MootMoot, de Layla Benabid

moot moot

MootMoot, de Layla Benabid, Rêves bleus d’Orbestier, 2015, 32 pages.

L’histoire

Avec MootMoot, suivez les bonds d’un agneau noir et d’un agneau blanc qui jouent à saute-mouton tranquillement, jusqu’à ce que…
« Cartoons » est une collection de petits albums inspirés du principe des films muets. Ils mettent en scène des histoires drôles et craquantes, réalisées en contraste noir et blanc rehaussé par une touche de couleur propre à chaque nouvelle aventure. Ces albums cinématographiques se lisent rien qu’avec des images, pour le plaisir des petits yeux comme des plus grands. De vrais dessins animés à partager.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Lire la suite « MootMoot, de Layla Benabid »

Autophobia, de G.H.S.T.

autophobia2

Autophobia, de GHST, Webcomics, 2015-2017, 14 chapitres (en cours).

L’histoire

(Autophobia : la peur d’être seul)
Louis Beau est un lycéen de Roseborough High, perfectionniste et affreusement anxieux. Il vit avec son père, strict et négligeant, et Louis fait tout son possible pour qu’il soit fier de lui. Sa vie, en revanche, prend un nouveau tournant quand il devient ami avec Daniel, son camarade de classe marginal, et les deux commencent assez rapidement une histoire d’amour secrète. Louis lutte avec sa sexualité et ses sentiments grandissants envers Daniel, tout en essayant d’obtenir l’approbation de son père, de ses camarades et finalement, de lui-même.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Lire la suite « Autophobia, de G.H.S.T. »

Bad Ass, de Herik Hanna, Bruno Bessadi et Gaétan Georges

Bad Ass, de Herik Hanna (scénario), Bruno Bessadi (dessin) et Gaétan Georges (couleurs), Éditions Delcourt, 2013, 90 pages.

L’histoire

Assassin de l’un des chefs de la pègre locale et voleur d’une formidable somme en diamants, Dead End est désormais considéré comme l’ennemi public numéro 1 de Roman City… une ville protégée par l’implacable Black Snake. Vingt-cinq ans plus tôt, Dead End est encore le jeune et détesté Jack Parks, souffre-douleur de son lycée, jusqu’au moment où il décide de se venger de tous ceux qui l’ont malmené.

Note : 3/5

Lire la suite « Bad Ass, de Herik Hanna, Bruno Bessadi et Gaétan Georges »

Contes de Grimm, de Philip Pullman

Contes de Grimm, des Frères Grimm et Philip Pullman, traduit de l’anglais (Grande Bretagne) par Jean Esch, Gallimard Jeunesse, 2014, 496 pages.

L’histoire

Philip Pullman a puisé aux sources d’un patrimoine imaginaire exceptionnel : les contes rassemblés par les frères Grimm il y a deux siècles. Il a choisi cinquante contes, des plus célèbres aux plus rares, pour les raconter à son tour, avec le talent d’un immense conteur d’histoires contemporain.

Note : 5/5

Lire la suite « Contes de Grimm, de Philip Pullman »

Le Silence des agneaux, de Thomas Harris

Le Silence des agneaux, de Thomas Harris, traduit de l’anglais (États-Unis) par Monique Lebailly, Éditions Albin Michel, 2013 (édition originale : 1988), 352 pages.

L’histoire

Le Silence des Agneaux nous porte aux limites incertaines du génie et de la monstruosité, de la perversion et des manipulations mentales : seule avec sa peur, Clarice Starling, jeune agent du FBI, descend dans les enfers de la folie criminelle.
Entre Hannibal le Cannibale et Buffalo Bill, elle mène une chasse à mort où la logique de la démence entraîne au-delà de la terreur.

Note : 4/5

Lire la suite « Le Silence des agneaux, de Thomas Harris »

À chacun son chat, de Brendan Wenzel

a_chacun_son_chat_couv

À chacun son chat, de Brendan Wenzel, traduit de l’anglais (États-Unis) par Camille Guénot, Éditions Kaléidoscope, 2017, 34 pages.

L’histoire

Un chat vagabonde. Il croise d’abord un enfant, puis un chien, puis un poisson… et chacun le perçoit différemment. Mais au fait, que voit-il, lui ?
À partir de 5 ans.

Note : 4/5

Lire la suite « À chacun son chat, de Brendan Wenzel »

C’est le 1er avril, je balance tout !

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-orange

On est toujours pas le premier, et c’est pas grave ~

Ce rendez-vous a été créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

Le Top et Flop de mes lectures

Mes lectures ont été vraiment peu nombreuses ce mois-ci… Pour le top, ce sera sans hésiter Insolente Veggie : Une végétalienne très très méchante, de Rosa B. qui tient le blog du même nom, Insolente Veggie. Bon, comme j’ai peu lu, ça a laissé aucune place aux flops ce qui est plutôt chouette (oui, je cherche des points positifs à ma grosse panne de lecture).

