Novembre 2020 : lectures et revue du web

Parc Longchamps, Des livres et les mots, CC BY-NC-ND 4.0

J’ai passé une bonne partie du mois de novembre à lire et je n’avais pas réussi à me replonger dans la lecture comme ça depuis cet été, du coup ça m’a fait beaucoup de bien ! En plus il s’agissait principalement de très bonnes lectures, ce qui est toujours bon à prendre.

Bilan des lectures de novembre

Je vais commencer par un flop, sans trop m’y attarder : Angelina et June de Yves-Marie Clément.

Le reste de mes lectures ont été très chouettes, si je ne devais en choisir que quelques unes ce serait The Legend of Korra : Turf Wars (et la suite Ruins of the Empire mais je n’ai pas encore publié la chronique), Je sais pourquoi l’oiseau chante en cage de Maya Angelou et Wolcano : la sorcière du cul de Shyle Zalewski qui a été un vrai coup de cœur.

Florilège de chroniques lues

La Nébuleuse a recommandé « 4 revues papier indépendantes à lire et soutenir » et ça donne très envie de découvrir toutes ces revues, pour ma part je vais me mettre à acheter BALLAST et pas seulement lire leur site et j’ai rajouté le numéro sur Marseille de la Revue Z dans mes prochains achats.

Sur son blog, Usva a chroniqué Brûler Brûler Brûler de Lisette Lombé qui a rejoint ma wishlist, je commence à m’intéresser de plus en plus à la poésie et encore plus lorsqu’elle est militante, donc ce livre semble être pile poil dans mes intérêts.

Moult chroniques intéressantes sur Planète Diversité, dont The Space Between Worlds de Micaiah Johnson et The Stars and the Blackness Between Them de Junauda Petrus : deux livres très différents puisque le premier est de la SF et le second du YA contemporain mais j’ai été séduite par les deux !

Arcanes Ouvertes a fait une chronique sur deux bande dessinées qui l’ont émue : Tout va bien de Charlie Genmor et C’est comme ça que je disparais de Mirion Malle. Je n’avais pas entendu parler de la première mais j’ai très envie de la découvrir à présent ; le nouveau livre de Mirion Malle était déjà dans ma wishlist mais je suis d’autant plus convaincue de vouloir le lire.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Novembre 2020 : lectures et revue du web »

Septembre – octobre 2020 : lectures et revue du web

Marseille, Des livres et les mots, CC BY-NC-ND 4.0

Comme pour de nombreuses personnes, les mois de septembre et octobre ont été assez compliqués de mon côté, d’où le blog laissé un peu à l’abandon. Mais vous l’avez peut-être vu, le blog a fait peau neuve avec une superbe illustration de Layla Benabid : du coup j’ai des étoiles dans les yeux à chaque fois que je l’ouvre et j’espère que ça me motivera pour l’alimenter bien plus !

Bilan des lectures de septembre et octobre

Assez peu de lectures de livres en tant que tels, j’ai lu pas mal de webcomics et de mangas en ligne que je ne chroniquerai pas forcément. En revanche, j’ai fait une très belle lecture avec Humanité : Une histoire optimiste de Rutger Bregman, par les temps qui courent c’est difficile de trouver de l’optimisme mais ça fait du bien de s’y raccrocher. J’ai aussi lu Anatomie, un recueil de poésie publié chez Short Éditions, une lecture sympathique.

Florilège de chroniques lues

Parmi les nombreuses chroniques de Planète Diversité publiées en deux mois, j’ai particulièrement craqué sur les deux suivantes, pour lesquelles j’ai ajouté les livres à ma wishlist dans l’instant : Cemetery Boys de Aiden Thomas et Ce qu’il reste de toi de Robin Réghem.

Sur le blog des Miscellanées d’Usva, j’ai craqué pour les deux chroniques suivantes : L’enfant, la taupe, le renard et le cheval de Charlie Mackesy et Radium Girls de Cy.

Il est peu probable que vous n’ayez pas entendu parler de la sortie du livre Moi, les hommes, je les déteste de Pauline Harmange (pour une raison ou une autre) mais je recommande la chronique publiée par Clara Joubert sur Les Ourses à Plumes. Toujours à propos de féminisme, je recommande la liste qu’a fait Fille d’Album : « Sélection de livres féministes et LGBT+ ».

Lectrice des îles a fait une très chouette chronique de Histoire de la femme cannibale, de Maryse Condé. Dans un autre genre de livres, Les Étoiles Noires présente un album tout à fait convaincant : Aïda et Eli fêtent leur anniversaire de Cherifa Tabiou.

