Zita, la fille de l’espace T2, de Ben Hatke

Zita, la fille de l’espace T2, Ben Hatke, traduction de l’anglais (États-Unis) par Basile Béguerie, Rue de Sèvres, 2012, 224 pages.

L’histoire

Zita est désormais une véritable star internationale de la galaxie. Les récits de ses exploits lors du sauvetage de Scriptorius la précèdent sur les planètes que la petite bande visite. Fatiguée de ces bains de foule, elle laisse un robot imitateur déguisé en Zita prendre sa place le temps d’une escapade. Erreur ! Le robot prend goût à la célébrité et prend pour de bon la place de Zita. Comment Zita retrouvera-t-elle son identité et sa place dans son cercle d’amis ? Parviendra-t-elle enfin à reprendre le chemin qui la ramènera sur Terre ?

Note : 4/5

Lire la suite « Zita, la fille de l’espace T2, de Ben Hatke »

Zita, la fille de l’espace T1, de Ben Hatke

Zita, la fille de l’espace T1, Ben Hatke, traduction de l’anglais (États-Unis) par Basile Béguerie, Rue de Sèvres, 2011, 192 pages.

L’histoire

Zita et Joseph jouent dans les bois quand ils trouvent un étrange appareil qui projette Joseph dans la galaxie. Pas le choix, Zita ne peut que suivre le même chemin pour tenter de sauver son ami. Elle se retrouve sur Sciptorius, étrange planète peuplée d’espèces multiformes, menacée de destruction par un astéroïde géant. Zita n’a que trois jours pour mener à bien sa mission : retrouver Joseph et rentrer sur terre !

Note : 4/5

Lire la suite « Zita, la fille de l’espace T1, de Ben Hatke »

Toi, mon Papa à l’infini, de Calouan et Jérémy Parigi

Couverture de Toi, mon Papa à l’infini

Toi, mon Papa à l’infini, de Calouan (illustrations) et Jérémy Parigi (texte), La Pimpante, 2018, 33 pages.

L’histoire

Dans le monde, il existe toutes sortes de papas. Des forts et des petits. Des tout grands ou des bedonnants. Ceux qui nous apprennent à siffler et ceux qui poussent notre vélo pour qu’on pédale sans tomber. Ceux qui font pousser des tomates et ceux qui distribuent les baisers.

Note : 5/5

Lire la suite « Toi, mon Papa à l’infini, de Calouan et Jérémy Parigi »

Les règles… Quelle aventure !

Les règles… Quelle aventure !, de Élise Thiébaut et Mirion Malle, La ville brûle, 2017, 70 pages.

L’histoire

Les règles, les ragnagnas, les affaires ou les machins… Une fois par mois environ, les filles et les femmes entre 12 et 52 ans saignent pendant quelques jours mais on n’en parle jamais, alors même que cela concerne la moitié de l’humanité.
Les règles ont longtemps été un instrument qui a permis d’opprimer les femmes et de leur donner l’impression qu’elles étaient impures et capables de moins de choses que les hommes. Les règles sont donc un véritable enjeu féministe auquel il n’est jamais trop tôt pour s’intéresser…
Parler des règles, c’est aussi parler du patriarcat, de sexualité, de religion… Les autrices abordent le sujet avec humour, de façon décomplexée et décalé, avec de solides références culturelles, mythologiques, médicales et féministes pour piquer la curiosité et enrichir la connaissance des préados et ados, filles et garçons.

Note : 5/5

Lire la suite « Les règles… Quelle aventure ! »

Jasmine : Le Concours de flaque d’eau, de Guillaume et Thomas Bianco

Jasmine : Le Concours de flaque d’eau, de Guillaume et Thomas Bianco, Glénat, « p’titGlénat », 2015, 25 pages.

L’histoire

Jasmine la souris n’a qu’une idée en tête lorsque la pluie s’arrête : sauter dans les flaques d’eau pour éclabousser les animaux ! Malheureusement, ce n’est pas du goût de tout le monde. Alors qu’un grand concours est organisé, elle met tout son cœur dans des éclaboussages plus impressionnants et plus rigolos les uns que les autres. Petite, moyenne, grande, large, profonde, pas une flaque ne lui échappe et gare aux passants ! Tous risquent fort de se retrouver le poil trempé de la tête aux pieds s’ils ne prennent pas garde. Mais Jasmine la petite souris coquine ferait bien de se méfier, elle aussi…

Note : 5/5

Lire la suite « Jasmine : Le Concours de flaque d’eau, de Guillaume et Thomas Bianco »

Dolly, de Layla Benabid et Olivier Dupin

Dolly de Olivier Dupin et Layla Benabid

Dolly, de Layla Benabid (illustrations) et Olivier Dupin (scénario), ZéTooLu, 2017, 28 pages.

L’histoire

Voici ma chienne Dolly. Deux perles noires sur une bouille à croquer.
Elle est arrivée dans la famille il y a très longtemps. Avant moi, même.
Une sacrée curieuse, je ne vous raconte pas.
Il n’y a pas un trou de souris ou un meuble… dans lequel elle n’a pas passé sa truffe.

