Batman : Un long Halloween

Batman - Un long HalloweenTitre : Batman : Un long Halloween
Auteurs : Jeph Loeb et Tim Sale
Traduction : Davier Thomas
Date de publication : 4 janvier 2013
Édition : Urban Comics
Pages : 408
ISBN : 9782365771788
Synopsis : La cité de Gotham, le vigilant Batman enquête sur une série de meurtres perpétrés uniquement lors des fêtes. Travaillant en parallèle avec le jeune procureur Harvey Dent et le Lieutenant James Gordon, le Chevalier Noir engage une course contre ce calendrier morbide qui égrène chaque mois une victime supplémentaire. Une quête dont la conclusion pourrait bien sonner la chute du plus grand espoir de Gotham, et la naissance de l’un de ses pires monstres de foire…

Avis : ★★★★★

Je connaissais de nom ce classique des aventures de la chauve-souris sans l’avoir vraiment lu et j’avais eu cette super édition pour mon anniversaire de la part de mes amis, que je remercie une fois encore !

Poursuivre la lecture de « Batman : Un long Halloween »

À la croisée des mondes #3, de Philip Pullman

His Dark Materials - Philip PullmanTitre : The Amber Spyglass (Le Miroir d’Ambre)
Série : His Dark Materials #3 (À la croisée des mondes #3)
Auteur : Philip Pullman
Date de publication : Bla
Édition : Everyman’s Library
Pages : 1 144
ISBN : 978 1 84159 342 5
Synopsis : Séparée de son compagnon Will, la jeune Lyra est retenue prisonnière par sa mère, l’ambitieuse et impitoyable Mme Coulter qui, pour mieux s’assurer de sa docilité, l’a plongée dans un sommeil artificiel. Parti à sa recherche escorté de deux anges, Balthamos et Baruch, Will parvient finalement, au prix d’un terrible sacrifice, à délivrer Lyra. Pour aussitôt repartir à l’aventure. Car, tandis que Lord Asriel se prépare à l’ultime bataille qui décidera du sort des mondes, les deux adolescents doivent s’engager dans la plus périlleuse des missions : un voyage dans une contrée d’où nulle âme n’est jamais revenue, le royaume des morts…

Avis : ★★★★★

Voilà que cette série se termine pour moi (même s’il reste encore quelques petits extras que je garde au chaud que je me sentirai nostalgique) et comme je le pressentais très fortement, c’est un coup de cœur.

Poursuivre la lecture de « À la croisée des mondes #3, de Philip Pullman »

Les disparus du Clairdelune, de Christelle Dabos

Disparus ClairedeluneSérie : La Passe-Miroir Livre 2
Titre : Les disparus du Clairdelune
Auteur : Christelle Dabos
Pages : 560
Parution : 29 octobre 2015
Édition : Gallimard jeunesse
ISBN : 2070661989
Synopsis : Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Sont-elles liées aux secrets qui entourent l’esprit de famille Farouk et son Livre ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Avis : ★★★★★

Poursuivre la lecture de « Les disparus du Clairdelune, de Christelle Dabos »

The Golem and the Jinni, Helene Wecker

Couverture The Golem and the JinniTitre : The Golem and the Jinni
Auteur : Helene Wecker
Nombre de pages : 486
Date de publication : 2013
Synopsis : Chava est un golem, une créature d’argile créée par un rabbin disgracié qui s’essaie à la magie Kabbale occulte. Quand son maître, le mari qui l’avait « commandée », meurt à bord d’un bateau quittant la Pologne pour les États-Unis, elle est sans attache et à la dérive tandis que le bateau termine son voyage à New York, en 1899.
Ahmad est un djinn, une créature de feu, né dans un désert de l’ancienne Syrie. Piégé dans une vieille flasque de cuivre par un sorcier bédouin il y a plusieurs siècles, il est relâché de façon accidentelle par un étameur dans un atelier de Lower Manhattan. Bien qu’il ne soit plus emprisonné, Ahmad n’est pas entièrement libre – un bracelet de fer, incassable, le contraint au monde physique.
The Golem and the Jinni est leur histoire magique et inoubliable : des amis improbables dont la relation défie leur nature opposée, jusqu’à ce qu’une nuit, un incident terrifiant les repousse chacun dans leur monde. Mais une menace importante rapprochera rapidement Chava et Ahmad à nouveau, les obligeant à faire un choix fatidique.

