The Furthest Station, de Ben Aaronovitch

The Furthest Station de Ben Aaronovitch

Le Dernier apprenti-sorcier T5.5 : The Furthest Station, de Ben Aaronovitch, Orion Books, 2017, 144 pages.
Version audio narrée par Kobna Holdbrook-Smith.

L’histoire

Des fantômes traînent dans le métro londonien, des spectres tristes et inoffensifs dont la présence provoque à peine un frisson et attire les touristes. Mais à présent, des salves d’apparition sur la Metropolitan line et ces fantômes sont terrifiants, agressifs et semblent être à la recherche de quelque chose. Peter Grant se retrouve donc à partir à la chasse aux fantômes, avec Jaget Kumar qui travaille pour la police des transports. Rejoints par sa cousine apprenti magicienne et Toby le chien chasseur de fantômes, leur enquête prend une tournure bien sombre quand ils réalisent que la vie d’une personne est en danger.

Note : 5/5

Mon humble avis

On retrouve Peter Grant et ses enquêtes, cette fois-ci dans une nouvelle qui ne fait pas réellement partie de l’intrigue principale, mais qui se déroule juste après le cinquième tome (pour avoir en gros connaissance des personnages, et savoir où on en est dans la découverte du fonctionnement de la magie, des déités des rivières, etc.).

J’ai particulièrement apprécié la présence d’Abigail, une adolescente voisine des parents de Peter, qui commence à étudier de façon un peu officieuse la magie. Mais on voit bien au long de l’histoire qu’il va vite falloir que cela devienne officiel puisqu’elle ne prend pas cela à la légère, et aura très bientôt un meilleur niveau que Peter en latin ! La priorité étant de ne pas la laisser faire seule, puisqu’on sait à quel point c’est dangereux d’utiliser la magie sans restriction et sans être guidé.

Bref, tout ce petit monde part à la chasse aux fantômes pour découvrir pourquoi ces derniers semblent particulièrement excités et agressifs ces derniers temps. Si cela paraît être de peu d’importance au début, Peter va vite se rendre compte que ce n’est pas le cas et que tout ces spectres se sont donné le mot pour venir en aide à quelqu’un. Peter n’a « plus qu’à » découvrir qui, où et comment.

Cette nouvelle permet d’avoir une meilleure idée du fonctionnement et de la présence des fantômes dans l’univers de Ben Aaronovitch, et de profiter un peu plus du personnage d’Abigail, dont j’ai hâte de découvrir les prochaines aventures, parce que ça promet ! C’est bien dommage qu’elle ne soit pas traduite en français…

Edit du 18 juin 2018 : en fait si, elle est à présent traduire ! Depuis le 6 juin vous pouvez la retrouver chez J’ai lu sous le nom Peur sur la ligne. Bon, ils le considèrent comme le septième tome ce qui est tout à fait faux, mais c’est déjà pas mal de l’avoir traduit…

Publicités

Un commentaire sur “The Furthest Station, de Ben Aaronovitch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s