La Forêt sombre, de Liu Cixin

La Forêt sombre, de Liu Cixin, traduit du chinois (Royaume-Uni) par Gwennaël Gaffric, Actes Sud, 2017 (VO : 2008), 656 pages.

L’histoire

Dans La Forêt Sombre, la Terre essaie de digérer la nouvelle d’une invasion extra-terrestre qui devrait se faire d’ici quatre cent ans. Les collaborateurs de ces extra-terrestre ont été arrêtés mais la présence des intellectrons, ces particules subatomiques qui permettent à Trisolaris d’accéder à toutes les informations humaines de façon instantanée, signifie que les plans de défense terrestre sont exposés à l’ennemi. Seul l’esprit humain reste secret.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « La Forêt sombre, de Liu Cixin »

Le problème à trois corps, de Liu Cixin

Le problème à trois corps, de Liu Cixin, traduit du chinois par Gwennaël Gaffric, Actes Sud, « Exofictions », 2016 (VO : 2006), 424 pages.

L’histoire

En 1967, le professeur de physique Ye Zhetai est tué après avoir refusé de dénoncer la théorie de la relativité. Sa fille, Ye Wenjie, est témoin de son horrible mort.
Peu de temps après, elle est accusée à tort de sédition pour avoir promu des œuvres de l’environnementaliste Rachel Carson. Pour éviter d’être condamnée, elle doit travailler dans un laboratoire de recherche de la défense. Plus de quarante ans plus tard, le travail de Ye se retrouve lié à une série de suicides de physiciens et physiciennes, ainsi qu’à un complexe jeu de rôle impliquant le problème classique de physique évoqué dans le titre.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « Le problème à trois corps, de Liu Cixin »