L’Épée de la Providence, de Andrzej Sapkowski

L’Épée de la Providence, de Andrzej Sapkowski, traduit du polonais (Pologne) par Alexandre Dayet, Bragelonne, 2008 (VO : 1992), 347 pages.

L’histoire

Geralt de Riv, le mutant aux cheveux d’albâtre, n’en a pas fini avec sa vie errante de tueur de monstres légendaires.

Fidèle aux règles de la corporation maudite des sorceleurs et à l’enseignement qui lui a été prodigué, Geralt assume sa mission sans faillir dans un monde hostile et corrompu qui ne laisse aucune place à l’espoir.

Mais la rencontre avec la petite Ciri, l’Enfant élue, va donner un sens nouveau à l’existence de ce héros solitaire. Geralt cessera-t-il enfin de fuir devant la mort pour affronter la providence et percer à jour son véritable destin ?

Note : 5 sur 5.

Mon humble avis

Lire la chronique de L’Épée de la Providence

Le Dernier Vœu, de Andrzej Sapkowski

Le Dernier vœu, de Andrzej Sapkowski, traduit du polonais (Pologne) par Laurence Dyèvre, Bragelonne, 2003 (VO : 1993), 314 pages.

L’histoire

Geralt de Riv est un homme inquiétant, un mutant devenu le parfait assassin. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur, et Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un sorceleur. Au cours de ses aventures, il rencontrera une magicienne aux charmes vénéneux, un troubadour paillard au grand cœur… et, au terme de sa quête, peut-être réalisera-t-il son dernier vœu : retrouver son humanité perdue.

Note : 5 sur 5.

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « Le Dernier Vœu, de Andrzej Sapkowski »

De bons présages, de Terry Pratchett et Neil Gaiman

De bons présages, de Terry Pratchett et Neil Gaiman, traduit de l’anglais (Grande Bretagne) par Patrick Marcel, J’ai Lu, 1995 (VO : 1990), 441 pages.

L’histoire

L’Apocalypse est pour demain. Avec ses trompettes, ses flammes de l’Enfer, son courroux du ciel et tout le tremblement. L’éternel lutte entre les forces du Bien et celles du Mal arrive enfin à son terme. On va pouvoir savoir qui est l’heureux gagnant. Sauf que certains ont pris goût à l’humanité et s’imaginent qu’on pourrait éventuellement essayer de penser les choses avec un peu plus de subtilité. N’en déplaise à leurs maîtres respectifs, l’ange Aziraphale (bouquiniste à temps partiel) et le démon Rampa (qui aimerait bien écouter autre chose que Queen sur l’autoradio de sa Bentley) se sont mis d’accord pour repousser l’apocalypse d’une éternité ou deux. Encore faudrait-il pour ça mettre la main sur l’Antéchrist.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « De bons présages, de Terry Pratchett et Neil Gaiman »

Shades of Magic T3 : Shades of Light, de V.E. Schwab

Shades of Magic T3 : Shades of Light, de V.E. Schwab, traduit de l’anglais (États-Unis) par Sarah Dali, Lumen, 2018 (VO : 2017), 761 pages.
Shades of Magic #3 : A Conjuring of Light, version audio en anglais narrée par Michael Kramer et Kate Reading, Macmillan Audio, 2017.

L’histoire

Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur…
Kell est un magicien de sang, un sorcier capable de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris. Le deuxième, rouge, déborde de magie. Dans le blanc, elle s’est faite bien trop rare quand, dans le noir, elle a tout dévoré. Et le fléau s’apprête à contaminer chacun des univers jusqu’au dernier – ce n’est plus qu’une question de temps…
Car les ténèbres ont déjà commencé à s’étendre sur le flamboyant Londres rouge. Les habitants en sont réduits à choisir entre céder aux sirènes dévastatrices de la magie et entamer contre elle une lutte désespérée jusqu’à la mort. Si Kell semble immunisé contre le poison qui gangrène son royaume, la fin le guette, lui aussi… à moins que des alliés inattendus ne le rejoignent dans la bataille. À commencer bien sûr par Lila, qui ne raterait pour rien au monde une occasion de partir à l’aventure et faire étalage de sa puissance. Mais, aussi intrépides qu’ils soient, comment de simples magiciens pourraient-ils faire le poids face à l’incarnation même de la magie ?

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « Shades of Magic T3 : Shades of Light, de V.E. Schwab »

Shades of Magic T2 : Shades of Shadow, de V.E. Schwab

Shades of Magic T2 : Shades of Shadow, de V.E. Schwab, traduit de l’anglais (États-Unis) par Sarah Daliou, Lumen, 2018 (VO : 2016), 638 pages.
Shades of Magic #2 : A Gathering of Shadows, version audio en anglais narrée par Michael Kramer et Kate Reading, Macmillan Audio, 2016.

