Cause animale, luttes sociales, dirigé par Roméo Bondon et Elias Boisjean

Cause animale, luttes sociales, dirigé par Roméo Bondon et Elias Boisjean, avec les textes de Ernest Cœurderoy, Louise Michel, Marie Huot, Charles Gide, Élisée Reclus, Léon Tolstoï, Henry Stephens Salt, Séverine, Octave Mirbeau, Georges Butaud et Sophie Zaïkowska, Louis Rimbault, le passager clandestin, 2021, 240 pages.

Résumé

Souvent réduite à un régime alimentaire ou à la lubie passagère d’une époque déboussolée, la cause animale est de plus en plus médiatisée mais aussi instrumentalisée, récupérée et dépolitisée. Dans cette anthologie, Roméo Bondon et Elias Boisjean explorent ses racines historiques pour mieux souligner le non-sens d’un engagement animaliste qui se passerait d’une remise en cause du capitalisme.

Bien avant l’invention du concept d’antispécisme, des hommes et des femmes ont conjugué à leurs convictions socialistes et libertaires une sensibilité particulière pour ces « autres exploités » que sont les animaux. Dénonciation de la corrida, de la chasse, de l’élevage ou de l’abattage industriels, défense du végétarisme… Loin d’être désuets, leurs propos témoignent de l’urgence de bâtir une société résolument écologiste et animaliste.

Note : 4 sur 5.

Mon humble avis

Lire la chronique de Cause animale, luttes sociales