Justice League : Aux origines

justice league originesTitre : Justice League – Aux origines
Auteur : Geoff Johns, Jim Lee, Carlos d’Anda, etc.
Date de publication : VO : 2011, VF : 2015
Édition : Eaglemoss et Urban Comics
Traduction : ?
Synopsis : Il y a cinq ans, nul ne connaissait l’existence des surhommes, et encore moins celle des super-héros… Avec l’apparition de Superman, Batman, Green Lantern et Wonder Woman, les autorités, effrayées par la puissance de ces individus, les déclarèrent hors-la-loi. Cependant, lorsque Darkseid projeta de conquérir la Terre, les Humains durent se placer sous la protection de leur héros. Voici le récit de la première union des plus grands justiciers qui allait bientôt devenir la célèbre Ligue de Justice.

Avis : ★★★★✩

Un reboot de la première rencontre des justiciers, juste avant qu’ils forment la Justice League : Wonder Woman, Batman, Superman, Cyborg, Green Lantern, Aquaman et Flash (oui oui une femme pour six hommes, on devrait être habitué depuis le temps…). Au fur et à mesure Batman rencontre Green Lantern, puis Superman : sauf qu’aucun d’eux ne croyaient en l’existence des autres, ce qui donne des scènes assez cocasses. Bien sûr, tout le monde se retrouve à demander à Batman quel est son super pouvoir, et ils sont surpris d’apprendre qu’il ne s’appuie que sur son intelligence. Green Lantern en profite d’ailleurs pour le prendre de haut et entre ça et ses blagues nulles, il n’a rien d’attachant comme personnage. Par contre il fait beaucoup de références à la culture populaire et j’apprécie assez (même si à un moment donné, entre Transformers, Dracula et Star Wars, ça commence à faire un peu lourd).

J’ai beaucoup aimé la scène où Wonder Woman découvre la crème glacée, c’était très mignon ! Enfin, ça c’est après qu’elle se soit échappé, parce qu’apparemment elle était plus ou moins prisonnière et se laissait faire, ce qui fait pas sens pour cette fière Amazone qui aime sa liberté… Les noms de super-héros sont au début entre guillemets, puisque les personnages ne les prenaient que pour des mythes, mais j’ai pas compris pourquoi « Superman » était orthographié comme ça sur une dizaine de pages. Sérieusement, on a compris.

D’ailleurs, j’ai beau ne connaître que très peu certains personnages, j’ai l’impression que ce reboot a décidé d’ignorer complètement les traits de caractères principaux de nos super-héros préférés : Superman veut tuer des militaires (!) et Batman donne son identité secrète de son propre chef dès la première rencontre avec les héros (!!). Par contre on retrouve bien Batman dans son rôle de leader, notamment quand il répond très sereinement que le chef, c’est lui, mais aussi quand il encourage Cyborg.

Les dessins sont absolument magnifiques, ce qui n’a rien de surprenant et c’est un véritable régal de tourner les pages pour trouver des planches toutes plus détaillées les unes que les autres. C’est donc aussi un plaisir incontestable pour les yeux !

C’est un bon début en tous cas et je suis impatiente de découvrir la suite ! Surtout que les dernières planchent mentionnent Zatanna alors vivement qu’elle arrive.

Publicités

Un commentaire sur “Justice League : Aux origines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s