L’histoire

Quatre mois ont passé depuis que la pierre noire est tombée entre les mains de Kell, depuis que le corps de Holland a été envoyé dans le Londres noir en compagnie du talisman maléfique. Lilah est partie. Sans mot dire, au bout de trois jours d’épreuves inimaginables, elle a laissé là Kell, sur un quai du Londres rouge, pour partir explorer le monde. Inquiet, le jeune homme affronte des nuits sans repos : assailli de rêves menaçants, il ne se réveille que pour penser à elle. La capitale bouillonne de fièvre car dans quelques jours commencent les Jeux des éléments, une compétition qui réunit les meilleurs magiciens de trois royaumes voisins, souvent en guerre par le passé.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « Shades of Magic T2 : Shades of Shadow, de V.E. Schwab »

A Darker Shade of Magic, de V.E. Schwab

A Darker Shade of Magic, « Shade of Magic #1 », de V.E. Schwab, traduit de l’anglais (États-Unis) par Sarah Daliou, Lumen, 2017 (VO : 2015), 504pages.
Version audio en anglais narrée par Steven Crossley, Tantor Audio, 2015.

L’histoire

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahie quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « A Darker Shade of Magic, de V.E. Schwab »

Les Rivières de Londres, de Ben Aaronovitch

Le Dernier apprenti-sorcier T1 : Les Rivières de Londres, de Ben Aaronovitch, traduction de l’anglais (Royaume Uni) par Benoît Domis, J’ai lu, 2014, 415 pages.

L’histoire

L’agent Peter Grant ne croyait pas aux fantômes, jusqu’au jour où un étrange personnage lui affirme avoir assisté au meurtre sur lequel il enquête. Un témoin providentiel… s’il n’était mort depuis plus d’un siècle ! Et Peter n’est pas au bout de ses surprises : recruté par l’inspecteur Nightingale, il intègre l’unité de la police londonienne chargée des affaires surnaturelles. Au programme, traquer vampires, sorcières et autres créatures de la nuit ; maintenir la paix entre les forces occultes de Londres ; tenir à distance les divinités trop entreprenantes ; et bien sûr apprendre le latin, le grec ancien et une montagne d’incantations bizarres et pour le moins rébarbatives. Peter doit en passer par là, s’il veut un jour devenir à son tour le dernier sorcier de Londres…

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « Les Rivières de Londres, de Ben Aaronovitch »

La Horde du Contrevent, d’Alain Damasio

La Horde du Contrevent, dAlain Damasio, Folio SF, 2017 (originale : 2004), 700 pages.

L’histoire

« Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu’un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s’y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d’eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent. Imaginez qu’en Extrême-Aval ait été formé un bloc d’élite d’une vingtaine d’enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueule, leur vie durant, le vent jusqu’à sa source, à ce jour jamais atteinte : l’Extrême-Amont. Mon nom est Sov Strochnis, scribe. Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m’appelle aussi Golgoth, traceur de la Horde, Arval l’éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l’azur à la cage volante. Ensemble, nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuses. Je vous parle au nom de la trente-quatrième : sans doute l’ultime. »

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Poursuivre la lecture de « La Horde du Contrevent, d’Alain Damasio »

Sylf, de Grégory Delaunay

sylf

Sylf : D’ombre et de flammes, de Grégory Delaunay, auto-édition, 2012, 128 pages.

L’histoire

Pour moi, l’ombre de l’atelier et les flammes de la forge…
Pour son dragon, l’ombre de ses ailes, les flammes de ses entrailles…
Pour Sylf, l’ombre dans son regard, les flammes de sa chevelure…
Un roman fantasy sur le thème de la forge. L’histoire de Sylf, mystérieuse guerrière et son dragon. Un journal illustré par des aquarelles, des croquis, des sculptures, mais aussi par des objets forgés en damas.

Note : 4/5

Poursuivre la lecture de « Sylf, de Grégory Delaunay »

Elfquest : La quête originelle T2

CouvElfquest-2

Elfquest : La quête originelle T2, de Richard Pini (scénario) et Wendy Pini (dessin), traduction de l’anglais (États-Unis) par Nicolas Jean, Snorgleux Comics, 2017 (VO : 1978-1984), 136 pages.

L’histoire

Même si elle est plus compliquée pour certains que pour d’autres, l’adaptation des Wolfriders à leur nouveau foyer se fait petit à petit, en harmonie avec le peuple du soleil. Alors que le temps poursuit son œuvre, une nouvelle génération d’elfes voit le jour. Mais le temps de l’insouciance ne peut durer éternellement. Un événement vient tout bouleverser et Cutter doit quitter le village et sa famille en quête d’un nouvel espoir…

Note : 4/5

Poursuivre la lecture de « Elfquest : La quête originelle T2 »