DC Bombshells T1 : Enlisted, de Marguerite Bennett et Marguerite Sauvage

DC Bombshells T1 : Enlisted de Marguerite Bennett (scénario) et Marguerite Sauvage (illustrations), DC Comics, 2016, 144 pages.

L’histoire

Que seraient nos super-héroïnes préférées si elles avaient vécu pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que les super-héros sont engagés au front ? En tous cas, Batwoman, Supergirl et Wonder Woman ne sont pas en reste.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « DC Bombshells T1 : Enlisted, de Marguerite Bennett et Marguerite Sauvage »

Faith #1-2, de Houser, Sauvage et Portela

faithTitre : Faith #1 & #2
Auteur : Jody Houser
Dessinateur : Marguerite Sauvage, Francis Portela
Date de publication : janvier 2016
Édition : Valiant Entertainment
Pages : 37 + 32
Synopsis : Orpheline depuis très jeune, Faith Herbert – dotée de pouvoir, une « psiot » découverte par la Fondation Harbinger – a toujours aspiré à de grandes choses. Elle prend à présent sa destiné en main pour devenir l’héroïne qu’elle a toujours été – le tout avec une identité secrète, des collègues qui ne soupçonnent rien et un travail de reporter la journée, ce qui lui permet d’être régulièrement au milieu du danger ! Enfin, elle pensait que ce serait le cas… quand elle n’écrit pas des listes de vidéos de chats, Faith patrouille la Cité des Anges la nuit comme l’héroïne de la ville, Zephyr !
Mais voler seule promet d’être plus difficile qu’elle ne le pensait, particulièrement lorsqu’elle découvre un complot aux ramifications multiples. Les petits cambrioleurs et voleurs de voiture sont suffisamment simples à arrêter mais lorsque le monde a besoin d’un héros pour stopper une invasion extraterrestre, est-ce que Faith sera à la hauteur ?

Avis : ★★★★★

Poursuivre la lecture de « Faith #1-2, de Houser, Sauvage et Portela »

Paris Comics Expo 2016

Une petite remise en contexte pour commencer : en 2013 j’avais fait la Japan Expo / Comic Con de Paris, il me semble que c’était d’ailleurs la dernière année avant que Comic Con Paris prenne son indépendance. J’avais bien aimé. Puis en 2014, je suis allée à la Paris Comics Expo. Rien à voir. C’était tellement, tellement mieux. Le fait que je retrouvais des artistes rencontrés l’année précédente aidait probablement, mais l’ambiance était beaucoup plus chaleureuse, et le salon avait une taille beaucoup plus humaine, ce qui permettait de pouvoir discuter avec les artistes, avec les exposants, bref c’était la joie. Je comptais bien participer à l’édition suivante, malgré les quelques couacs au niveau de l’organisation, que ce soit pour les conférences ou au niveau de la scène cosplay, ça restait génial. Il se trouve que Comic Con a plus ou moins chuinté la PCE en 2015, donc l’édition suivante, c’était le week-end dernier.

Plutôt que de me trimballer seule dans les allées, cette année je me suis dit que ce serait chouette de voir l’envers du décor, donc quand il y a eu un appel à bénévoles, je n’ai pas hésité, et j’étais extatique quand j’ai reçu le mail qui me disait que je serai de la partie. J’ai passé un week-end fabuleux avec des rencontres mémorables et même si je suis exténuée et que le retour au boulot est atroce, j’ai le moral rechargé à bloc, pleins de bons souvenirs, et déjà envie d’y retourner (si, si).

C’est difficile de faire un retour concis, mais je vais faire de mon mieux. Le vendredi, j’ai pu assister à la conférence de Xavier Fournier sur Fantômas et à celle de Glénat sur leurs prochaines sorties, j’ai noté Lady Mechanika, Bitch Planet (que j’avais déjà vu passer mais c’était intéressant d’en apprendre plus sur sa conception) et The Wicked & The Divine. Il y a bien d’autres choses mais je cite ce que j’ai ajouté illico presto dans ma wishlist… J’ai également eu le plaisir de croiser Tim et Audrey de la chaîne Too Many Books : ils sont aussi adorables que dans leurs vidéos, c’était chouette de les voir ! Par pure chance, j’ai pu

Bracelet Alexandria Chin Adams
Quand la fille de Joyce Chin et Arthur Adams t’offre un bracelet, tu dis merci et tu le portes fièrement.

