Août 2020 : lectures et revue du web

Jonzac, Des livres et les mots, CC BY-NC-ND 4.0

Bilan des lectures d’août

Le mois d’août (et les congés) m’ont permis de passer beaucoup de temps à lire et c’était assez merveilleux ! J’ai lu le sixième tome de The Expanse, Les Cendres de Babylone, de James S.A. Corey, qui n’était pas aussi bien que les précédents mais tout de même une très bonne lecture ! J’ai aussi enfin lu le livre de Daria Marx et Eva Perez-Bello, « Gros » n’est pas un gros mot que je recommande.

J’ai lu quelques magazines, puisque l’été me semble toujours propice à ce genre de lecture. Je les chroniquerai prochainement pour en parler un peu plus. Il s’agit de Women Who Do Stuff et du premier numéro de Tempura. Deux très bonnes découvertes (étant abonnée à la newsletter du premier, je n’en doutais pas !).

J’ai aussi relu pas mal de mangas, dont Les descendants des ténèbres de Yoko Matsushita (je suis si triste qu’il soit abandonné) et Count Cain / Godchild de Kaori Yuki. Des mangas qui remontent à mon adolescence et la découverte du medium et qui sont restés avec moi depuis !

Florilège de chroniques lues

La sélection de Books By Women sur les autrices libanaises donne très envie d’agrandir sa pile à lire : « Books by Women : tragédie à Beyrouth, cinq autrices du Liban à découvrir ».

Lectrice des îles a fait une très chouette chronique de Gouverneur de la rosée, de Jacques Roumain.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Août 2020 : lectures et revue du web »

Juillet 2020 : lectures et revue du web

Camping dans le Verdon, Des livres et les mots, CC BY-NC-ND 4.0

Bilan des lectures de juillet

J’ai assez peu lu de livres papier ce mois de juillet, j’ai principalement rattrapé mon retard de lecture sur des articles que j’avais mis de côté depuis plus ou moins longtemps et j’ai lu énormément de manga en ligne.

J’ai tout de même lu Décarcérer de Sylvain Lhuissier et je recommande vivement cette lecture à toutes les personnes qui s’intéressent aux systèmes judiciaire et pénitentiaire français.

Florilège de chroniques lues

J’ai découvert un nouveau blog de chroniques que j’aime beaucoup, Lectrice des îles, et j’ai particulièrement apprécié son billet sur Why I’m no Longer Talking to White People about Race de Reni Eddo-Lodge.

Sur Les histoires de Lullaby, Magali Lefebvre a chroniqué Les femmes et le pouvoir de Mary Beard et ça donne très envie de découvrir cet ouvrage !

Comme toujours, de très bonnes chroniques sur Planète Diversité, particulièrement celles-ci qui m’ont fait ajouter deux livres à ma liste de lecture : Girl, Serpent, Thorn de Melissa Bashardoust et Amina de Hena Khan.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Juillet 2020 : lectures et revue du web »

Juin 2020 : lectures et revue du web

Bilan des lectures de juin

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais le mois de juin est passé beaucoup trop vite. Du coup je ne sais plus trop ce que j’ai lu ou pas, j’ai l’impression de pas avoir passé énormément de temps avec des livres ce mois-ci… Ceci dit, j’ai enfin lu Le Petit Prince de Saint Exupéry et je comprends un peu mieux pourquoi c’est autant référencé, c’était beau et triste à la fois. J’ai continué la lecture d’un chouette webcomic que j’ai chroniqué, Here U Are de DJun que je recommande vivement ! Et sinon j’ai eu un autre coup de cœur pour la bande dessinée La Fille dans l’écran de Manon Desveaux et Lou Lubie.

Florilège de chroniques lues

Je ne résiste pas à mettre deux chroniques faites par Usva sur Les Miscellanées d’Usva, tout d’abord celle de Ce qui nous sépare écrit et dessiné par Hélène Aldeguer mais aussi Nous étions les ennemis de George Takei (avec Steven Scott, Justin Eisinger et Harmony Becker mais je ne sais pas quel a été leur rôle). Les deux bandes dessinées parlent de racisme de façon tout à fait différente mais j’ai envie de les lire tous deux !

