Justice League : Année un

Justice League Année un 1L’histoire

La Ligue de Justice est devenue, au fil des ans, la principale force de frappe rassemblant les plus grands héros de la Terre. Mais au départ, ils n’étaient que cinq. Cinq héros novices et encore hésitants : Aquaman, Green Lantern, Black Canary, Flash et le Limier Martien, qui durent apprendre à faire équipe et se faire confiance mutuellement, alors qu’une organisation secrète planifiait l’asservissement de l’humanité.

Justice League : Année un 1ère et 2nd partie de Mark Waid et Brian Augustyn (scénario), Barry Kitson (dessin) chez Eaglemoss, 2016 (publication originale : 1998).

Note : 2/5

Mon humble avis

Je connais un peu la Justice League of America, notamment les membres fondateurs et plus ou moins l’histoire d’origine. Du coup j’étais surprise de voir qu’il y avait eu un reboot avec une nouvelle équipe d’origine très différente, mais je me suis dit, « pourquoi pas ? ». Ça peut mettre en avant des personnages qu’on voit moins que d’autres, et changer un peu les choses.

Malheureusement, j’ai trouvé la réalisation de ce comics très maladroite. Au niveau scénario, il y a énormément d’ellipses qui ne sont pas toujours expliquées ou explicitées. On réalise que du temps s’est passé d’un épisode à un autre parce qu’on est perdu, qu’on a l’impression d’avoir loupé le coche, mais pas grâce à une bulle « Une semaine plus tard »… On ne sait même pas combien de temps s’est écoulé à dire vrai. Alors, peut-être qu’il s’agissait d’un mini cross-over où l’histoire se prolongeait dans les comics propres à certains héros, mais dans ce cas là, ce n’est pas très malin de ne pas les inclure dans le recueil.

Parce qu’au final, ça donne une histoire des plus décousues et avec des ressorts narratifsJustice League Année un 2 ridicules tant ils sont opportuns. Comme par hasard, les héros se sont trouvés en même temps à combattre tous ensembles, comme par hasard les médias étaient là pour lancer l’idée d’un « nouveau groupe » (il y a déjà eu une génération de ’Justice League’). Et puis, les super-héros semblent tous être d’accord, sans qu’ils en parlent vraiment. Un jour ils combattent ensemble, le lendemain ils ont tous décidés dans leur coin qu’ils seraient une équipe… Ils commencent alors à combattre ensemble les autres extra-terrestres qui atterrissent sur Terre et qui ne lui veulent pas du bien.

Pour rythmer les combats et les histoires personnelles des personnages, surgissent des trahisons, manipulations, possessions… qui ne sont pas mauvaises en soit, mais j’avais l’impression que ça s’enchaînait très vite et qu’on n’avait pas le temps de respirer (c’est peut-être voulu : les personnages ont pas vraiment de repos). Enfin, je trouve que l’idée de base était intéressante mais au final, elle n’est pas exploitée comme elle pourrait l’être. Martian Manhunter (« Limier Martien » urgh) n’est visiblement pas vulnérable au feu, alors qu’il me semblait que c’était la faiblesse des Martiens verts. Peut-être pas. Et puis, le personnage d’Aquaman est sous-exploité au possible, ce qui est dommage étant donné qu’il fait partie de l’équipe.

Bref, j’attendais plus de ce reboot, mais selon moi les auteurs ne sont pas allés jusqu’au bout dans la refonte et le scénario ne fait pas toujours sens. Sinon, c’est un comics chargé en action, avec une intrigue assez complexe, et une équipe de super-héros qui apprend au fur et à mesure à travailler ensemble, et à se faire confiance.

Publicités

Un commentaire sur “Justice League : Année un

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s