rencontrer quelqu’un du groupe Facebook Fan de Comics dont je fais partie, Sn Parod dont je ne connaissais pas la chaîne mais je vais m’empresser de regarder ça. J’ai passé pas mal de temps dans l’Artist Alley, et laissez-moi vous dire que Joyce Chin et Arthur Adams sont incroyablement talentueux (non, ça on le savait déjà) et sympathiques et adorables. Leur fille est bien partie pour aller sur le même chemin qu’eux et c’est déjà une artiste en herbe. Pas beaucoup de cosplay cet après-midi là, mais il y avait tout le week-end Alyssa King et Harley’s Joker (lui n’était pas cosplayé mais super gentil !) et Valerie Perez en Wonder Womanpour compenser, avec des cosplays à tomber, comme on pouvait s’y attendre. J’ai aussi croisé Paul Dini, et ça c’est sacrément la classe.

Bois Vincennes
Promenons-nous dans les bois…

Le samedi, j’ai quitté mon Airbnb pour retrouver le salon, je pensais prendre un bus au départ mais j’ai finalement dû y aller à pieds et je regrette pas, les bois de Vincennes tôt le matin, c’est quand même chouette (sauf quand on a pas des chaussures étanches mais bref). Bruce Timm est arrivé et avec lui la horde de gens qui courait dans le salon dès l’ouverture pour pouvoir espérer obtenir une commission. J’ai pu admirer Claire Wendling dessiner et c’est waow, de même pour Paul Renaud qui en plus est ultra sympa. J’ai eu un peu le temps de déambuler dans les allées et j’ai craqué sur The Valiant, avec un poster dédicacé par Paolo Rivera : merci encore au libraire de Bliss Comics qui a été super chouette.

The Valiant
Maintenant que j’ai lu Faith, il faudrait peut-être que je commence par le début…

Le dimanche, j’étais en salle de conférence pour le débat « À qui appartiennent les super-héros ? » mené par l’équipe de LesComics.fr et c’était très intéressant ! J’ai pu écouter le début de la conf’ sur Comic Box et la création du 100e numéro mais j’ai dû repartir à l’Artist Alley (genre je me plains) assez tôt. Puis j’ai enfilé mon cosplay de Zatanna, parce que tout de même, je l’avais pas trimballé jusqu’à Paris pour le laisser dans le sac ! J’avoue, j’ai pris un malin plaisir à aller voir les collègues et pouffer quand ils ne me reconnaissaient pas. J’étais ravie d’avoir des compliments à nouveau mais surtout, surtout, j’ai eu un thumbs up de Harley’s Joker. Sérieusement. Bon, je pense qu’il a juste été sympa mais même, ça fait tellement plaisir et ça me donne envie de le perfectionner encore (urgh, faut vraiment que je trouve une autre chemise, ça devient ingérable). C’était aussi le dernier moment pour les achats ! Le n° 100 de Comic Box bien sûr ! Impossible que je parte sans ramener du talent de Marguerite Sauvage et Sabine Rich dans la valise donc j’ai craqué sur des cartes postales et un print (oui, Zatanna, je pouvais pas faire plus cliché mais puré elle est magnifique) et je les remercie encore mille fois pour leur gentillesse à toutes les deux. Je me suis aussi rendu compte que je connaissais les dessins de Chris Panda et que je les adorais donc hop, un sketchbook et un petit print qui va bien avec. Ah, j’allais oublier, un print Spider-Man de… Gabriele delOtto. Yep, rien que lui. Tellement, tellement de bonheur (et de talents accrochés à mes murs maintenant). J’ai aussi rencontré l’équipe de Graffcomics, que j’avais connu à la précédente PCE et on a pu discuter un peu c’était chouette. Et puis, j’ai revu des têtes que je connaissais, comme Maxime Garbarini et Christophe Ouvrard et ça fait tellement plaisir de papoter avec eux.

Je n’ose rien dire au niveau de l’organisation puisque je n’étais pas du côté visiteur, mais ça m’a semblé être une bien, bien meilleure édition que la précédente avec une réelle salle de conférence et beaucoup d’espace pour circuler dans le salon (ce qui était pratique quand on devait amener des repas pour les VIP, même s’il fallait quand même slalomer entre les gens). Mais pour l’orga, l’équipe est géniale et accueillante, c’était un réel plaisir. Allez, vivement la prochaine édition.