Plutona, de Jeff Lemire et Emi Lenox

Plutona, de Jeff Lemire et Emi Lenox (scénario et dessin) et Jordie Bellaire (couleur), traduit de l’anglais (États-Unis) par Sidonie van den Dries, Futuropolis, 2017 (VO : 2016), 150 pages.

L’histoire

Cinq adolescents trouvent dans un bois le corps de la plus grande super-héroïne du monde, Plutona. Cette terrible découverte les entraînera dans un sombre périple qui va bouleverser leur amitié et leur vie.

Note : 3/5

Lire la suite « Plutona, de Jeff Lemire et Emi Lenox »

Publicités

Descender T5 : Le soulèvement

Descender T5 : Le soulèvement, de Jeff Lemire (scénario) et Dustin Nguyen (dessin et couleur), Urban Comics, « indies », 2018, 128 pages.

L’histoire

Alors qu’ils approchaient de la planète Mata, où sont censés se trouver le Dr Solomon et l’Ancien robot, le capitaine Telsa et le Dr Quon ont découvert la véritable identité de celui qu’ils pensaient être Tim-21. Infiltré sous les traits du jeune androïde, Tim-22 a pris les commandes du vaisseau et s’apprête à fournir les dernières données nécessaires à son père, Psius, pour déclencher la guerre contre le CGU et ainsi redonner le pouvoir aux machines. Au même moment, sur la Lune Mécanique, Tim-21 parvient à entrer en communication avec Andy…

Note : 5/5

Lire la suite « Descender T5 : Le soulèvement »

Descender T4 : Mise en orbite

 

Descender T4 : Mise en orbite, de Jeff Lemire et Dustin Nguyen, traduction de l’anglais (États-Unis) par Benjamin Rivière, Urban Comics, « indies », 2017, 128 pages.

L’histoire

Peu à peu, les pièces du puzzle s’assemblent. On en sait désormais un peu plus sur la jeunesse du capitaine Telsa, sur les années d’Andy Tavers passées au sein des Liquidateurs et sur le parcours du robot minier Foreur. Tim-21 est quant à lui toujours aux mains du chef de la Résistance Robotique, Psius, et le Dr Quon semble avoir son lot de secrets à révéler. Notamment que son mentor, le Dr Solomon, et « l’ancien robot », seraient toujours en vie…

Note : 5/5

Lire la suite « Descender T4 : Mise en orbite »

Green Arrow : Brisé

Green Arrow Brisé couv Eaglemoss

Green Arrow : Brisé, de Jeff Lemire (scénario), Andrea Sorrentino (dessin) et Marcelo Maiolo (couleur), traduit de l’anglais (États-Unis) par Benjamin Rivière, Eaglemoss, 2016 (VO : 2014), 202 pages.

L’histoire

Oliver Queen sait maintenant tout du passé de son père et de la destinée qui lui incombe. Pris dans une guerre entre les différents clans d’Outsiders, il va devoir surmonter sa plus grande crainte : retourner sur l’île qui a bouleversé son existence.

Note : 3/5

Lire la suite « Green Arrow : Brisé »

Descender T3 : Singularités

Descender T3 : Singularités, de Jeff Lemire (scénario) et Dustin Nguyen (illustrations et couleurs), traduction de l’anglais (États-Unis) par Benjamin Rivière, Urban Comics, « indies », 2017 (VO : 2015-2016), 120 pages.

L’histoire

Depuis qu’ils ont rejoint le Programme, la Résistance robotique menée par Psius, le capitaine Telsa et le Dr Quon se posent de plus en plus de questions sur les véritables motivations qui animent leurs hôtes. Et à juste titre… Pour mener le genre robotique à la grandeur qu’il mérite, Psius œuvre en secret pour construire son armée et ainsi éradiquer l’espèce humaine avec, à ses côtés, le dangereux TIM-22.

Note : 4/5

Lire la suite « Descender T3 : Singularités »

Descender T2 : Lune mécanique

Descender T2 : Lune mécanique, de Jeff Lemire (scénario) et Dustin Nguyen (illustrations), traduit de l’anglais (américain) par Benjamin Rivière, Urban Comics, collection « Indies », 2016, 120 pages.

