Du mensonge, de Tommi Parrish

Du mensonge, de Tommi Parrish, traduit de l’anglais (États-Unis) par Adel Tincelin, Cambourakis, 2018 (VO : 2018), 130 pages.

L’histoire

Du mensonge met en scène les retrouvailles de deux vieux amis de lycée, autrefois très proches, mais que la vie a séparés.
Le temps d’une nuit, Tim et Cleary vont évoquer leurs vies actuelles mais aussi le passé, leurs échecs sentimentaux, les questionnements sur leur sexualité.

Note : 4 sur 5.

Mon humble avis

Lire la suite « Du mensonge, de Tommi Parrish »

L’enfant et le maudit T3, de nagabe

L’enfant et le maudit T3, de nagabe, traduit du japonais par Fédoua Lamodière, Komikku éditions, 2017 (VO : 2017), 174 pages.

L’histoire

Il était une fois une enfant et un non-humain maudit, venus de deux mondes différents. Alors que l’étrange être veille sur la petite fille, celle-ci vit à ses côtés sans se rendre compte de la dangerosité du monde qui l’entoure. Candide, la jeune humaine attend qu’on vienne la chercher, tandis que la créature n’ose pas lui révéler la triste vérité et briser toutes ses espérances… Traversée par une douceur empreinte de tristesse, cette relation calme et sensible se construit par petites touches et soulève nombre de questions : que font-ils ensemble ? Pourquoi la protège-t-il ? Qu’adviendra-t-il d’eux ? Pourquoi les hommes s’en prennent-ils au “Maudit” ?… et bien plus encore !

Note : 4 sur 5.

Mon humble avis

Lire la suite « L’enfant et le maudit T3, de nagabe »

Transmédialité, Bande dessinée & Adaptation, dirigé par Évelyne Deprêtre et German A. Duarte

Transmédialité, Bande dessinée & Adaptation, dirigé par Évelyne Deprêtre et German A. Duarte, Presses universitaires Blaise Pascal, « Graphèmes », 2019, 305 pages.

Le résumé

Les processus transmédiaux et adaptatifs dans la condition médiatique actuelle constituent le noyau de cet ouvrage. D’un côté, il s’agit de situer les processus adaptatifs dans un contexte technologique, qui, par sa nature, opère quotidiennement des formes d’adaptation, et cela même de façon involontaire. D’un autre côté, il s’agit de mettre en lumière non seulement le phénomène de la transmédialité mais également la collectivisation de l’acte narratif qu’il induit de plus en plus souvent. Or, il semble que ce phénomène soit demeuré en arrière-plan dans le contexte médiatique de cette dernière décennie. Entre ces deux intérêts, comme pivot de cette collaboration, se trouve l’analyse des relations entre le médium bédéique et le vaste univers médiatique. En effet, la bande dessinée représente, de l’avis de l’équipe directrice, un moyen de construire des espaces narratifs très particuliers, et son étude, contextualisée dans l’ère numérique, ouvre des voies indispensables pour mieux comprendre et cerner la manière dont les espaces narratifs numériques seront construits dans un futur proche.

Note : 4/5

Mon humble avis

Lire la suite « Transmédialité, Bande dessinée & Adaptation, dirigé par Évelyne Deprêtre et German A. Duarte »

Artemisia, de Nathalie Ferlut et Tamia Baudouin

Artemisia, de Nathalie Ferlut (scénario) et Tamia Baudouin (dessin et couleurs), Delcourt, « Mirages », 2017, 96 pages.

L’histoire

Lorsque Artemisia Gentileschi pousse son premier cri, le Caravage commence à développer son art magnifiquement ténébreux. La peinture est alors un art réservé aux hommes : une femme ne peut ni entrer à l’Académie, ni signer ses toiles, ni être payée pour elles. C’est pourtant ce que l’une d’entre elles va faire… Sa force lui permettra de triompher de tout et de tous, et de révéler au monde une peinture dont la puissance n’a rien à envier à celle des hommes.

Note : 4/5

Mon humble avis

Lire la suite « Artemisia, de Nathalie Ferlut et Tamia Baudouin »

Un été d’enfer, de Vera Brosgol

Un été d’enfer, de Vera Brosgol (scénario et dessin), traduit de l’anglais (États-Unis) par Alice Delarbre, Rue de Sèvres, 2019 (VO : 2018), 256 pages.

