L’élégance du hérisson, de Muriel Barbery

L’élégance du hérisson de Muriel Barbery, Gallimard Folio, 2006, 410 pages.

Lu dans le cadre du French Read-A-Thon ! 🙂

L’histoire

« Je m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l’image que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants.
Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. »

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « L’élégance du hérisson, de Muriel Barbery »

Li-loup & Looping, de Layla Benabid

Layla Benabid

Li-loup de Layla Benabid chez Rêves bleus d’Orbestier, « Cartoons », 2013, 32 pages.
Looping de Layla Benabid chez Rêves bleus d’Orbestier, « Cartoons », 2015, 32 pages.

J’ai découvert l’auteure et artiste lors du festival BD des Bulles électriques à Allauch, ses albums m’ont tout de suite tapé dans l’œil et j’étais déjà prête à en acheter avant de voir que certains portaient sur les loups. Alors j’ai acheté ces deux là.

L’histoire

Avec Li-Loup, suivez la rencontre d’une petite fille et d’un loup.
Dans Looping, le cochon provoque le loup et tout se retrouve sens dessus dessous !
« Cartoons » est une collection de petits albums inspirés du principe des films muets. Ils mettent en scène des histoires drôles et craquantes, réalisées en contraste noir et blanc rehaussé par une touche de couleur propre à chaque nouvelle aventure. Ces albums cinématographiques se lisent rien qu’avec des images, pour le plaisir des petits yeux comme des plus grands. De vrais dessins animés à partager.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « Li-loup & Looping, de Layla Benabid »

N’être, de Charline Effah

Merci à Babelio et aux éditions La Cheminante pour m’avoir envoyé ce livre en échange d’une chronique !

N’être de Charline Effah chez La Cheminante, 2016 (publication originale : 2014), 144 pages.

L’histoire

n'être charline effahCharline Effah explore dans ce roman des relations mère-fille qui abordent de plein fouet la question de la couleur de peau et de la ségrégation.
Un vécu qui pervertit la sexualité de l’héroïne dans une société où règne la violence conjugale. Au-delà de la torpeur, la dignité et des retrouvailles inattendues ouvrent l’horizon d’une naissance à soi-même.
La densité et la précision de l’écriture de Charline Effah pour déployer le cheminement psychologique et affectif de ses personnages sont littéralement envoûtantes.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « N’être, de Charline Effah »

La Cloche de détresse, de Sylvia Plath

The Bell Jar de Sylvia Plath chez Faber & Faber, 2013 (publication originale : 1963), 234 pages.

Ce roman (et potentiellement la chronique) évoquent des sujets qui peuvent être des déclencheurs, tels que la dépression, la vie en hôpital psychiatrique et le suicide.

L’histoire

the bell jarEsther Greenwood, dix-neuf ans, est à New York avec d’autres lauréates d’un concours de poésie organisé par un magazine de mode. De réceptions en soirées passées pour tuer le temps, ce sont quelques jours d’une existence agitée et futile que vit la narratrice. En même temps, elle se souvient de son enfance, de son adolescence d’étudiante américaine, des amours qu’elle a connues. Tout bascule lorsque Esther quitte New York. Tentatives de suicide, traitements de choc, guérison, rechutes, et, pour finir, l’espoir. Esther est à la fois « patiente » dans l’univers hospitalier et observatrice au regard aigu de ce monde, qui a pour toile de fond l’Amérique des années 50.

Note : 4/5

Poursuivre la lecture de « La Cloche de détresse, de Sylvia Plath »

L’œil le plus bleu, de Toni Morrison

The Bluest Eye de Toni Morrison chez Vintage Books, 1999 (publication originale : 1970), 172 pages.

Avertissement : cet ouvrage, ainsi que son résumé, évoque des scènes de viol, si cela peut être un déclencheur pour vous, je préfère prévenir.

L’histoire

the bluest eyeChaque nuit, Pecola priait pour avoir des yeux bleus. Elle avait onze ans et personne ne l’avait jamais remarquée. Mais elle se disait qu’avec des yeux bleus tout serait différent. Elle serait si jolie que ses parents arrêteraient de se battre, que son père ne boirait plus, que son frère ne ferait plus de fugues. Si seulement elle était belle, si seulement les gens la regardaient.
Quand quelqu’un entra, la regarda enfin, c’était son père et il était ivre. Elle faisait la vaisselle et il la viola sur le sol de la cuisine, partagé entre la haine et la tendresse…

Note : 4/5

Poursuivre la lecture de « L’œil le plus bleu, de Toni Morrison »

Gabriel, de Céline Guffroy

Gabriel de Céline Guffroy chez MxM Bookmark, mars 2016, 312 pages.

Je tiens à remercier Babelio et l’éditeur MxM Bookmark, qui m’ont envoyé un exemplaire en échange d’une chronique honnête.

L’histoire

gabriel« Ce n’est que lorsque l’Ange vous tournera le dos que vous verrez ses ailes… mais il sera trop tard pour lui demander de rester. »
De son passé, Gabriel n’a aucun souvenir depuis qu’il s’est réveillé sur les marches de la cathédrale Saint-Patrick. Le Père José Morgan, prenant son apparition comme un signe divin dans un New York dévasté, prend le jeune homme sous son aile et s’en occupe comme s’il s’agissait de son propre fils. À la mort du religieux, Gabriel commence à faire d’étranges cauchemars où anges et démons se livrent une bataille sans merci.
Et s’il avait son propre rôle à jouer dans cette lutte du Bien contre le Mal ?