Florilège de chroniques lues

J’ai été très mauvaise ce mois-ci pour mettre de côté les chroniques lues et j’avoue avoir peu envie de me lancer dans des fouilles archéologiques pour les retrouver… Par contre, j’ai bien la trace de la lecture du compte rendu du livre L’égalité sous conditions : genre, parité, diversité de Réjane Sénac sur le carnet de recherche Droit & Société et dans un tout autre registre (mais pas tant que ça), encore une fois sur le site Women Write About Comics (qui va probablement revenir tous les mois, pour pas vous mentir), une chronique sur la variant cover de Magneto en version « Hydra-Magneto » : « Political Comics: Why We Should Take HYDRA-Magneto Seriously », écrite par Naja Later.

Les liens qui m’ont fait dire « Waouh »

Tout d’abord, Buffy Mars a partagé sur son blog, Tout est politique, un billet des plus nécessaires : « Féminisme : ressources faciles et utiles » que je vous invite vivement à visiter. On continue sur un sujet similaire avec « La discrimination positive ? Toi-même ! » écrit par Audrey Alwett, sur le mythe qu’est la discrimination positive.

Je suis avec beaucoup d’attention un carnet de recherche qui traite de l’information juridique en rapport avec les personnes intersexuées et j’ai trouvé particulièrement intéressant le billet « Rapport de la délégation aux droits des femmes sur les personnes intersexuées : une question primordiale non tranchée », écrit par Benjamin Moron-Puech. C’est assez dense, parce qu’il y a beaucoup d’informations et que ça traite d’informations juridique (que je ne maîtrise pas) mais c’est très important me semble-t-il.

Ensuite, une interview TED, celle de Martine Rothblatt : « My daughter, my wife, our robot, and the quest for immortality » ou comment une femme transgenre a créé un radio satellite, puis s’est plongée dans la biologie pour trouver un remède à la maladie de sa fille et maintenant travaille à sauvegarder la conscience de sa femme dans un robot qu’elle a créé. Si, si.

Je finis avec un podcast, Les Carencés, qui traite de l’actualité du monde vegan, et c’est sacrément chouette.

Ce que j’ai fait de mieux

Je suis (enfin) allée en Angleterre rendre visite à une amie qui y a déménagé en fin d’année dernière, et j’ai passé une merveilleuse semaine ! J’ai pu voir aussi une autre amie qui vient tout juste de s’y installer pour rejoindre son grand amour (oui, c’est beau) et visiter pleins de jolies villes, boire pleins de très bons cidres et manger pleins de bonnes choses végétariennes.

Ah oui, parce que je suis végétarienne maintenant. Ça se profilait depuis quelque temps hein, je vais pas vous mentir. Et puis, l’idée, c’est de devenir végétalienne et vegan par la suite. Je suis plutôt contente de mon évolution sur ce point, même si j’ai encore beaucoup à apprendre et à faire (ou ne pas faire), c’est un peu une version 2.0 de moi-même (minimaliste, végéta*ienne, zéro-déchet moins-de-déchets). J’avoue, j’ai passé beaucoup de temps à découvrir cette communauté sur les Internets ce mois-ci, à regarder énormément de vidéos, et du coup j’ai moins lu. Ou j’ai lu des articles sur le sujet, mais j’ai moins lu de livres.

Dans un registre beaucoup moins important, mon proprio est enfin venu récupérer sa table et ses chaises pourries, donc j’ai pu monter ma nouvelle table et mes nouvelles chaises (qui attendaient depuis janvier dans mon dressing quand même) et je les aime très fort.

J’espère que le mois de mars s’est bien passé pour vous, que le changement d’heure n’a pas été trop violent et que vous êtes heureux de la venue du printemps 😉

Insolente Veggie : Une végétalienne très très méchante, de Rosa B.

Insolente Veggie : Une végétalienne très très méchante, de Rosa B., La Plage, 2015, 192 pages.

L’histoire

Le véganisme et la cause animale à la rencontre du 9e art ! Les militants vegan ont trouvé leur bédéiste, Insolente Veggie. Acerbe, piquante et provocante, cette végétalienne aussi drôle que méchante croque avec humour ce qui fait le quotidien des végétariens et des vegans aujourd’hui : l’écologie, le spécisme, l’élevage, la corrida…
L’album reprend les dessins qui ont fait le succès du blog Insolente Veggie. Toutes griffes dehors, il propose également de très nombreux inédits.
Plus de 50 histoires pour rire, découvrir, et réfléchir.

Note : 5/5

Lire la suite « Insolente Veggie : Une végétalienne très très méchante, de Rosa B. »

Trois femmes puissantes, de Marie NDiaye

Trois femmes puissantes, de Marie NDiaye, Gallimard, « Folio », 2009, 333 pages.

L’histoire

Trois récits, trois femmes qui disent non. Elles s’appellent Norah, Fanta, Khady Demba. Chacune se bat pour préserver sa dignité contre les humiliations que la vie lui inflige avec une obstination méthodique et incompréhensible.
L’art de Marie NDiaye apparaît ici dans toute sa singularité et son mystère. La force de son écriture tient à son apparente douceur, aux lentes circonvolutions qui entraînent le lecteur sous le glacis d’une prose impeccable et raffinée, dans les méandres d’une conscience livrée à la pure violence des sentiments.

Note : 4/5

Lire la suite « Trois femmes puissantes, de Marie NDiaye »