Planète Diversité est toujours de bon conseil, ses « Recommandations de livres avec des personnages Noirs et LGBTQ+ » m’ont permis d’enrichir ma liste de souhaits, de même que sa chronique de Clap When You Land d’Elizabeth Acevedo.

Ce livre fait partie des ouvrages que j’ai très envie de découvrir depuis une petite éternité, et c’est toujours bon de se rappeler pourquoi : La Main gauche de la nuit d’Ursula K. Le Guin a été brillamment chroniqué par Femmes de lettres.

Sur Comics Have the Power, j’ai été convaincue par la chronique de DCeased de Tom Taylor, Trevor Hairsine, James Harren et une multitude d’autres personnes talentueuses, faite par Thomas Savidan et Siegfried « Moyocoyani » Würtz. J’ai vu passer des extraits et ça donnait déjà envie, et bien que je sois pas particulièrement fan d’histoire de zombie, j’ai très envie de lire cette aventure DC ! J’ai aussi beaucoup aimé la chronique que Sonia Dollinger a faite de Harleen, écrit et dessiné par Stjepan Šejić.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Juin 2020 : lectures et revue du web »

Mai 2020 : lectures et revue du web

Randonnée au massif de l’Étoile, Des livres et les mots, CC BY-NC-ND 4.0

Bilan des lectures de mai

J’ai lu assez peu de livres finalement, mais beaucoup d’articles que j’avais mis de côté, et j’ai aussi découvert quelques webcomics dont je parlerai prochainement sur le blog. Comme toujours avec cette saga, un gros coup de cœur pour le cinquième tome de The Expanse : Les Jeux de Némésis de James S. A. Corey.

Florilège de chroniques lues

La chronique des Miscellanées d’Usva à propos du roman Rouge pute de Perrine Le Querrec m’a convaincu de l’ajouter illico presto à ma wishlist. Dans un autre genre, sa chronique de Carolina de Sirlene Barbosa et João Pinheiro était également très intéressante.

Sur Planète Diversité, c’est The House in the Cerulean Sea de T. J. Klune qui m’a donné très envie de découvrir cet univers.

Dans un style tout à fait différent, Maël Rannou, sur La Brèche, a fait un compte rendu du livre Cases-pixels : Une histoire de la BD numérique en France de Julien Baudry et c’était très intéressant.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Mai 2020 : lectures et revue du web »

Avril 2020 : lectures et revue du web

Dans un champ, une femme lit un livre d'où sortent des papillons
Magic Book :: Libro Mágico de Jonathan Emmanuel Flores Tarello, CC BY-NC-ND 2.0

(Hey mais, vous avez vu, je suis à l’heure =D)

Bonne fête du (télé)travail à tou·te·s !

J’ai décidé de m’écarter un peu du rendez-vous que je faisais jusque là, le « Je balance tout » créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Non pas qu’il n’étais pas intéressant (vu que je l’ai suivi bien longtemps, clairement ce n’est pas ça), mais au fur et à mesure du temps je l’ai adapté pour qu’il convienne plus à ce que j’ai envie de faire. Même si certaines idées se recoupent, quand je vois le rendez-vous original, il a bien fallu que je réalise que ce que je fais s’apparente plus à une « revue du web » comme on dit.

Bilan des lectures d’avril

Que du top ce mois-ci ! La série des Descender de Jeff Lemire et Dustin Nguyen, que j’ai relue pour chroniquer le dernier tome, est un superbe récit de science-fiction avec des illustrations magnifiques et des personnages attachants. Dans un genre similaire mais sur un autre médium, j’ai complètement adoré Les Feux de Cibola, le quatrième tome de la saga de romans SF The Expanse de James S. A. Corey (la chronique devrait arriver la semaine prochaine).

Et enfin, j’aime toujours autant le manga The Promised Neverland de Kaiu Shirai et Posuka Demizu, avec mention spéciale pour le dixième tome.

Florilège de chroniques lues

Je le vois tourner sur la blogosphère depuis un moment, mais Thomas Savidan de Comics have the Power m’a rappelé de l’ajouter à ma wishlist avec sa chronique du Cercle du Dragon-thé de Katie O’Neil.

En jeunesse, c’est souvent Arcanes Ouvertes qui est de très bon conseil et cette fois-ci c’est pour L’Héritier des Draconis Tome 1 : Draconia de Carina Rozenfeld, de quoi avoir envie d’embarquer à dos de dragons vers une aventure palpitante !

On reste avec des dragons, mais cette fois-ci dans une société matriarcale avec Le chant des cavalières de Jeanne Mariem Corrèze : je n’avais potentiellement pas besoin de plus d’éléments que ça pour avoir envie de le lire, mais si c’est votre cas, je ne doute pas que cette chronique de Magali Lefebvre sur Les histoires de Lullaby vous convaincra.

Planète Diversité a produit de nombreuses chroniques qui ont augmenté ma wishlist également mais si je devais n’en choisir qu’une ce serait celle de Nottingham: The True Story of Robyn Hood d’Anna Burke. Déjà, parce que je suis convaincue par sa chronique mais le fait que ça parle de la légende de Robin Hood / Robyn Hode, dont j’avais eu l’occasion d’étudier le récit du xve siècle à la fac, est un bonus non négligeable !

On part vers le Japon avec Konbini de Sayaka Murata chroniqué par Morgane Marechal sur Deuxième Page : « Konbini de Sayaka Murata, ou la violence ordinaire de l’injonction à la normalité », c’est aussi glaçant que tentant.

Enfin, du côté de la non-fiction, une lecture critique de Caliban et la Sorcière : Femmes, corps et accumulation primitive de Silvia Federici a été faite par Fanny Portalier sur Genre, littératures, cultures. Depuis le temps que je veux lire ce livre, en attendant c’est toujours très intéressant d’en lire un compte rendu aussi détaillé.

Revue du web

Poursuivre la lecture de « Avril 2020 : lectures et revue du web »

C’est le 1er avril, je balance tout !

Ce rendez-vous a été créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

Les règles du RDV

  • Le Top & Flop des lectures du mois précédent.
  • Au moins une chronique découverte sur un autre blog le mois dernier.
  • Au moins un article lu et aimé le mois dernier (hors chronique littéraire).
  • Et enfin : le truc trop cool que vous ayez fait ou qui vous est arrivé pendant le mois.

Ceci n’est pas un poisson d’avril, je vais bel et bien tenter de reprendre ce rendez-vous que je n’avais pas fait depuis le mois de juin, où je n’avais pas grand-chose à partager et finalement si l’été a été propice à la lecture, c’était plutôt des ouvrages et moins des articles. Ensuite la rentrée s’est précipitée, puis la fin d’année, puis le début d’année… Bref la vie a été mouvementée avec tout un tas de nouvelles activités, de nouvelles rencontres, qui ont fait que je n’ai pas pris le temps de me remettre au blog. Au moins, le confinement aura réussi cela. Pendant tous ces mois sans nouvelles, j’ai tout de même lu un tas de choses intéressantes que j’aimerais partager, donc je vais faire un tri et vous présenter le meilleur (selon moi) !

J’espère que vous allez bien et que le confinement n’est pas trop anxiogène pour vous. Prenez soin de vous, pas seulement par rapport au Covid-19, mais je pense surtout mentalement en cette période toute particulière !

Le Top et Flop de mes lectures

Pas de flop ! En revanche je met trois livres dans mon top : De bons présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman, le deuxième tome de la saga The Expanse : La Guerre de Caliban de James S.A. Corey et le troisième : La porte d’Abaddon.