En chroniques d’essais, j’ai adoré celle de Neurotribus, par Steve Silberman faite par Une sociologue chez le coiffeur. Je m’intéresse de plus en plus à ces sujets et son article est très complet. Tandis qu’on se reconfine en France métropolitaine, la chronique de Zoocities. Des animaux dans la ville écrit par Joëlle Zask est tout à fait d’actualité et disponible sur le blog Géographie, animaux non humains et territoires.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Septembre – octobre 2020 : lectures et revue du web »

Août 2020 : lectures et revue du web

Jonzac, Des livres et les mots, CC BY-NC-ND 4.0

Bilan des lectures d’août

Le mois d’août (et les congés) m’ont permis de passer beaucoup de temps à lire et c’était assez merveilleux ! J’ai lu le sixième tome de The Expanse, Les Cendres de Babylone, de James S.A. Corey, qui n’était pas aussi bien que les précédents mais tout de même une très bonne lecture ! J’ai aussi enfin lu le livre de Daria Marx et Eva Perez-Bello, « Gros » n’est pas un gros mot que je recommande.

J’ai lu quelques magazines, puisque l’été me semble toujours propice à ce genre de lecture. Je les chroniquerai prochainement pour en parler un peu plus. Il s’agit de Women Who Do Stuff et du premier numéro de Tempura. Deux très bonnes découvertes (étant abonnée à la newsletter du premier, je n’en doutais pas !).

J’ai aussi relu pas mal de mangas, dont Les descendants des ténèbres de Yoko Matsushita (je suis si triste qu’il soit abandonné) et Count Cain / Godchild de Kaori Yuki. Des mangas qui remontent à mon adolescence et la découverte du medium et qui sont restés avec moi depuis !

Florilège de chroniques lues

La sélection de Books By Women sur les autrices libanaises donne très envie d’agrandir sa pile à lire : « Books by Women : tragédie à Beyrouth, cinq autrices du Liban à découvrir ».

Lectrice des îles a fait une très chouette chronique de Gouverneur de la rosée, de Jacques Roumain.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Août 2020 : lectures et revue du web »

Juillet 2020 : lectures et revue du web

Camping dans le Verdon, Des livres et les mots, CC BY-NC-ND 4.0

Bilan des lectures de juillet

J’ai assez peu lu de livres papier ce mois de juillet, j’ai principalement rattrapé mon retard de lecture sur des articles que j’avais mis de côté depuis plus ou moins longtemps et j’ai lu énormément de manga en ligne.

J’ai tout de même lu Décarcérer de Sylvain Lhuissier et je recommande vivement cette lecture à toutes les personnes qui s’intéressent aux systèmes judiciaire et pénitentiaire français.

Florilège de chroniques lues

J’ai découvert un nouveau blog de chroniques que j’aime beaucoup, Lectrice des îles, et j’ai particulièrement apprécié son billet sur Why I’m no Longer Talking to White People about Race de Reni Eddo-Lodge.

Sur Les histoires de Lullaby, Magali Lefebvre a chroniqué Les femmes et le pouvoir de Mary Beard et ça donne très envie de découvrir cet ouvrage !

Comme toujours, de très bonnes chroniques sur Planète Diversité, particulièrement celles-ci qui m’ont fait ajouter deux livres à ma liste de lecture : Girl, Serpent, Thorn de Melissa Bashardoust et Amina de Hena Khan.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Juillet 2020 : lectures et revue du web »

Juin 2020 : lectures et revue du web

Bilan des lectures de juin

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais le mois de juin est passé beaucoup trop vite. Du coup je ne sais plus trop ce que j’ai lu ou pas, j’ai l’impression de pas avoir passé énormément de temps avec des livres ce mois-ci… Ceci dit, j’ai enfin lu Le Petit Prince de Saint Exupéry et je comprends un peu mieux pourquoi c’est autant référencé, c’était beau et triste à la fois. J’ai continué la lecture d’un chouette webcomic que j’ai chroniqué, Here U Are de DJun que je recommande vivement ! Et sinon j’ai eu un autre coup de cœur pour la bande dessinée La Fille dans l’écran de Manon Desveaux et Lou Lubie.

Florilège de chroniques lues

Je ne résiste pas à mettre deux chroniques faites par Usva sur Les Miscellanées d’Usva, tout d’abord celle de Ce qui nous sépare écrit et dessiné par Hélène Aldeguer mais aussi Nous étions les ennemis de George Takei (avec Steven Scott, Justin Eisinger et Harmony Becker mais je ne sais pas quel a été leur rôle). Les deux bandes dessinées parlent de racisme de façon tout à fait différente mais j’ai envie de les lire tous deux !

