The Promised Neverland T8, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T8 : Jeux interdits, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2019 (VO : 2018), 372 pages.

L’histoire

Emma et Ray comptent bien se rendre à Goldy Pond pour suivre la piste de Minerva. C’est l’homme du point B06-32 qui se charge de les y conduire. En forêt, ils se retrouvent face à une nuée de monstres. L’homme leur annonce qu’ils vont devoir survivre et échapper aux créatures, il n’interviendra que lorsqu’un des deux enfants aura été mangé. Ray et Emma ne se font pas prier pour prendre la fuite. Ils utilisent une de leurs armes pour lancer un filet sur les monstres qui sont alors empêtrés. Emma les voit avec horreur manger l’un des leurs pour se libérer. Finalement, les deux enfants échappent aux monstres et l’homme les félicite. Cependant, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir et de techniques à apprendre. Emma et Ray ne peuvent que constater qu’ils ne sont pas au niveau de leur guide, ce qui n’est pas très encourageant…

Note : 5/5

Mon humble avis

Vous connaissez la chanson, comme il s’agit d’un tome d’une série, si vous préférez ne pas être spoilé·e sur ce qui se passe avant, vous pouvez aller lire les chroniques tomes précédents 😉

Emma et Ray tenaient tellement à suivre les traces de Minerva qu’iels ont insisté pour quitter le refuge souterrain trouvé si récemment afin de rejoindre l’endroit désigné par le stylo pour en découvrir plus sur les démons, ce monde et son fonctionnement. Malheureusement c’était sans compter sur l’inconnu qui les accompagne et qui a prévu de les piéger pour qu’un·e des deux se fasse tuer par des démons.

Évidemment, c’était sans compter sur la ressource des enfants, qui parviennent à s’en sortir malgré tout. Une fois encore, les auteurs parviennent à instaurer une tension dans l’histoire, avec de réels enjeux qui nous font craindre pour les personnages. Emma particulièrement, montre à quel point elle peut être bonne observatrice, se mettre à la place des personnes et comprendre leur vision des choses.

Emma parviendra bien à rejoindre Goldy Pound, sans savoir ce dont il s’agit et la surprise ne sera pas bonne… Mais comme à son habitude, elle ne se laisse pas démonter pour autant et entend bien se sortir de là, et aider tou·te·s les autres autour d’elle au passage.

Ce tome continue d’explorer l’univers si particulier de The Promised Neverland, on en apprend plus sur les démons et les différentes sortent qui existent, mais aussi sur leurs pratiques. Pour continuer dans l’analogie de l’exploitation animale, ce tome montre (voire dénonce) la chasse à courre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.