French Read-A-Thon 2017

FRRAT 2017

Cette année encore avait lieu le challenge du French Read-A-Thon, qui consiste à se fixer un nombre de livres à lire en une semaine (de 4 à 7) selon des thèmes imposés, et de compléter ces lectures pour réussir le challenge. L’année dernière je m’étais lancée à corps perdu dans l’aventure, avec sept livres à lire. Cette fois-ci, j’étais beaucoup moins inspirée par les thèmes, j’étais en voyage une partie de la semaine et je travaillais le jeudi, donc je suis restée raisonnable, avec pour but de lire quatre livres.

J’avais donc choisi les thèmes suivants :

  • Le roman que je veux absolument lire cet été : Jours sans faim de Delphine De Vigan ;
  • Une couverture de ma couleur favorite (rouge) : Star Above de Marissa Meyer ;
  • Un livre autre qu’un roman (essai en l’occurrence) : Kaamelott ou la quête du savoir de Nicolas Truffinet ;
  • Un livre emprunté : Ceci est mon sang d’Élise Thiébaut.

Et ce challenge fut une belle victoire ! Non seulement parce que j’ai pu finir les quatre livres, mais surtout parce que ces lectures étaient passionnantes, pour différentes raisons bien entendu. J’ai déjà chroniqué Stars Above, et je ne manquerai pas de vous parler des trois autres livres dans les jours qui viennent.

En tous cas, je suis ravie d’avoir fait ce challenge, j’ai l’impression depuis quelques temps de stagner dans mes lectures, donc lire autant à la suite m’a fait beaucoup de bien !

Bilan challenge « Voix d’auteures »

challenge-voix-auteures-2

En début d’année, je m’étais lancée dans ce challenge organisé par Arcanes ouvertes, j’ai donc fait plusieurs billets à ce sujet : l’un pour présenter le challenge et ensuite un bilan de mi-parcours et un autre vers la fin d’année.

Pour la faire courte, je n’ai pas réussi le challenge qui consistait à lire un livre pour chacune des 40 catégories qui suivent, j’en ai seulement validé 32 mais finalement, cela n’enlève en rien au plaisir que j’ai pris à relever ce défis ! Cela m’a poussée à faire plus attention aux lectures que je choisissaient et à prioriser les auteures, pour rattraper toutes ces années de lectures d’écrivains majoritairement hommes. Résultat : j’ai (re)découvert des auteures que je compte bien suivre de près, comme Marissa Meyer, Margaret Atwood, Gillian Flynn, Layla Benabid et ses albums fabuleux, Alice Walker, Charline Effah, Nadia Hashimi, Virginia Woolf et Toni Morrison. Ci-dessous, la liste de mes lectures :

un roman de science fiction : Cress de Marissa Meyer (Les Chroniques lunaires)
une dystopie : La Servante écarlate, de Margaret Atwood
◻ une uchronie
◻ un roman d’espionnage
un roman policier : Les lieux sombres de Gillian Flynn
◻ une romance
un roman sous forme de journal intime : Tom est mort de Marie Darrieussecq
un roman épistolaire : La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald
un roman écrit à la première personne : Les yeux nus de Claire de Colombel
un roman de fantasy : Uprooted de Naomi Novik
◻ un roman fantastique
un conte détourné : Cinder de Marissa Meyer (Les Chroniques lunaires)
le premier roman d’une auteure : Gabriel de Céline Guffroy
◻ un roman d’une auteure que j’apprécie
le premier roman d’une auteure reconnue : La Cloche de détresse de Sylvia Plath
un roman ayant reçu un prix : Golden Boys de Sonya Hartnett
un roman publié dans l’année : Bellevue de Claire Berest
un prix Nobel de littérature : Le cinquième enfant de Doris Lessing
un roman young adult : Le cirque des rêves d’Erin Morgenstern
un album jeunesse : Li-loup et Looping de Layla Benabid
un recueil de poésie : Forgive Me My Salt de Brenna Twohy