Planète Diversité est toujours de bon conseil, ses « Recommandations de livres avec des personnages Noirs et LGBTQ+ » m’ont permis d’enrichir ma liste de souhaits, de même que sa chronique de Clap When You Land d’Elizabeth Acevedo.

Ce livre fait partie des ouvrages que j’ai très envie de découvrir depuis une petite éternité, et c’est toujours bon de se rappeler pourquoi : La Main gauche de la nuit d’Ursula K. Le Guin a été brillamment chroniqué par Femmes de lettres.

Sur Comics Have the Power, j’ai été convaincue par la chronique de DCeased de Tom Taylor, Trevor Hairsine, James Harren et une multitude d’autres personnes talentueuses, faite par Thomas Savidan et Siegfried « Moyocoyani » Würtz. J’ai vu passer des extraits et ça donnait déjà envie, et bien que je sois pas particulièrement fan d’histoire de zombie, j’ai très envie de lire cette aventure DC ! J’ai aussi beaucoup aimé la chronique que Sonia Dollinger a faite de Harleen, écrit et dessiné par Stjepan Šejić.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Juin 2020 : lectures et revue du web »

Mai 2020 : lectures et revue du web

Randonnée au massif de l’Étoile, Des livres et les mots, CC BY-NC-ND 4.0

Bilan des lectures de mai

J’ai lu assez peu de livres finalement, mais beaucoup d’articles que j’avais mis de côté, et j’ai aussi découvert quelques webcomics dont je parlerai prochainement sur le blog. Comme toujours avec cette saga, un gros coup de cœur pour le cinquième tome de The Expanse : Les Jeux de Némésis de James S. A. Corey.

Florilège de chroniques lues

La chronique des Miscellanées d’Usva à propos du roman Rouge pute de Perrine Le Querrec m’a convaincu de l’ajouter illico presto à ma wishlist. Dans un autre genre, sa chronique de Carolina de Sirlene Barbosa et João Pinheiro était également très intéressante.

Sur Planète Diversité, c’est The House in the Cerulean Sea de T. J. Klune qui m’a donné très envie de découvrir cet univers.

Dans un style tout à fait différent, Maël Rannou, sur La Brèche, a fait un compte rendu du livre Cases-pixels : Une histoire de la BD numérique en France de Julien Baudry et c’était très intéressant.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Mai 2020 : lectures et revue du web »

Avril 2020 : lectures et revue du web

Dans un champ, une femme lit un livre d'où sortent des papillons
Magic Book :: Libro Mágico de Jonathan Emmanuel Flores Tarello, CC BY-NC-ND 2.0

(Hey mais, vous avez vu, je suis à l’heure =D)

Bonne fête du (télé)travail à tou·te·s !

J’ai décidé de m’écarter un peu du rendez-vous que je faisais jusque là, le « Je balance tout » créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Non pas qu’il n’étais pas intéressant (vu que je l’ai suivi bien longtemps, clairement ce n’est pas ça), mais au fur et à mesure du temps je l’ai adapté pour qu’il convienne plus à ce que j’ai envie de faire. Même si certaines idées se recoupent, quand je vois le rendez-vous original, il a bien fallu que je réalise que ce que je fais s’apparente plus à une « revue du web » comme on dit.

Bilan des lectures d’avril

Que du top ce mois-ci ! La série des Descender de Jeff Lemire et Dustin Nguyen, que j’ai relue pour chroniquer le dernier tome, est un superbe récit de science-fiction avec des illustrations magnifiques et des personnages attachants. Dans un genre similaire mais sur un autre médium, j’ai complètement adoré Les Feux de Cibola, le quatrième tome de la saga de romans SF The Expanse de James S. A. Corey (la chronique devrait arriver la semaine prochaine).

Et enfin, j’aime toujours autant le manga The Promised Neverland de Kaiu Shirai et Posuka Demizu, avec mention spéciale pour le dixième tome.

Florilège de chroniques lues

Je le vois tourner sur la blogosphère depuis un moment, mais Thomas Savidan de Comics have the Power m’a rappelé de l’ajouter à ma wishlist avec sa chronique du Cercle du Dragon-thé de Katie O’Neil.

En jeunesse, c’est souvent Arcanes Ouvertes qui est de très bon conseil et cette fois-ci c’est pour L’Héritier des Draconis Tome 1 : Draconia de Carina Rozenfeld, de quoi avoir envie d’embarquer à dos de dragons vers une aventure palpitante !

On reste avec des dragons, mais cette fois-ci dans une société matriarcale avec Le chant des cavalières de Jeanne Mariem Corrèze : je n’avais potentiellement pas besoin de plus d’éléments que ça pour avoir envie de le lire, mais si c’est votre cas, je ne doute pas que cette chronique de Magali Lefebvre sur Les histoires de Lullaby vous convaincra.

Planète Diversité a produit de nombreuses chroniques qui ont augmenté ma wishlist également mais si je devais n’en choisir qu’une ce serait celle de Nottingham: The True Story of Robyn Hood d’Anna Burke. Déjà, parce que je suis convaincue par sa chronique mais le fait que ça parle de la légende de Robin Hood / Robyn Hode, dont j’avais eu l’occasion d’étudier le récit du xve siècle à la fac, est un bonus non négligeable !

On part vers le Japon avec Konbini de Sayaka Murata chroniqué par Morgane Marechal sur Deuxième Page : « Konbini de Sayaka Murata, ou la violence ordinaire de l’injonction à la normalité », c’est aussi glaçant que tentant.

Enfin, du côté de la non-fiction, une lecture critique de Caliban et la Sorcière : Femmes, corps et accumulation primitive de Silvia Federici a été faite par Fanny Portalier sur Genre, littératures, cultures. Depuis le temps que je veux lire ce livre, en attendant c’est toujours très intéressant d’en lire un compte rendu aussi détaillé.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Avril 2020 : lectures et revue du web »

C’est le 1er avril, je balance tout !

Ce rendez-vous a été créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

Les règles du RDV

  • Le Top & Flop des lectures du mois précédent.
  • Au moins une chronique découverte sur un autre blog le mois dernier.
  • Au moins un article lu et aimé le mois dernier (hors chronique littéraire).
  • Et enfin : le truc trop cool que vous ayez fait ou qui vous est arrivé pendant le mois.

Ceci n’est pas un poisson d’avril, je vais bel et bien tenter de reprendre ce rendez-vous que je n’avais pas fait depuis le mois de juin, où je n’avais pas grand-chose à partager et finalement si l’été a été propice à la lecture, c’était plutôt des ouvrages et moins des articles. Ensuite la rentrée s’est précipitée, puis la fin d’année, puis le début d’année… Bref la vie a été mouvementée avec tout un tas de nouvelles activités, de nouvelles rencontres, qui ont fait que je n’ai pas pris le temps de me remettre au blog. Au moins, le confinement aura réussi cela. Pendant tous ces mois sans nouvelles, j’ai tout de même lu un tas de choses intéressantes que j’aimerais partager, donc je vais faire un tri et vous présenter le meilleur (selon moi) !

J’espère que vous allez bien et que le confinement n’est pas trop anxiogène pour vous. Prenez soin de vous, pas seulement par rapport au Covid-19, mais je pense surtout mentalement en cette période toute particulière !

Le Top et Flop de mes lectures

Pas de flop ! En revanche je met trois livres dans mon top : De bons présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman, le deuxième tome de la saga The Expanse : La Guerre de Caliban de James S.A. Corey et le troisième : La porte d’Abaddon.

Florilège de chroniques lues

Magali Lefebvre, des Histoires de Lullaby, a chroniqué La sirène et la licorne de Erin Mosta : je l’ai beaucoup vu tourner sur la blogosphère et tout le monde a l’air ravi de cette lecture, j’ai donc très envie de le lire également !

Mrs Roots a publié une chronique de L’autobiographie d’Assata Shakur et je ne connaissais rien de cette personne jusque là, alors que toute sa vie a l’air passionnante et intéressante !

Chez Arcanes Ouvertes, c’est la chronique de Matilda de Roald Dahl qui m’a le plus plu, je n’ai toujours pas lu ce livre il faut vraiment que je l’emprunte à ma prochaine visite en bibliothèque (quand elle sera rouverte après l’apocalypse).

Sur Planète Diversité, je retiens la chronique de Juliet Takes a Breath de Gabby Rivera, parce qu’on a tou·te·s besoin de plus de queerness dans nos vies.

Les chroniques de ce livre ont fusé de partout mais au cas où vous ne le connaissiez pas, Cielle de Deuxième page a chroniqué Beauté fatale de Mona Chollet que j’avais effectivement adoré.

Au sujet des chroniques de livres, j’ai trouvé cet article de Planète Diversité particulièrement pertinent, je suis complètement d’accord (et il faudrait que je le fasse plus souvent et mieux) : « L’importance d’identifier les représentations dans vos chroniques ».

Les liens qui m’ont fait dire « Waouh »

Poursuivre la lecture de « C’est le 1er avril, je balance tout ! »