Note : 2/5

Poursuivre la lecture de « Gabriel, de Céline Guffroy »

Légendes rustiques, de George Sand

Je remercie les éditions Walrus de m’avoir donné accès à leurs fabuleuses publications afin de pouvoir les chroniquer !

Légendes rustiques de George Sand chez Walrus « Classiques de l’imaginaire », 2012 (édition originale : 1858), ~100 pages.

L’histoire

légendes rustiquesLes « Légendes Rustiques », texte injustement méconnu de la célèbre George Sand, font partie de ces livres qui parlent à un pan de notre esprit que nous pensions endormi:  cette petite part de nous-mêmes que nous combattons la nuit, au moment d’éteindre la lumière, celle-là même qui nous fait entendre un pas dans l’escalier, un grincement sur le plancher ou le gémissement d’une âme tourmentée. En faisant le tour des histoires paysannes du Berry, George Sand dépeint quelque chose que l’on retrouve des confins de l’Himalaya aux déserts de l’Afrique, en passant par la banquise des Iñupiats : la peur de l’inconnu, de l’immatériel, de l’étrange.

Note : 3/5

Poursuivre la lecture de « Légendes rustiques, de George Sand »

Les lieux sombres, de Gillian Flynn

Dark Places de Gillian Flynn chez Random House Audio, 2015 (édition originale : 2009), livre audio lu Rebecca Lowman, Cassandra Campbell, Mark Deakins et Robertson Dean.

Édition française, Les lieux sombres chez Sonatine (2010) puis Livre de poche (2011).

L’histoire

Début des années 1980. Libby Day a sept ans lorsque sa mère et ses deux sœurs sont assassinées dans leur ferme familiale. Rescapée par miracle, la petite fille désigne le meurtrier à la police, son frère Ben, âgé de 15 ans. Ce fait divers émeut tout le pays, et la jeune Libby devient un symbole de l’innocence bafouée.
Vingt-cinq ans plus tard, alors que son frère est toujours derrière les barreaux, Libby, qui ne s’est jamais remise du drame, souffre de dépression chronique. Encouragée par une association d’un type très particulier, elle accepte pour la première fois de revisiter les lieux sombres de son passé. C’est là, dans un Middle West désolé, dévasté par la crise économique et sociale, qu’une vérité inimaginable commence à émerger. Et Libby n’aura pas d’autre choix pour se reconstruire, et peut-être enfin recommencer à vivre, que de faire toute la lumière sur l’affaire, quelles qu’en soient les conséquences.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « Les lieux sombres, de Gillian Flynn »

Faith #1-2, de Houser, Sauvage et Portela

faithTitre : Faith #1 & #2
Auteur : Jody Houser
Dessinateur : Marguerite Sauvage, Francis Portela
Date de publication : janvier 2016
Édition : Valiant Entertainment
Pages : 37 + 32
Synopsis : Orpheline depuis très jeune, Faith Herbert – dotée de pouvoir, une « psiot » découverte par la Fondation Harbinger – a toujours aspiré à de grandes choses. Elle prend à présent sa destiné en main pour devenir l’héroïne qu’elle a toujours été – le tout avec une identité secrète, des collègues qui ne soupçonnent rien et un travail de reporter la journée, ce qui lui permet d’être régulièrement au milieu du danger ! Enfin, elle pensait que ce serait le cas… quand elle n’écrit pas des listes de vidéos de chats, Faith patrouille la Cité des Anges la nuit comme l’héroïne de la ville, Zephyr !
Mais voler seule promet d’être plus difficile qu’elle ne le pensait, particulièrement lorsqu’elle découvre un complot aux ramifications multiples. Les petits cambrioleurs et voleurs de voiture sont suffisamment simples à arrêter mais lorsque le monde a besoin d’un héros pour stopper une invasion extraterrestre, est-ce que Faith sera à la hauteur ?

Avis : ★★★★★

Poursuivre la lecture de « Faith #1-2, de Houser, Sauvage et Portela »

Logos, le dragon qui voulait devenir écolo

logos dragon écoloTitre : Logos, le dragon qui voulait devenir écolo
Auteure : Catherine Latteux
Dessinateur : Olivier Chéné
Date de publication : 2015
Édition : Les éditions du mercredi
Pages : 70
ISBN : 979-10-93433-11-0
Synopsis : Les dragons ont plein de raisons de cracher du feu : gourmands, ils cuisinent beaucoup, frileux, ils chauffent leurs cavernes, trouillards, ils laissent leurs veilleuses allumées et il faut bien effrayer les humains aussi… Pour tout cela, ils ont besoin de l’élixir spécial dragon. Seulement voilà, un beau matin, les réserves sont vides et un gros nuage noir flotte au-dessus de leurs têtes. C’est la panique à Cavernicole Vallée. Heureusement que Logos, un jeune dragon part à l’aventure pour que ses congénères puissent continuer à mitonner de bons petits plats dans des cavernes bien chauffées et éclairées.

Avis : ★★★★★

Je tiens à remercier Babelio et Les éditions du mercredi, qui m’ont envoyé un exemplaire en échange d’une chronique honnête.

J’ai fait peu de chroniques de livres jeunesse, en dehors des grandes et longues sagas, mais c’est vraiment un genre que j’affectionne particulièrement. Enfin, comme tous les autres livres, j’affectionne quand c’est bien fait et c’est le cas pour Logos. J’ai adoré ce livre très mignon, avec des illustrations magnifiques d’Olivier Chéné et un message important transmis de façon très claire.

Poursuivre la lecture de « Logos, le dragon qui voulait devenir écolo »