un roman adapté en film/série : L’élégance du hérisson de Muriel Barbery
une auteure classique : Légendes rustiques de George Sand
une auteure que j’aurais aimé découvrir à l’école : Le journal d’Anne Frank de Anne Frank
le dernier tome d’une série : Winter de Marissa Meyer (Les Chroniques lunaires)
◻ un diptyque/une trilogie
un roman censuré : Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee
un livre de plus de 500 pages : Scarlet de Marissa Meyer (Les Chroniques lunaires)
une nouvelle : Levana de Marissa Meyer (Les Chroniques lunaires)
◻ un conte
une bande dessinée : End : Elisabeth de Barbara Canepa et Anna Merli
une pièce de théâtre : Harry Potter and the Cursed Child de J.K. Rowling
un roman qui m’a fait rire : Logos, le dragon qui voulait devenir écolo de Catherine Latteux (avec des illustrations de Olivier Chéné)
un roman qui m’a fait pleurer : La couleur pourpre d’Alice Walker
un roman que je n’ai pas réussi à lâcher : N’être de Charline Effah
un roman que je voudrais offrir à tout le monde : Si la lune éclaire nos pas de Nadia Hashimi
un roman qu’on m’a conseillé : Les Vagues de Virginia Woolf
un roman que j’ai déjà lu : L’œil le plus bleu de Toni Morrison
un roman historique : Se coucher pour mourir de Adalet Ağaoğlu
◻ un roman avec un personnage principal LGBTQ*

 Arcanes ouvertes relance le challenge pour cette année 2017 et je pense y participer mais de façon très low-key : je ne vais pas me mettre de pression et privilégier les livres que j’ai dans ma bibliothèque pour mes lectures… et du coup, il me reste pas beaucoup de livres d’auteures. En plus, j’ai pas mal de livres de non-fiction qui s’entassent donc il faut que j’attaque ça aussi. Bref, je verrai au fil de mes lectures si certaines rentrent dans ces catégories, mais je ne pense pas m’approcher du « score » obtenu pour la version 2016.

En revanche, je conseille très vivement ce challenge, qui est un véritable plaisir et un très bon moyen de diversifier nos lectures 🙂

Bilan 2016

Bonne année à tous ! Ce nouveau départ est l’occasion parfaite de faire un bilan des précédentes lectures, de la vie du blog et des bonnes surprises que 2016 a pu apporter. Oui, on va essayer de rester positif, malgré toutes les horreurs que cette année a également amenées…

Bilan Goodreads.png

Bilan Goodreads 2016

Cette année j’ai réussi à enregistrer tous mes livres sur Goodreads (et donc à créer quelques notices) pour pouvoir tout répertorier et c’est donc de justesse que j’atteins mon but de lire 100 livres ! En 2015, j’avais comptabilisé 123 lectures, donc c’est moins, mais globalement j’ai l’impression d’avoir eu plus de lectures plaisantes. J’ai aussi moins écouté de livres audio : 18 contre 39 en 2015, ce qui s’explique très facilement : j’ai découvert énormément de podcasts cette année et j’ai donc eu l’occasion d’écouter des émissions très intéressantes.

Poursuivre la lecture de « Bilan 2016 »

Les challenges 2016 en cours #2

challenge-voix-auteures-2

La fin de l’année approche très vite, et après un bilan à mi-parcours que j’avais fait en mai, je me dis qu’il est temps de faire le point, avant le bilan définitif dans deux mois… Pour rappel, je m’étais lancée dans trois challenges sur l’année : le challenge « Voix d’auteures », le « Big Challenge Livraddict » et je m’étais fixé un objectif Goodreads.

« Voix d’auteures », créé par Arcanes ouvertes, est le challenge dans lequel je me suis le plus investie cette année et que j’espère terminer malgré le peu de temps qu’il me reste ! Il s’agit de lire des livres écrit par des femmes, qui permettent chacun de cocher un des 40 critères prévus. J’ai réussi à remplir 30 catégories, ce qui est pas trop mal, mais les thèmes restants sont un peu plus difficile, soit par leur ampleur (lire un diptyque ou une trilogie), soit parce qu’ils concernent des genres que je n’ai pas l’habitude de lire (le roman d’espionnage ou la romance par exemple). En tous cas, voici mes dernières lectures dans le cadre de ce challenge, après celles déjà évoquées dans le premier bilan :