Florilège de chroniques lues

Magali Lefebvre, des Histoires de Lullaby, a chroniqué La sirène et la licorne de Erin Mosta : je l’ai beaucoup vu tourner sur la blogosphère et tout le monde a l’air ravi de cette lecture, j’ai donc très envie de le lire également !

Mrs Roots a publié une chronique de L’autobiographie d’Assata Shakur et je ne connaissais rien de cette personne jusque là, alors que toute sa vie a l’air passionnante et intéressante !

Chez Arcanes Ouvertes, c’est la chronique de Matilda de Roald Dahl qui m’a le plus plu, je n’ai toujours pas lu ce livre il faut vraiment que je l’emprunte à ma prochaine visite en bibliothèque (quand elle sera rouverte après l’apocalypse).

Sur Planète Diversité, je retiens la chronique de Juliet Takes a Breath de Gabby Rivera, parce qu’on a tou·te·s besoin de plus de queerness dans nos vies.

Les chroniques de ce livre ont fusé de partout mais au cas où vous ne le connaissiez pas, Cielle de Deuxième page a chroniqué Beauté fatale de Mona Chollet que j’avais effectivement adoré.

Au sujet des chroniques de livres, j’ai trouvé cet article de Planète Diversité particulièrement pertinent, je suis complètement d’accord (et il faudrait que je le fasse plus souvent et mieux) : « L’importance d’identifier les représentations dans vos chroniques ».

Les liens qui m’ont fait dire « Waouh »

Poursuivre la lecture de « C’est le 1er avril, je balance tout ! »

C’est le 10 juin, je balance tout !

Ce rendez-vous a été créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

Les règles du RDV

  • Le Top & Flop des lectures du mois précédent.
  • Au moins une chronique découverte sur un autre blog le mois dernier.
  • Au moins un article lu et aimé le mois dernier (hors chronique littéraire).
  • Et enfin : le truc trop cool que vous ayez fait ou qui vous est arrivé pendant le mois.

Cette fois-ci le rendez-vous portera sur le mois d’avril et le mois de mai – comme j’avais beaucoup de retard dans ma veille et les lectures de mes blogs favoris, je n’avais pas grand chose à partager en avril… Avec les vacances et les jours fériés de mai, j’ai pu rattraper un peu tout ça afin de revenir avec un bon paquet de liens merveilleux à explorer…

Le Top et Flop de mes lectures

Du coup je me suis tellement concentrée sur les articles et blogs à lire que j’ai très peu lu de livres. Mais le peu que j’ai lu ont toutes été de chouettes lectures ; bien sûr Moi ce que j’aime c’est les monstres d’Emil Ferris, que j’ai lu en avril dans le cadre d’une lecture commune avec Femmes de lettres, sort du lot et monte droit dans mes top. J’y met aussi Banana Girl de Kei Lam qui était une chouette découverte.

Florilège de chroniques lues

Si j’ai peu lu de livres, j’ai en revanche trouvé plétores de recommandations et comme d’habitude, mes blogueurs et blogueuses préférées ont bien allongé la liste de livres que je souhaite lire ! En littérature jeunesse tout d’abord, The Bloomsbury Muffin a chroniqué Le temps des mitaines de Loïc Clément et Anne Montel et m’a donné envie de découvrir cet album. Côté romans, plusieurs livres m’ont tapé dans l’œil ; biblioqueer a chroniqué Comment se comporter comme une personne normale de T. J. Klune et Planète Diversité a présenté Red, White & Royal Blue de Casey McQuiston. Beaucoup de chouettes BD ont été chroniquées : Dans un rayon de soleil de Tillie Walden, chroniqué par biblioqueer, Le Dieu Vagabond de Fabrizio Dori, présenté par La petite créature et chez Comics have the power, Sonia a chroniqué Les nouvelles aventures de Sabrina de Roberto Aguirre-Sacasa et Robert Hack.