L’histoire

Arrivée de Russie, Vera veut à tout prix s’intégrer dans sa nouvelle vie à New York mais elle se rend compte très vite que ce n’est pas facile. Ses amies vivent dans des maisons luxueuses et leurs parents peuvent se permettre beaucoup de choses comme de les envoyer dans les meilleures colonies de vacances du pays. Vera et sa mère n’ont pas les mêmes moyens et ne peuvent pas se permettre ces privilèges. Mais cette année, elle part dans une colonie de vacances russe où elle compte bien en profiter. Cependant, rien ne se passera comme Vera l’avait prévu.

Note : 4/5

Mon humble avis

Lire la suite « Un été d’enfer, de Vera Brosgol »

The Promised Neverland T4, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T4 : Vivre, de Kaiu Shirai (scénario) et Posula Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2018 (VO : 2017), 192 pages.

L’histoire

Le compte à rebours est enclenché pour Norman : Maman va le livrer aux démons ! Emma et Ray n’ont que très peu de temps devant eux pour tenter de contrecarrer l’implacable Isabella. Une seule solution, mettre à exécution leur plan d’évasion au plus vite ! Parviendront-ils à sauver leur ami ?

Note : 4/5

Mon humble avis

Lire la suite « The Promised Neverland T4, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

The Promised Neverland T3, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T3 : En éclats, de Kaiu Shirai (scénario) et Posula Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2018 (VO : 2016), 208 pages.

L’histoire

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. 
Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Note : 4/5

Mon humble avis

Comme il s’agit d’un troisième tome, cette chronique va bien sûr dévoiler des éléments d’intrigue des deux premiers donc si vous ne connaissez pas encore la série, je vous conseille plutôt la chronique du tome 1 ou 2 😉

Le danger continue à grandir dans ce tome maintenant que Norman et Emma savent que Ray était en fait la taupe depuis très, très longtemps. Bien qu’il annonce vouloir également s’échapper et donc, les protéger pour pouvoir y arriver ensemble, la suspicion règne.

Très vite, le trio se rend compte qu’iels ne pourront pas s’en sortir seul·es et décident d’impliquer Don et Gilda complètement dans la confidence.

La Soeur Krone est encore plus menaçante maintenant qu’elle a découvert le secret des enfants. Elle leur propose de les aider pour devenir la nouvelle mère de Grace Field House, bien qu’elle attende clairement l’occasion de pouvoir faire d’une pierre deux coups en les dénonçant pour avoir des preuves de l’échec d’Isabella.

Ce tome est aussi l’occasion de découvrir le passé de la sœur Krone, mais aussi d’en savoir plus sur ces « mères », et celle qui semble être leur cheffe : mère grand. Au vu de la réaction de cette dernière à une révélation particulière, on comprend très vite qu’Isabella a une position bien reconnue et bien ancrée dans cette société et cette hiérarchie.

Zita, la fille de l’espace T2, de Ben Hatke

Zita, la fille de l’espace T2, Ben Hatke, traduction de l’anglais (États-Unis) par Basile Béguerie, Rue de Sèvres, 2012, 224 pages.

L’histoire

Zita est désormais une véritable star internationale de la galaxie. Les récits de ses exploits lors du sauvetage de Scriptorius la précèdent sur les planètes que la petite bande visite. Fatiguée de ces bains de foule, elle laisse un robot imitateur déguisé en Zita prendre sa place le temps d’une escapade. Erreur ! Le robot prend goût à la célébrité et prend pour de bon la place de Zita. Comment Zita retrouvera-t-elle son identité et sa place dans son cercle d’amis ? Parviendra-t-elle enfin à reprendre le chemin qui la ramènera sur Terre ?

Note : 4/5

Lire la suite « Zita, la fille de l’espace T2, de Ben Hatke »

Zita, la fille de l’espace T1, de Ben Hatke

Zita, la fille de l’espace T1, Ben Hatke, traduction de l’anglais (États-Unis) par Basile Béguerie, Rue de Sèvres, 2011, 192 pages.

L’histoire

Zita et Joseph jouent dans les bois quand ils trouvent un étrange appareil qui projette Joseph dans la galaxie. Pas le choix, Zita ne peut que suivre le même chemin pour tenter de sauver son ami. Elle se retrouve sur Sciptorius, étrange planète peuplée d’espèces multiformes, menacée de destruction par un astéroïde géant. Zita n’a que trois jours pour mener à bien sa mission : retrouver Joseph et rentrer sur terre !

Note : 4/5

Lire la suite « Zita, la fille de l’espace T1, de Ben Hatke »

The Promised Neverland T1, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu


The Promised Neverland T1 : Grace Field House, de Kaiu Shirai (scénario) et Posula Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2018 (VO : 2016), 193 pages.

L’histoire

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Note : 4/5

Lire la suite « The Promised Neverland T1, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »