The Expanse T1 : L’Éveil du Léviathan, de James S.A. Corey

The Expanse T1 : L’Éveil du Léviathan, de James S.A. Corey, traduit de l’anglais (États-Unis) par Thierry Arson, Actes Sud, 2014 (originale : 2011), 640 pages.

L’histoire

L’humanité a colonisé le système solaire (Mars, la Lune rebaptisée Luna, la Ceinture d’astéroïdes et au-delà), mais les étoiles restent toujours hors de sa portée.
Jim Holden est second sur un transport de glace qui effectue la navette entre les anneaux de Saturne et les stations installées dans la Ceinture. Quand son équipage et lui croisent la route du Scopuli, un appareil à l’abandon, ils se retrouvent en possession d’un secret qu’ils auraient souhaité ne jamais connaître. Un secret pour lequel certains sont prêts à tuer, et à une échelle impensable pour Jim et son équipage. La guerre dans tout le système solaire devient inévitable, à moins qu’il ne découvre qui a abandonné ce vaisseau, et pourquoi.
L’inspecteur Miller recherche une jeune femme. Elle n’est qu’une personne parmi des milliards, mais ses parents ont les moyens, et l’argent peut beaucoup. Quand l’enquête le mène au Scopuli et à Holden, devenu sympathisant des rebelles, Miller comprend que cette jeune femme est peut-être la réponse à tout.
Holden et Miller doivent désormais jouer la partie en finesse, entre le gouvernement de la Terre, les révolutionnaires des Planètes extérieures et certaines firmes aux visées obscures. Leurs chances sont minces mais au cœur de la Ceinture les règles sont différentes, et un petit vaisseau peut changer le destin de l’univers.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Poursuivre la lecture de « The Expanse T1 : L’Éveil du Léviathan, de James S.A. Corey »

Prodigieuses créatures, de Tracy Chevalier

Prodigieuses créatures, de Tracy Chevalier, traduction de l’anglais (États-Unis) par Anouk Neuhoff, Folio, 2011 (originale : 2013), 432 pages.

L’histoire

« La foudre m’a frappée toute ma vie. Mais une seule fois pour de vrai ». Dans les années 1810, à Lyme Regis, sur la côte du Dorset battue par les vents, Mary Anning découvre ses premiers fossiles et se passionne pour ces « prodigieuses créatures » qui remettent en question les théories sur la création du monde. Très vite, la jeune fille issue d’un milieu modeste se heurte à la communauté scientifique, exclusivement composée d’hommes. Elle trouve une alliée inattendue en Elizabeth Philpot, vieille fille intelligente et acerbe qui l’accompagne dans ses explorations. Si leur amitié se double de rivalité, elle reste, face à l’hostilité générale, leur meilleure arme.

Note : 2/5

Poursuivre la lecture de « Prodigieuses créatures, de Tracy Chevalier »

Moonshot: The Indigenous Comics Collection T2

Moonshot: The Indigenous Comics Collection T2, dirigé par Hope Nicholson, AH Comics Inc., 2017, 168 pages.

L’histoire

Cette anthologie rassemble des dizaines de créateurs venant d’Amérique du Nord pour conter des histoires, sous forme de comics, démontrant la richesse du patrimoine et des identités de la narration native américaine.
Les œuvres de ce deuxième volume se concentrent plus sur les problématiques actuelles que peuvent vivre les Natifs Américains, par rapport à l’environnement et leur oppression notamment.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Poursuivre la lecture de « Moonshot: The Indigenous Comics Collection T2 »

Moonshot: The Indigenous Comics Collection T1

Moonshot: The Indigenous Comics Collection T1, dirigé par Hope Nicholson, AH Comics Inc., 2016, 176 pages.

L’histoire

Cette anthologie rassemble des dizaines de créateurs venant d’Amérique du Nord pour conter des histoires, sous forme de comics ou nouvelle illustrée, démontrant la richesse du patrimoine et des identités natives américaines à travers des histoires traditionnelles ou de nouvelles visions du futur.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Poursuivre la lecture de « Moonshot: The Indigenous Comics Collection T1 »

Stars Above, de Marissa Meyer

stars above cover

Stars Above, de Marissa Meyer, US Macmillan, 2016, 400 pages.

L’histoire

L’univers des Chroniques lunaires recèle bien des histoires et secrets merveilleux, vicieux et romantiques. Comment Cinder est-elle arrivée à la Nouvelle Pékin ? Comment le soldat Wolf s’est transformé d’un jeune homme en un meurtrier ? Quand est-ce que la Princess Winter le garde Jacin ont-ils découvert leurs destinées ?

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « Stars Above, de Marissa Meyer »

Écarlate, de Hillary Jordan

Écarlate, de Hillary Jordan, traduit de l’anglais (États-Unis) par Michèle Albaret-Maatsch, Éditions 10-18, 2013, 432 pages.

L’histoire

Une Chrome. Une Rouge. Pour Hannah Payne, la sentence est tombée. Pendant seize ans, la jeune femme devra porter sur sa peau la couleur de son crime, celui d’avoir aimé un homme marié, un pasteur, et d’avoir supprimé le fruit de cette passion illégitime pour protéger son amant.
Mais dans une Amérique où les droits des femmes sont niés, l’avortement est sévèrement puni. Ici, l’Église a pris le pas sur l’État et dicte sa loi implacable.
Aucun pardon, aucune réinsertion possibles : stigmatisée aux yeux de tous, rejetée par les siens, Hannah doit affronter la haine et la violence des hommes. Seule.
Centres de redressement, groupuscules extrémistes, pour les Chromes le danger est partout. Une solution : fuir. Mais où ? Et comment ? Car dans un monde paranoïaque, à qui peut-on encore se fier ?

Note : 3/5

Poursuivre la lecture de « Écarlate, de Hillary Jordan »

Armada, d’Ernest Cline

Armada, d’Ernest Cline, lu par Wil Wheaton, Random House Audio, 2015, 368 pages.

L’histoire

Zack Lightman a passé sa vie à rêver. Rêver que le monde réel pourrait ressembler un peu plus au nombre incalculable de livres, films et jeux vidéos de science-fiction qu’il consomme quotidiennement. Rêver qu’un jour, un événements bouleverse la monotonie de son existence et l’emmène dans une aventure à travers l’espace. Rien de mal à rêver d’un échappatoire, n’est-ce pas ? Après tout, Zack sait parfaitement faire la différence entre ses fantasmes et la réalité. Il sait très bien que les adolescents sans buts et occupations autres que les jeux vidéos ne sont jamais choisis pour sauver l’univers.
Jusqu’au jour où il voit un vaisseau spatial. Tout droit sorti d’un jeu vidéo, Armada, auquel il joue tous les jours.

Note : 3/5

Poursuivre la lecture de « Armada, d’Ernest Cline »

Le Silence des agneaux, de Thomas Harris

Le Silence des agneaux, de Thomas Harris, traduit de l’anglais (États-Unis) par Monique Lebailly, Éditions Albin Michel, 2013 (édition originale : 1988), 352 pages.

L’histoire

Le Silence des Agneaux nous porte aux limites incertaines du génie et de la monstruosité, de la perversion et des manipulations mentales : seule avec sa peur, Clarice Starling, jeune agent du FBI, descend dans les enfers de la folie criminelle.
Entre Hannibal le Cannibale et Buffalo Bill, elle mène une chasse à mort où la logique de la démence entraîne au-delà de la terreur.

Note : 4/5

Poursuivre la lecture de « Le Silence des agneaux, de Thomas Harris »

Désolations, de David Vann

Caribou Island, de David Vann, Penguin, 2011, 293 pages.
Édition française : Désolations, de David Vann, traduit de l’anglais (États-Unis) par Laura Derajinski, Éditions Gallmeister, 2011, 304 pages.

L’histoire

Sur les rives d’un lac glaciaire au cœur de la péninsule de Kenai, en Alaska, Irene et Gary ont construit leur vie, élevé deux enfants aujourd’hui adultes. Mais après trente années d’une vie sans éclat, Gary est déterminé à bâtir sur un îlot désolé la cabane dont il a toujours rêvé. Irene se résout à l’accompagner en dépit des inexplicables maux de tête qui l’assaillent et ne lui laissent aucun répit. Entraînée malgré elle dans l’obsession de son mari, elle le voit peu à peu s’enliser dans ce projet démesuré. Leur fille Rhoda, tout à ses propres rêves de vie de famille, devient le témoin du face-à-face de ses parents, tandis que s’annonce un hiver précoce et violent qui rendra l’îlot encore plus inaccessible.

Note : 3/5

Poursuivre la lecture de « Désolations, de David Vann »

Délivrances, de Toni Morrison

God Help the Child, de Toni Morrison, lu par Toni Morrison, Random House Audio, 2015, 192 pages.
Édition française : Délivrances, de Toni Morrison, traduit de l’anglais (États-Unis) par Christine Laferriere, 10-18, 2016, 192 pages.

L’histoire

Dans son onzième roman, qui se déroule à l’époque actuelle, Toni Morrison décrit sans concession des personnages longtemps prisonniers de leurs souvenirs et de leurs traumatismes.
Au centre du récit, une jeune femme qui se fait appeler Bride. La noirceur de sa peau lui confère une beauté hors norme. Au fil des ans et des rencontres, elle connaît doutes, succès et atermoiements. Mais une fois délivrée du mensonge – à autrui ou à elle-même – et du fardeau de l’humiliation, elle saura, comme les autres, se reconstruire et envisager l’avenir avec sérénité.

Note : 4/5

Poursuivre la lecture de « Délivrances, de Toni Morrison »