Avis : ★★★★★

Poursuivre la lecture de « The Golem and the Jinni, Helene Wecker »

Bernadette a disparu, de Maria Semple

Where'd you go Bernadette

Titre : Bernadette a disparu (Where’d You Go, Bernadette)
Auteur : Maria Semple
Nombre de pages : 292
Date de publication : 2012
Synopsis : La mère de Bee a disparu. Pour la retrouver il faut réunir les pièces du puzzle : lettres, emails, témoignages… En chemin, on découvre combien Bernadette est fantaisiste, névrosée, féroce et fragile, et surtout combien sa fille l’adore et la comprend.

Avis : ★★★★★

Conseillé par ma librairie anglophone préférée, ce livre est avant tout un petit bijou artistique (dans la version originale du moins, aucune idée pour la traduction en français) : la couverture est pleine de couleur et attire le regard de façon, certes un peu excentrique, mais ça fonctionne ! Et je trouve que ça correspond énormément au personnage de Bernadette (j’essaie de pas critiquer ce genre de choses mais vraiment, on perd tellement avec la couverture française… et la traduction du titre. Bref). Je l’ai lu sur Kindle donc j’ai perdu tous les jeux de typographie que j’avais pu voir sur l’imprimé : comme différents médiums sont reportés (lettres, mails, interviews…), différentes polices de caractères et mises en page sont utilisées.

Poursuivre la lecture de « Bernadette a disparu, de Maria Semple »

Life of Pi, de Yann Martel

DSCN7181Je n’ai pas l’habitude de lire ce genre de littérature mais ce fut une très bonne expérience et je compte bien la renouveler ! J’avais craqué dessus à une bourse aux livres parce que je trouvais la couverture magnifique et je ne regrette pas.

Comme vous le savez peut-être déjà au vu de la sortie de l’adaptation cinématographique il y a trois ans, Life of Pi (L’histoire de Pi ou L’Odyssée de Pi en Français selon qu’il s’agisse du roman ou du film, parce que la logique c’est pas donné à tout le monde) raconte l’histoire de Pi, un jeune Indien de 16 ans qui se retrouve, après le naufrage de son bateau en route pour le Canada avec de nombreux animaux de zoo, dans un canoë de sauvetage avec certains d’entre eux et notamment un tigre du Bengale.

Un vrai coup de cœur pour moi. Cette histoire est fantastique et aborde plusieurs sujets d’une façon très intéressante : la religion tout d’abord, ou plutôt les religions puisque Pi est hindou, chrétien et musulman. C’est fascinant de lire son point de vue sur ces religions, en quoi elles se ressemblent et finalement la seule chose qui, selon lui, devrait avoir de l’importance : croire en dieu. Puisque le père de Pi s’occupe d’un zoo, l’histoire s’attarde de fait énormément sur les animaux, un autre point qui m’a beaucoup plu. On en apprend beaucoup sur eux, avec quelques petites anecdotes intéressantes d’animaux échappés de zoo ou des amitiés insolites entre certains spécimens (notamment un rhinocéros et des chèvres).

Les descriptions sont un plaisir, puisqu’elles sont très imagées et permettent facilement au lecteur d’imaginer les différentes scènes. Elles ne s’étendent pas pour autant sur des pages : elles vont droit au but et cela fonctionne à merveille. Étant donné qu’il s’agit d’une histoire de naufragé en mer pendant des mois, de nombreuses choses peu ragoutantes surviennent et sont expliquées et décrites de manière graphique mais en même temps, cela rend le récit plus crédible. Donc oui, il y a eu certains passages où j’ai fait la grimace mais ça fait partie de l’histoire et on passe généralement vite à autre chose.

Je m’attendais à la fin mais l’auteur réussi à nous surprendre, en bien il me semble, je l’ai trouvée parfaite pour le roman et j’apprécie comment l’auteur arrive à nous donner une idée de ce qui va se passer, tout en nous surprenant le moment venu.

Une lecture que je recommande donc sans hésitation et pour vous donner l’eau à la bouche, voici quelques citations (en anglais, donc je traduis très maladroitement les passages parce que je n’ai pas la version française – traduite par les parents de l’auteur ! – si jamais vous avez, je suis preneuse des véritables traductions…) :

  • If we, citizens, do not support our artists, then we sacrifice our imagination on the altar of crude reality and we end up believing in nothing and having worthless dreams.
    Si nous, citoyens, ne soutenons pas nos artistes, alors nous sacrifions notre imagination sur l’autel de la grossière réalité et nous finissons par ne croire en rien et par avoir des rêves sans valeur.

  • Nature can put on a thrilling show. The stage is vast, the lighting is dramatic, the extras are innumerable, and the budget for special effects is absolutely unlimited. What I had before me was a spectacle of wind and water, an earthquake of the senses, that even Hollywood couldn’t orchestrate.
    La nature peut offrir un spectacle palpitant. La scène est vaste, la lumière est dramatique, les extras sont innombrables, et le budget des effets spéciaux est absolument illimité. Ce que j’avais devant les yeux était un spectacle de vent et d’eau, une secousse des sens que même Hollywood ne pouvait orchestrer.

Cette citation est d’autant plus forte, et triste, que les effets spéciaux de l’adaptation du film ont été faits par une compagnie qui a dû fermer ses portes depuis, justement parce que les effets spéciaux sont coûteux et que personne ne veut les payer correctement. À la suite de la faillite de l’entreprise, un documentaire a été fait, en anglais, Life after Pi, disponible sur Youtube (avec des sous-titres mais seulement en anglais…).

  • It’s important in life to conclude things properly. Only then can you let go. Otherwise you are left with words you should have said but never did, and your heart is heavy with remorse.
    Il est important dans la vie de conclure les choses correctement. Alors seulement pouvez-vous lâcher prise. Autrement, vous êtes abandonné avec des mots que vous auriez dû dire sans l’avoir jamais fait, et votre cœur est lourd de regrets.

Tendres Dragons

Couverture du livre Tendres Dragons
Tendres Dragons, Sylvie Chausse et Philippe-Henri Turin, Belin, 2007. ISBN: 978-2-7011-4511-2

J’ai rencontré ce livre pour la première fois lors du salon du livre jeunesse « Grains de sel » d’Aubagne en novembre dernier. Dans le cadre de mon master, je devais travailler comme libraire tout au long du salon, ce qui comprenait donc l’installation des stands, tenir un stand pendant les quatre jours et enfin faire les palettes de livres pour les retours, à la fin du salon. Je m’occupais du stand de l’éditeur Belin, et j’ai eu donc l’occasion de lire quelques ouvrages de leur catalogue, et tout particulièrement, de tomber amoureuse de Tendres Dragons. Le livre était sous cellophane au début, mais j’ai fini par en ouvrir un pour pouvoir montrer aux visiteurs la beauté de la chose, et à partir de là, les exemplaires sont partis comme des petits pains. J’étais en même temps contente d’avoir pu donner envie aux gens de l’acheter, et déçue qu’il n’en reste plus que je puisse acheter (et ainsi profiter des réductions qui nous étaient offertes puisqu’on travaillait pour le salon).

Finalement, la responsable des éditions Belin qui est passée voir mon stand était satisfaite du travail que j’avais fait, et du coup elle m’a envoyé un exemplaire ! Je m’attendais à ce que ce soit un chef d’œuvre, puisque je trouvais les dessins magnifiques, et je n’ai pas été déçue. Au contraire, le livre a réussi à m’impressionner d’autant plus par ses textes, pleins d’humour et de dérision. Les illustrations sont si détaillées et complexes, qu’on peut passer plusieurs minutes sur chacune d’entre elles à chercher tous les détails cachés.

Poursuivre la lecture de « Tendres Dragons »