L’histoire

À court d’options, TIM-21 et ses compagnons rejoignent l’équipage de Psius, leader de la résistance robotique secrète, vers une destination inconnue. Le petit robot se découvre alors l’existence d’un autre androïde en tout point identique : TIM-22. Au même moment, à la bordure connue de la galaxie, un chasseur de primes écume le secteur à la recherche des foyers de racailles mécaniques. Sa traque le mène sur la piste de TIM-21.

Note : 5/5

Lire la suite « Descender T2 : Lune mécanique »

Descender T1 : Étoiles de métal

Descender T1 : Étoiles de métal de Jeff Lemire (scénario) et Dustin Nguyen (dessin), Urban Comics, 2016, 129 pages.

L’histoire

La Galaxie se remet péniblement du traumatisme causé par l’apparition, il y a dix ans, des Récolteurs, des robots de la taille d’une planète qui préfigurèrent la révolte des machines contre les Hommes. C’est dans cet univers en pleine reconstruction, qui a depuis appris à haïr le genre mécanique, que s’éveille Tim-21. Sans le savoir, le petit droïde cache dans ses circuits imprimés l’héritage et les véritables intentions des Récolteurs. Un secret dont tous les gouvernements de la galaxie rêveraient de s’emparer.

Note : 5/5

Lire la suite « Descender T1 : Étoiles de métal »

The Valiant

The Valiant

The Valiant de Matt Kindt et Jeff Lemire (scénario), Paolo Rivera (dessinateur), Joe Rivera (encreur), Dave Lanphear (lettreur) chez Bliss Comics, 2016 (édition originale : 2014-2015), 128 pages. Traduit par Florent Degletagne.

Un peu de contexte

En suivant un peu l’actualité comics, j’avais vu de plus ou moins loin l’arrivée de l’éditeur Bliss Comics sur le marché français, qui reprendrait les publications Valiant. J’avais vaguement entendu parler de cet éditeur (merci au podcast des GG Comics principalement). Alors, Valiant c’est une maison d’édition américaine créée dans les années 1990 et plutôt importante par là-bas, c’était d’ailleurs le troisième éditeur de comics derrière DC et Marvel à une époque (en tirant la bourre à Dark Horse). C’est arrivé en France en 2013 avec l’éditeur Panini Comics mais ce dernier abandonne la licence en 2015, rapidement reprise par Bliss Comics, un tout nouvel éditeur français. Bref, j’avais déjà entendu parler de l’univers, lu quelques planches de Faith (j’ai d’ailleurs fait une chronique des deux premiers chapitres, par ici) et la Paris Comics Expo me semblait le lieu idéal pour craquer sur The Valiant. Accessoirement, dédicacé par Paolo Rivera, le dessinateur, excusez du peu.

Note : 4/5

Lire la suite « The Valiant »

Green Arrow : Machine à tuer

arrowTitre : Green Arrow – Machine à tuer
Auteurs : Jeff Lemire et Andrea Sorrentino
Traduction : ?
Date de publication : 2016 (VO : 2013)
Édition : Eaglemoss
Synopsis : Oliver Queen est l’héritier d’une fortune colossale qu’il utilise pour financer la croisade de son alter ego : le justicier masqué Green Arrow. Archer d’exception, il est également la terreur des criminels et un membre de la redoutable Ligue de Justice d’Amérique. Mais tout cet univers vole en éclat le jour où l’assassin Komodo s’en prend à ses plus proches alliés et lui révèle les secrets sur la disparition de son père.

Avis : ★★★★✩

C’est le premier « vrai » comics de Green Arrow que je lis – j’avais lu les premiers numéros de Arrow, l’adaptation de la série TV et je n’avais pas été particulièrement convaincue. Pour le coup, j’ai bien apprécié ce tome, dans lequel on rentre sans difficulté, même si on ne connaît pas grand-chose du personnage. Dès le début, Oliver se retrouve confronté à Komodo, un archer qui dépasse de très loin ses propres capacités en archerie. C’est d’ailleurs assez sympathique de voir à quel point la différence de niveau entre les deux personnages est écrasante – Oliver passe finalement son temps à se demander comment c’est possible. J’aime bien ce genre de récits où on peut voir à quel point le personnage est loin d’être un héro surpuissant et infaillible.

Lire la suite « Green Arrow : Machine à tuer »