Un peu plus près des étoiles, d’Anne-Fleur Multon

Allo Sorcières #3 : Un peu plus près des étoiles, d’Anne-Fleur Multon (autrice) et Diglee (illustratrice), Poulpe Fictions, 2022, 240 pages.

L’histoire

Les Sorcières se mobilisent pour la planète !

Ali, Itaï, Azza et Maria habitent chacune aux quatre coins du monde, mais elles partagent une amitié en béton et une chaîne YouTube créative et drôle : Allô Sorcières. Pour Itaï, qui se sent malgré tout un peu seule dans son petit village de Nouvelle-Calédonie, cette rentrée scolaire apporte un nouveau challenge : elle se retrouve à devoir collaborer sur le plus gros projet du semestre avec une totale inconnue, l’angoisse ! Heureusement, elle se rapproche rapidement de sa nouvelle amie Gaïa, qui pourrait même l’aider à se réconcilier avec son île.

Note : 5 sur 5.

Mon humble avis

Lire la chronique de Un peu plus près des étoiles

few of us, luvan

few of us, luvan (autrice) et Stéphane Perger (illustrateur), Dystopia, 2017, 224 pages.

L’histoire

Recueil de nouvelles :

  • Mahrem
  • Le Rugueux, le lisse
  • L’Ombre
  • Bruit noir
  • The Gig
  • Turnover
  • Origin Story
  • Compromissions
  • Delta Blues
  • Nul n’est prophète
  • Rien
  • L’Ombilic
  • Pierre-Feuille-Ciseaux
  • Extraction
  • Digression
  • Fritzi Von Bodelschwing

Note : 4 sur 5.

Mon humble avis

Lire la chronique de Few of us

De l’autre côté de la mer, c’est loin, de Leïla Sebbar

De l’autre côté de la mer, c’est loin, de Leïla Sebbar, préface de Sabrinelle Bedrane, Éditions Chèvre-feuille étoilée, 2021 (VO : 1998-2021), 95 pages.

L’histoire

Leïla Sebbar nous conte dans ce nouveau recueil les femmes d’Algérie, protectrices, rebelles, amoureuses, femmes libres et les hommes qui les entourent. Dix nouvelles inédites ou parues dans Étoiles d’encre, écrites de 1998 à 2021.

Note : 4 sur 5.

Mon humble avis

Lire la chronique de De l’autre côté de la mer, c’est loin

Comme nous existons, de Kaoutar Harchi

Comme nous existons, de Kaoutar Harchi, Actes Sud, 2021, 140 pages.

L’histoire

BlablaKaoutar Harchi mène dans ce livre une enquête autobiographique pour saisir, retranscrire au plus près cet état d’éveil, de peur et d’excitation provoqué, dit-elle, « par la découverte que nous – jeunes filles et jeunes garçons identifiés comme musulmans, que nous le soyons ou pas d’ailleurs – étions perçus à l’aube des années 2000 par un ensemble d’hommes et de femmes comme un problème. » Un livre où l’amour filial et l’éveil de la conscience politique s’entremêlent dans une langue poétique et puissante.Blabla

Note : 5 sur 5.

Mon humble avis

Lire la chronique de Comme nous existons

Pollen, de Joëlle Wintrebert

Pollen, de Joëlle Wintrebert, Au Diable Vauvert, « Les Poches du Diable », 2021 (publication originale : 2002), 317 pages.

L’histoire

Sur Pollen, une civilisation matriarcale, utopiste et pacifiste maîtrise la reproduction par manipulation génétique et gestation in vitro. Pour éradiquer la violence, elle a fait naître un garçon pour deux filles et relégué ses guerriers sur un satellite. Mais toute société de contrôle porte en elle les germes de la rébellion…

Note : 3 sur 5.

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « Pollen, de Joëlle Wintrebert »

Laisse folie courir, de Gerda Cadostin

Laisse folie courir, de Gerda Cadostin, Mémoire d’encrier, 2020, 230 pages.