Pour fêter le mois de visibilité de l’autisme, Planète Diversité a publié une chouette liste : « Des livres à lire pour l’#AutismAwarenessMonth ».

Côté essais, sur Deuxième page Annabelle Gasquez a chroniqué Hunger de Roxane Gay et le carnet de recherche Dissidences présente Super-héros : Une histoire politique de William Blanc.

Je rajoute une chronique de film avec « Funan, récit d’une vie qui trouve toujours son chemin », écrit par Arnaud sur Ça reste entre nous qui donne envie de découvrir ce film d’animation.

Les liens qui m’ont fait dire « Waouh »

Poursuivre la lecture de « C’est le 10 juin, je balance tout ! »

C’est le 1er avril, je balance tout !

Ce rendez-vous a été créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

Les règles du RDV

  • Le Top & Flop des lectures du mois précédent.
  • Au moins une chronique découverte sur un autre blog le mois dernier.
  • Au moins un article lu et aimé le mois dernier (hors chronique littéraire).
  • Et enfin : le truc trop cool que vous ayez fait ou qui vous est arrivé pendant le mois.

Je suis à l’heure ! Et ce n’était pas gagné puisque j’avais tout préparé à l’avance et que LibreOffice a planté sans que je puisse récupérer tout ce que j’avais écris (faites vos mises à jour les gen·te·s)(et sauvegardez souvent).

Le Top et Flop de mes lectures

Mon coup de cœur du mois est une chouette bande dessinée : Les paupières des poissons de Fanny Vaucher et Sébastien Moro, c’est de la vulgarisation scientifique sur les poissons avec de l’humour et des références de culture pop’ ♥ Dans mes top, j’ai aussi adoré Banana Girl de Kei Lam, c’est très beau et je vous partage la chronique bientôt.

Ce mois-ci, j’ai un flop et j’en suis d’autant plus triste que le sujet m’intéressait énormément : Poèmes antispécistes & Poètes véganes aux Éditions Virelangue. La poésie est un genre si divers et qui dépend tellement des goûts de chacun·e que s’il s’était seulement agit de poèmes qui ne m’avaient pas touché, je n’en aurai pas parlé (même si 160 pages sans en apprécier un seul, ça donne pas un très bon score). Mais ce recueil présente des poèmes avec des propos très problématiques et de nombreuses comparaisons hasardeuses entre l’exploitation animale et l’esclavage, la Shoah, les camps de concentration, les viols… et d’autre propos très limites de type « Je ne suis pas raciste / Il y a des cons de toutes les couleurs » (sisi). Venant de personnes qui se pensent antispécistes, je trouve inenvisageable de publier de telles choses. Le travail d’édition en lui-même est loin d’être propre ou professionnel : des illustrations sont ajoutées de partout, semble-t-il au hasard, dans une qualité affreusement médiocre ce qui donne des images floues et pixelisées. Comme si les illustrations avaient été récupérées sur Internet sans que quiconque ne se soucie de la résolution pour l’impression. Souvent, elles n’ont aucun rapport avec les poèmes qu’elles illustrent. Pour exemple : l’image d’une sphinge qui illustre un poème parlant de sirène et de harpie. Faut réviser sa mythologie. Bref, j’ai l’impression qu’on m’a volé 29 € (!!) et en plus je suis attristée que de telles choses se retrouvent derrière le mot antispéciste. Du coup, si vous connaissez des poètes et poèmes antispécistes chouettes, je suis preneuse !

Poursuivre la lecture de « C’est le 1er avril, je balance tout ! »

C’est le 4 mars, je balance tout !

Ce rendez-vous a été créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

Les règles du RDV

  • Le Top & Flop des lectures du mois précédent.
  • Au moins une chronique découverte sur un autre blog le mois dernier.
  • Au moins un article lu et aimé le mois dernier (hors chronique littéraire).
  • Et enfin : le truc trop cool que vous ayez fait ou qui vous est arrivé pendant le mois.