Note : 5/5

Lire la suite « Dolly, de Layla Benabid et Olivier Dupin »

Les Petites reines, de Clémentine Beauvais

Les Petites reines, de Clémentine Beauvais, Éditions Sarbacane, 2015, 270 pages.

L’histoire

On les a élues « Boudins de l’année » sur Facebook. Mais Mireille Laplanche et ses « boudinettes », Hakima et Astrid, n’ont pas l’intention de se lamenter sur leur sort ! Elles ont des mollets, des vélos, et elles comptent bien rallier Bourg-en-Bresse à Paris… pour s’incruster à l’Élysée !

Note : 4/5

Lire la suite « Les Petites reines, de Clémentine Beauvais »

Viser la lune, d’Anne-Fleur Multon

viser-la-lune-couv

Allô Sorcières T1 : Viser la lune, dAnne-Fleur Multon, illustrations de Diglee, Poulpes Fictions, 2017, 168 pages.

L’histoire

Aliénor, Itaï, Azza et Maria ont 13 ans et habitent chacune aux quatre coins de la planète, mais de leur rencontre sur Twitter, naissent tout à la fois une grande amitié et une chaîne Youtube à succès !
Des vidéos sur l’astronomie, par Aliénor, aux conseils d’Itaï en jeu vidéo, d’Azza en pâtisserie et de Maria en photo, les filles partagent leurs passions et voient grossir leur confiance et leur communauté.
Quand Itaï se voit écartée d’un championnat d’e-gaming prétendument masculin, elles ont l’outil en main pour médiatiser l’affaire et lutter contre cette injustice !

Note : 5/5

Lire la suite « Viser la lune, d’Anne-Fleur Multon »

À chacun son chat, de Brendan Wenzel

a_chacun_son_chat_couv

À chacun son chat, de Brendan Wenzel, traduit de l’anglais (États-Unis) par Camille Guénot, Éditions Kaléidoscope, 2017, 34 pages.

L’histoire

Un chat vagabonde. Il croise d’abord un enfant, puis un chien, puis un poisson… et chacun le perçoit différemment. Mais au fait, que voit-il, lui ?
À partir de 5 ans.

Note : 4/5

Lire la suite « À chacun son chat, de Brendan Wenzel »

La bulle & Tout d’un loup

À l’occasion d’une visite dans une certaine grande enseigne culturelle, et alors que les personnes qui m’accompagnaient tardaient affreusement à faire leur choix, j’ai bien sûr pris tout mon temps pour explorer les livres, et fini dans le rayon jeunesse, où deux albums m’ont absolument tapé dans l’œil. Chroniques express donc !

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

La bulle, de Timothée de Fombelle, illustré par Éloïse Scherrer, Gallimard Jeunesse, 2015, 44 pages.

Misha ne savait pas quand c’était apparu. Depuis qu’elle était toute petite, ça ne l’avait jamais quittée. C’était là. Et personne ne s’en rendait compte…

Misha est une petite fille à laquelle une bulle sombre et mystérieuse est attachée, sans qu’elle ne sache pourquoi, cette masse inquiétante la suit partout. Un jour se présente la possibilité d’aller à l’aventure et Misha n’hésite pas une seule seconde, peu importe le risque et les dangers. Elle va alors devoir combattre la fameuse bulle, sous une forme différente et bien plus inquiétante.

Un très bel album – les illustrations d’Éloïse Scherrer sont absolument magnifiques – sur les démons intérieurs, les angoisses, les inquiétudes qui nous poursuivent à tous moments, même les plus joyeux. Et puis, une petite fille qui s’arme pour combattre tel un chevalier ? Que demander de plus ?

tout-dun-loup

Tout d’un loup, de Géraldine Elschner, illustré par Antoine Guilloppé, L’Élan vert, 2013, 32 pages.

J’avais les oreilles droites,
des crocs blancs et pointus,
l’échine un peu courbée
sous mon poil argenté.
— Tout d’un loup ! disaient les gens.
Personne ne m’approchait.
Personne n’aurait osé.
Mais un jour…

Un chien ne trouve sa place ni auprès des autres chiens, ni auprès des humains, qui en ont peur parce qu’il a « Tout d’un loup ! ». Alors qu’il est enfermé dans sa cage, au fond d’un refuge, il voit tous les autres chiens se faire adopter, jouer avec les humains et retrouver leur liberté. Lui attend des années au fond de sa cage, silencieux, en espérant que quelqu’un le remarque et le libère. C’est finalement un berger qui vient lui offrir une nouvelle vie, alors qu’il avait tout abandonné. Les dessins sont magnifiques, tout en noir et blanc, avec quelques pointes de couleur significatives, et un style très simple, sans superflu, qui convient magnifiquement à l’histoire où finalement l’interprétation reste au lecteur.

Ayant lu l’album juste après ma visite chez la SPA, autant vous dire que j’ai dû retenir mes larmes (oui, je pleure facilement, okay) dans le magasin parce que c’est beau et que ça sonne affreusement juste. Le fait que ce soit un berger qui accueille ce chien qui a « tout d’un loup » est particulièrement significatif me semble-t-il. Bien sûr, le message ne porte pas seulement sur les animaux abandonnées qui attendent une nouvelle vie dans des refuges, mais sur l’abandon plus généralement, l’acceptation malgré le regard des autres, etc. Une pépite donc.