a jamais été sorciers ou sorcières, ils sont cependant morts en protégeant un terrible secret : celui de l’existence des véritables sorcières. Des entités ancestrales, sauvages et insatiables pour quiconque pactisera avec elles. De nos jours, après un épisode tragique durant lequel leur fille Sailor fut victime de harcèlement, la famille Rooks choisit de déménager et de se reconstruire en paix, loin de cette pénible expérience. Leur proximité avec la forêt environnante va cependant les exposer à un mal plus ancien que l’humanité…

Avis : ★★★★★

Je n’ai absolument pas l’habitude de lire de l’épouvante-horreur, principalement parce que l’idée de lire de l’horreur me terrifie drôlement plus que celle de regarder un film (d’ailleurs, les films ont tendance à me laisser assez indifférente). En fait, ça ne me serait jamais venu à l’idée d’acheter Wytches si je ne l’avais pas découvert avec le Free Comic Book Day. Le premier chapitre m’avait suffisamment terrifié et intrigué pour que je veuille en lire plus !

Et je n’ai pas été déçue. Je n’apprécie pas particulièrement le gore, surtout quand il gratuit et n’apporte rien à l’intrigue. Mais l’horreur de Wytches ne se joue pas (seulement) dans le sang, ou la suggestion de scènes ensanglantées. Tout est dans l’ambiance, glauque à souhait, qui passe par le dessin bien sûr, sombre et inquiétant, mais également par l’histoire, le rythme et les angoisses des personnages. Ces dernières n’ont rien d’irréelles ou de fantaisistes, même si c’est le genre de ce comic. On n’a aucun mal à comprendre les peurs qui les poursuivent et qui les poussent à certaines actions, ce qui est d’autant plus terrifiant ! Pire encore, Snyder utilise l’horreur humaine, en montrant de quoi sont capables les personnes quand elles pensent avoir un miracle en retour, ou tout simplement par cruauté.

Les « Wytches » (« Sorcyaires » ou « sorcyères » en français, la traduction est inégale dans le livre mais finalement, je les trouve plutôt réussies ! Faudra juste se mettre d’accord pour la suite, Urban…) sont tapies dans l’ombre depuis des siècles. Et elles semblent avoir pris la famille Rooks pour cible. On suit donc les angoissantes « aventures » de Sailor, alias Sail, qui vient de déménager avec ses parents pour un nouveau départ. Très vite, des événements étranges surviennent autour d’elle et Sail va devoir faire face à ses angoisses, aidée par son père.

Mais pourquoi les Sorcyaires en ont-elles après Sail ? Comment va-t-elle faire pour leur échapper ? En plus d’être une histoire d’horreur, Wytches s’intéresse également à la famille et plus particulièrement, à la relation entre parent et enfant. Le récit est plein de mystère et on n’a de cesse de se demander (et de redouter !) ce qui se cache dans les dessins sombres de Jock.

Aux États-Unis, chaque numéro de fascicule était accompagné d’une postface de Scott Snyder, et ces dernièressont rassemblées et traduites à la fin de ce volume 1 ! C’est très intéressant à lire (en plus d’être accompagné de magnifiques illustrations) puisqu’il y explique ce qui l’a poussé à écrire cette histoire : principalement ses peurs en tant que parent mais aussi des événements qu’il a pu vivre enfant.

Si ça vous intéresse, n’hésitez pas à foncer chez votre libraire préféré, Wytches est à seulement 10 € pour son lancement, jusqu’à fin décembre !

wytches extract

Publicités

2 commentaires sur “Wytches, de Scott Snyder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s