L’histoire

Écriture du corps. Humour corrosif. Narration nouvelle. Mémoire ancrée dans l’imaginaire créole. Gerda Cadostin campe avec brio une galerie de personnages hauts en couleur : la vieille Sang Cochon, le clan des Estimé, les Esprits du vaudou, les pères invisibles, et les sœurs jumelles, Joséphine et Aline, qui prennent pour époux le même homme. Laisse folie courir fait entendre les crépitements et odeurs du pays d’enfance. Ces visages et univers singuliers sont servis par une langue belle et audacieuse.

Note : 5 sur 5.

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « Laisse folie courir, de Gerda Cadostin »

Sous le Soleil exactement, de Anne-Fleur Multon et Diglee

Sous le Soleil exactement, de Anne-Fleur Multon (texte) et Diglee (illustrations), Poulpes Fictions, Année (2018), 214 pages.

L’histoire

Après leur rencontre, sur les réseaux sociaux, dans le tome 1, et la création de leur chaîne YouTube, « Allô Sorcières », Aliénor, Itaï, Azza et Maria sont de retour en France, près de Lyon, pour y passer un été toutes ensemble. Elles y sont invitées par le grand-père d’Aliénor, qui espère recoller les morceaux avec sa petite-fille guyanaise. Il habite dans un grand manoir aussi mystérieux qu’inquiétant, propice aux déambulations de quatre amies, à l’imagination débridée et caméra au poing !

Note : 5 sur 5.

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « Sous le Soleil exactement, de Anne-Fleur Multon et Diglee »

Angelina et June, de Yves-Marie Clément

Angelina et June, de Yves-Marie Clément, Talents Hauts, 2020, 112 pages.

L’histoire

June a grandi sur l’île aux Goélands, élevée par sa grand-mère, Ma. Sauvage, la jeune fille ne se sent jamais mieux que seule sur la plage ou dans la nature et entretient un lien distant avec la religion qui imprègne toute la vie de l’île.
Un soir, sur la plage, elle allume un feu dont l’éclat attire une chaloupe qui vient se briser sur les rochers voisins. Au beau milieu de l’écume, une jeune femme apparaît. Après avoir repris des forces, Angelina raconte à June son histoire et la raison de son voyage, June l’aide à se cacher : sur l’île aux Goélands, on n’aime pas les étrangers. Les jours passent qui voient l’amour naître entre les jeunes filles.

Note : 1 sur 5.

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « Angelina et June, de Yves-Marie Clément »

Enjamber la flaque où se reflète l’enfer, de Souad Labbize

Enjamber la flaque où se reflète l’enfer : Dire le viol, de Souad Labbize, édition bilingue français – arabe, Éditions iXe, « La petite iXe », 2019, 108 pages.

L’histoire

Souad Labbize est descendue “dans les caves de l’enfance”, pour écrire ce témoignage en soutien à toutes les femmes et filles victimes d’agressions sexuelles. Rédigé en français, traduit en arabe, il pose dans ces deux langues des mots sur la douleur et la honte, sur la rudesse de la mère et l’indolence du père. Des cris horrifiés, sans compassion ni tendresse pour l’enfant violée, la projettent sur le chemin au bout duquel elle gagnera sa liberté et son indépendance.

Note : 5/5

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « Enjamber la flaque où se reflète l’enfer, de Souad Labbize »

Après le progrès, de Beata Umubyeyi Mairesse

Après le progrès, de Beata Umubyeyi Mairesse, La Cheminante, « Harlem Renaissance », 2019, 85 pages.

L’histoire

Avec ses fragments intimes et universels, l’autrice franco-rwandaise fait danser les mots de trop, les mots pagailles, les mots abandonnés de son imaginaire décolonisé clair-obscur. Ce premier recueil de poésie Après le Progrès se déploie dans une langue savoureuse pour dire avec la même délicatesse le violent ressac de la vie, de sa vie, entre hier et demain, entre les désirs de vie et le coût de la survie, entre là-bas et ici. Ces textes, rires ébréchés ou souvenirs parfumés, portent la voix d’une femme, survivante, militante, mère, amoureuse. Autant de paroles semées, germées, cueillies, qu’elle nous offre pour faire un pied de nez au malheur.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « Après le progrès, de Beata Umubyeyi Mairesse »