Forgive Me My Salt, de Brenna Twohy

forgive-me-my-salt

Forgive Me My Salt, de Brenna Twohy, Where Are You Press, 2016, 67 pages.

L’histoire

Un recueil de poèmes de Brenna Twohy, poète et artiste de Portland, Oregon, connue sur YouTube pour son slam.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Mon humble avis

Avant tout, je tiens à m’excuser auprès des lecteurs non-anglophones, malheureusement aucune traduction n’existe et je ne suis pas certaine qu’une version française puisse rendre justice à la plume (ou au verbe) de l’artiste…

Remember, your hands are surgeon’s hands.
Most of the time, they’re trying to heal broken things,
But they know the best way to hold a knife.

J’ai dû tomber sur les poèmes de Brenna Twohy sur Tumblr, si je me souviens bien. Rapidement, cela m’a mené vers le compte YouTube de Button Poetry, qui publie chaque jour des vidéos très courtes de performances slam aux sujets divers (et emprunts de diversité d’ailleurs !). Je ne peux que vous encourager à aller écouter quelques poèmes, il y en a des fantastiques, et pour tous les goûts. Bref, des vidéos des performances de Brenna Twohy sont disponibles sur ce compte, et une seule écoute m’a suffit pour me réconcilier avec la poésie.

Parce que oui, jusque là, j’avais un a priori énorme sur la poésie, à laquelle je ne comprenais finalement pas grand-chose et qui me semblait bien éloignée de ma réalité (bizarrement, j’adore les sonnets de Shakespeare par contre, allez comprendre). Les paroles, les vers de Brenna Twohy sont francs, « simples » mais pas pour autant « faciles ». Jeux de mots, références, rythme, sonorités, tout y est, un vrai plaisir pour les oreilles. Du coup, quand l’auteure a annoncé qu’elle publiait un recueil de ses poèmes, je n’ai pas hésité.

J’ai été plus sensible à certains textes que d’autres, et j’aime toujours autant les poèmes que j’avais d’abord connu en performance, en vidéo. Certains poèmes inédits du recueil ont été de véritables coups de cœur, comme celui intitulé « Neville Longbottom’s Boggart Attends Severus Snape’s Funeral » qui parle merveilleusement du sentiment d’injustice, de frustration et de colère qu’une victime de violences peut ressentir quand son agresseur est encensé et acclamé par d’autres. À la suite, un poème court, mais merveilleusement puissant :

When I Say I Forgive You,
Know this
I did not bury the hatchet.
I have the hatchet in my hands.
I am building myself a new house.

J’intègre à la suite les vidéos de mes poèmes et performances préférées, la première sur les super pouvoirs et une seconde sur l’angoisse, avec laquelle toutes les personnes ayant des troubles d’anxiété pourront malheureusement s’identifier… Si ça vous plaît, je vous en conseille deux autres, pour un public adulte hein : « Fantastic Breasts and Where To Find Them » (ce n’est pas une typo) et « Another Rape Poem ».

Publicités

6 commentaires sur “Forgive Me My Salt, de Brenna Twohy

  1. Je n’avais pas vu qu’elle avait publié un recueil de poèmes ! C’est elle qui m’a fait redécouvrir que la poésie pouvait être belle, ingénieuse et puissante. Dommage, il n’apparaît plus sur le site de la maison d’édition

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s