  • Un roman sous forme de journal intime : Tom est mort, de Marie Darrieussecq ;
  • Un roman épistolaire : La bibliothèque des cœurs cabossés, de Katarina Bivald ;
  • Le premier roman d’une auteure reconnue : The Bell Jar (La Cloche de détresse), de Sylvia Plath ;
  • Un roman ayant reçu un prix : Golden Boys, de Sonya Hartnett ;
  • Un prix nobel de littérature : The Fifth Child (Le cinquième enfant), de Doris Lessing ;
  • Un album jeunesse : Li-loup et Looping, de Layla Benabid ;
  • Un roman adapté en film/série : L’élégance du hérisson, de Muriel Barbery ;
  • Une auteure que j’aurai aimé découvrir à l’école : Le journal d’Anne Frank, de Anne Frank ;
  • Le dernier tome d’une série : Winter, de Marissa Meyer (Les Chroniques lunaires) ;
  • Un roman censuré : To Kill a Mockingbird (Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur), de Harper Lee ;
  • Une nouvelle : Fairest (Levana), de Marissa Meyer (Les Chroniques lunaires) ;
  • Une pièce de théâtre : Harry Potter and the Cursed Child, de J.K. Rowling (oui, plus ou moins… mais que ce livre me serve au moins à quelque chose !) ;
  • Un roman que je n’ai pas réussi à lâcher : N’être, de Charline Effah ;
  • Un roman que je voudrais offrir à tout le monde : Si la lune éclaire nos pas, de Nadia Hashimi ;
  • Un roman qu’on m’a conseillé : The Waves (Les Vagues), de Virginia Woolf ;
  • Un roman historique : Se coucher pour mourir, de Adalet Ağaoğlu.

J’ai beaucoup moins avancé pour le « Big Challenge Livraddict », qui m’intéresse mais pour lequel je me suis moins investie. Pour rappel, il fallait décider d’un nombre de livres à lire (ou de séries à commencer / avancer) parmi les 100 livres les plus lus du site. J’en avais choisi onze mais je me rends compte que je vais être loin du compte :

  • Univers Ewilan de Pierre Bottero ;
  • La ligne verte de Stephen King ;
  • Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers de Benjamin Alire Saenz ;
  • Saga À la croisée des mondes de Philip Pullman ;
  • Univers Le Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien ;
  • Saga Chronique du tueur de roi de Patrick Rothfuss ;
  • Mille soleils splendides de Khaled Hosseini ;
  • Saga Le chardon et le tartan/Outlander de Diana Gabaldon ;
  • La véritable histoire de Noël de Marko Leino ;
  • Univers Percy Jackson de Rick Riordan ;
  • L’ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon.

J’ai donc « terminé » les quatre premiers (j’ai lu la première trilogie de l’univers d’Ewilan, et toute la saga de Pullman). Le problème d’avoir choisi tant de séries (6 sur 11…) c’est que je suis incapable d’avoir plus de deux séries en cours en même temps. Je préfère en finir une avant de me plonger dans un autre univers. Au mieux, j’essaierai de lire La véritable histoire de Noël… pour Noël justement mais sinon, je crois que c’est fini pour ce challenge (mais je garde ces livres au chaud pour l’année prochaine quoi qu’il en soit !).

Et enfin, le challenge Goodreads se passe très bien, avec 88 livres lus sur les 100 prévus au départ, je suis proche du but !

J’espère que vos challenges se passent bien, n’hésitez pas à m’en dire plus ! Bon courage pour la dernière ligne droite 😉

Superman : Red Son

Superman : Red Son de Mark Millar (scénario), Dave Johnson et Killian Plunkett (dessin), Eaglemoss, 2016 (VO : 2003), 176 pages.

L’histoire

Ukraine, 1938. Une fusée s’écrase en pleine campagne : à son bord, un bébé qui va être rapidement adopté par un couple de fermiers. Des années plus tard, l’enfant a grandi au sein du régime stalinien. Il devient alors le héros des travailleurs et la fierté de l’État soviétique. Son nom ? Superman ! Mais lorsque Joseph Staline meurt, c’est à cet homme de fer qu’il incombe de diriger et de faire fructifier un empire à l’abandon…

Note : 4/5

Poursuivre la lecture de « Superman : Red Son »

Tom est mort, de Marie Darrieussecq

tom est mort

Tom est mort de Marie Darrieussecq, P.O.L. , 2007, 256 pages.

L’histoire

Voici dix ans que son fils est mort, il avait quatre ans et demi. Pour la première fois depuis ce jour quelques moments passent sans qu’elle pense à lui. Alors, pour empêcher l’oubli, ou pour l’accomplir, aussi bien, elle essaie d’écrire l’histoire de Tom, l’histoire de la mort de Tom, elle essaie de s’y retrouver. Tom qui est devenu mort, Tom à qui on ne pense plus qu’en sachant qu’il est mort. Elle raconte les premières heures, les premiers jours, et les heures et les jours d’avant pareillement, comme s’il fallait tout se remémorer, elle fouille sans relâche, elle veut décrire le plus précisément et le plus profondément possible, pas tant les circonstances de la mort de Tom que ce qui a précédé, que ce qui s’en est suivi, la souffrance, le passage par la folie, et le fantôme de son enfant. Le plus concrètement aussi parce que, c’est sûr, la vérité gît dans les détails. C’est la raison pour laquelle ce texte qui devrait être insoutenable et qui va si loin dans l’interrogation de la douleur est si convaincant, si proche.

