Les paupières des poissons, de Sébastien Moro et Fanny Vaucher

Les paupières des poissons, de Sébastien Moro (texte) et Fanny Vaucher (illustration), Éditions La Plage, 2018, 176 pages.

L’histoire

« Comment font les poissons pour dormir sans paupières ? » et un million d’autres questions qui ont l’air incongrues comme ça, mais vous allez voir les réponses sont incroyables… et vraies ! En plus c’est rempli de blagues.
Vous allez apprendre plein de trucs que vous ne vous êtes jamais demandé sur nos cousins, cousines -et aussi ceux qui ont les deux sexes en même temps (oui, oui)- aquatiques. Attachez vos palmes, attrapez votre tuba, et… on PLONGE !

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Mon humble avis

Au départ, Les paupières des poissons était un site où étaient publiées les planches issues de la collaboration entre Fanny Vaucher, autrice et illustratrice, et Sébastien Moro, vulgarisateur scientifique. Je suivais avec grand plaisir les nouvelles planches, jusqu’à ce que tout cela soit recueilli dans un livre, l’occasion de relire des thèmes déjà présents sur le site et dont j’avais oublié toutes les (nombreuses) informations, mais aussi d’y découvrir les nouvelles planches inédites !

Comme il s’est passé pas mal de temps entre ma lecture du blog et ma relecture sous forme de livre j’ai vraiment pu me replonger (haha) dans l’expérience ! Et redécouvrir des choses.

Le livre est préfacé par les deux auteur·rice·s, où entre autre Sébastien Moro fait un avertissement pour rappeler que malheureusement, toutes les connaissances sur lesquelles se basent la vulgarisation scientifique du livre ont été obtenues par des tests sur les poissons, voire de la vivisection. Il serait évidemment temps que cela change…

S’il y a une chose que change ce livre en revanche, c’est l’écriture inclusive ou non sexiste ! Eh oui, même pour les poissons, les deux accords sont présentés tout au long du livre. À celles et ceux qui doutaient encore qu’un livre puisse être écrit et lu de cette façon, Les paupières des poissons est un parfait contre-exemple.

De pages en pages, on en apprend plus sur les poissons – ou du moins certain·es d’entre elleux – que ce soit sur leur intelligence, leur vie sociale, leur mémoire, leurs pipi et caca… Beaucoup de questions diverses sont brassés et les réponses sont toujours détaillées tout en expliquant les termes pour être compréhensibles par des non-spécialistes, c’est très pédagogique. Pour autant, le livre ne donne pas l’impression de faire des approximations ou de la sur-simplification : la vulgarisation me semble être particulièrement réussie – après je n’ai pas épluché les études en question pour le vérifier… Mais justement, ce serait possible puisqu’une bibliographie est présente à la fin du livre ! Et, chose que je n’ai pas l’habitude de voir, elle est organisée par thèmes.

Les illustrations, en plus d’être magnifiques, permettent de mieux comprendre le propos et de le rendre plus abordable encore. Je n’ose imaginer le travail de recherche qu’a dû faire l’illustratrice pour dessiner tous ces différents poissons !

Un autre élément notable et particulièrement appréciable est l’humour présent tout du long du livre. J’avais le sourire aux lèvres pendant toute ma lecture, que ce soit grâce aux jeux de mots, aux comparaisons volontairement hasardeuses ou encore aux situations improbables. D’ailleurs, j’ai tout autant apprécié les références à la culture pop’, allant des Pokémons aux super-héros.

Si le sujet vous intéresse, allez faire un tour sur le site pour vous persuader d’acheter le livre, d’autant qu’il présente un intérêt supplémentaire à tout ce que j’ai mentionné : les planches ont été réordonnées par thème pour que la lecture d’un bout à l’autre soit plus logique. Ceci dit, si vous pouvez résister à l’appel de la connaissance et d’humour qu’est ce livre, il se prête tout à fait à une lecture fractionnée de temps en temps pour en apprendre plus sur toutes ces créatures fascinantes qui peuplent les mers et océans !

Si vous êtes dans les parages, Fanny Vaucher sera sur Marseille le 30 mars pour la Journée Mondiale pour la Fin de la Pêche, pour autre autre dédicacer Les paupières des poissons, vous pouvez retrouver l’événement organisé par l’ALARM sur Facebook ou sur le site de l’association.

Pour aller plus loin :

4 Replies to “Les paupières des poissons, de Sébastien Moro et Fanny Vaucher”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.