Note : 4/5

Poursuivre la lecture de « Tom est mort, de Marie Darrieussecq »

La Ligne verte, de Stephen King

The Green Mile de Paula Hawkins, Pocket Books, 1996, 544 pages.
Édition française chez Livre de Poche, traduit de l’anglais américain par Philippe Rouard, 2008, 512 pages.

L’histoire

Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d’un pénitencier dans les années 1930, entreprend d’écrire ses mémoires. Il revient sur l’affaire John Caffey – ce grand Noir au regard absent, condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes – qui défraya la chronique en 1932.
La Ligne verte décrit un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisée par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore, et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l’innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « La Ligne verte, de Stephen King »

Week-end à 1 000 #4 – Bilan

Une autre édition du challenge « Week-end à 1 000 » se termine, et avec succès ! J’ai pu faire les lectures que j’avais prévues, même si ce fut un peu juste… D’habitude je me débrouille un peu mieux au niveau de la préparation pour n’avoir vraiment rien à faire d’autre que lire mais ce ne fut pas le cas cette fois-ci. Enfin, on fera mieux la prochaine fois ! Jusque-là, lorsque je préparais mes Piles à Lire pour ce challenge, je faisais surtout attention à varier entre comics ou bande dessinée et romans, afin d’alléger et de diversifier un peu les lectures. Et ça marche plutôt bien pour moi, je préfère avoir plusieurs livres plutôt qu’un ou deux pavés pour ce genre de défi. En revanche, je me rends compte que je ne fais pas vraiment attention au contenu des livres. Je vais m’expliquer. Pour rappel, voici la PAL prévue pour cette édition :

week-end à 1000

  • The Green Mile (La ligne verte) de Stephen King ;
  • Kingdom Come d’Alex Ross et Mark Waid ;
  • Superman : Red Son de Mark Millar, Dave Johnson et Killian Plunkett ;
  • Comics Signature n° 1 édité par Neofelis Éditions ;
  • Tom est mort de Marie Darrieussecq.

Poursuivre la lecture de « Week-end à 1 000 #4 – Bilan »

Challenge | Week-end à 1 000 #4

week-end à 1000
Oui, j’aime bien prendre des photos sales avec un mauvais flash. Mais il y a un lapin, alors je trouve que ça compense.

Les trois premiers « Week-end à 1 000 » que j’ai pu faire se sont tellement bien passés que je ne peux pas rater l’occasion de reproduire l’expérience ! Le prochain challenge commence demain, vendredi 26 août à 19h et se terminera dimanche 28 à minuit. Le but est de lire, dans cet intervalle, 1 000 pages. Comme d’habitude, je vous met les liens si vous voulez en savoir plus : le challenge est organisé par Lili bouquine et se déroule principalement sur le groupe Facebook, Challenge littéraire du Week-end à 1 000.

J’ai donc prévu quelques livres à lire pour atteindre ces 1 000 pages, dont deux comics, un fanzine, mon livre en cours de lecture et un autre roman !

  • The Green Mile (La ligne verte) de Stephen King (il me reste 192 pages) ;
  • Kingdom Come d’Alex Ross et Mark Waid (320 pages) ;
  • Superman : Red Son de Mark Millar, Dave Johnson et Killian Plunkett (176 pages) ;
  • Comics Signature n° 1 édité par Neofelis Éditions (130 pages) ;
  • Tom est mort de Marie Darrieussecq (220 pages).

Pour un total de 1 038 pages. Je ne pense pas beaucoup avancer The Green Mile d’ici demain soir malheureusement, mais au cas où, j’ai Caribou Island de David Vann (292 pages) qui m’attend après tous ces beaux livres, donc j’ai de quoi faire !

Qu’est-ce que vous avez prévu comme lecture pour ce week-end, que ce soit dans le cadre du challenge ou pas ? Bon challenge à ceux qui participent et bonnes lectures à tous 😉

L’élégance du hérisson, de Muriel Barbery

L’élégance du hérisson de Muriel Barbery, Gallimard Folio, 2006, 410 pages.

Lu dans le cadre du French Read-A-Thon ! 🙂

L’histoire

« Je m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l’image que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants.
Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. »

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « L’élégance du hérisson, de Muriel Barbery »