Oui, j’ai raté trois mois de ce rendez-vous. La vie, que voulez-vous. Je vais essayer de faire mieux. Mais j’ai lu pleins de choses chouettes que j’aimerai vous partager, même si c’est avec beaucoup de retard. Ce rendez-vous va être particulièrement chargé, puisque contrairement à moi les gen·te·s ont posté beaucoup de billets et articles très intéressants.

Le Top et Flop de mes lectures

J’ai beaucoup aimé Toi, mon Papa à l’infini, de Calouan et Jérémy Parigi. Pas de flop particulier mais ça tient aussi au fait que je n’ai… pratiquement pas lu de livres.

Florilège de chroniques lues

J’ai dû faire un petit tri mais j’en met tout de même beaucoup, dans aucun ordre particulier, avec des genres particulièrement différents donc faites votre pioche !

Poursuivre la lecture de « C’est le 4 mars, je balance tout ! »

Bilan 2018 et Perspectives 2019

C’est avec beaucoup de retard que je poste ce bilan d’une année un peu compliquée ! On commence par le bilan de Goodreads :

Une cinquantaine de livres en moins que l’année 2017, puisque j’ai décidé en cours d’année d’arrêter de m’infliger une pression énorme pour ce qui ne devrait être que du plaisir. Là où je me serai forcée à lire en pagaille pour pouvoir chroniquer à profusion, j’ai dit « stop ». J’ai su au moment où rédiger mes chroniques et poster sur le blog étaient devenus une angoisse qu’il fallait changer quelque chose.

D’où le manque de billets en fin d’année. En plus de plusieurs événements qui ont quelque peu bousculé les choses, notamment un déménagement ; et surtout mon entrée dans une association militante qui me prend pas mal de mon temps. Je pense que je vais pouvoir recommencer à animer le blog de façon plus fréquente dans les prochaines semaines, à suivre.

Mes lectures marquantes de 2018

C’est toujours un chouette exercice que de porter son regard sur les lectures qu’on a faites il y a un moment et de réaliser à quel point certaines nous ont marquées.

Il y a encore beaucoup de science-fiction parce que j’ai continué à explorer ce genre, en revenant un peu aux origines avec ma relecture de Frankenstein de Mary Shelley. Babelio et ses Masses critiques m’ont fait découvrir un superbe roman (enfin plusieurs, mais celui-ci sort du lot pour moi) avec Amatka de Karin Tidbeck. Et un ami a été de très bon conseil avec tout d’abord le recueil de nouvelles de Ted Chiang, La Tour De Babylone mais surtout la découverte de la saga du Problème à trois corps de Liu Cixin.

Côté fantasy, j’ai eu un énorme coup de cœur pour la saga des Rivers of London ou Dernier apprenti-sorcier de Ben Aaronovitch dont j’ai dévoré les livres audios narrés par le fabuleux Kobna Holdbrook-Smith. J’ai également passé un très bon moment de lecture avec la saga des Shades of Magic de V.E. Schwab , dont la chronique du troisième et dernier tome devrait arriver bientôt sur le blog.

Si j’ai lu plusieurs bande dessinées, je me rend compte que peu m’ont réellement marquées. En dehors de mon coup de cœur éternel pour la saga des Descender de Jeff Lemire et Dustin Nguyen, une mention spéciale est due pour le premier tome de Lumberjanes de Noelle Stevenson, Grace Ellis, Shannon Watters, Brooke Allen, Carey Pietsch et Maarta Laiho (oui ça fait du monde mais il y a beaucoup de pages et elles méritent toutes d’être citées). Et dans un tout autre genre, Ne suis-je pas une femme ? de bell hooks a été une lecture très marquante et je suis impatiente de lire plus d’essais de cette autrice.

Perspectives livresques pour 2019

Continuer à lire, sans surprise. En espagnol parce que maintenant que j’ai réussi à terminer un livre, j’ai très envie de continuer. De la SFF parce que j’adore voyager dans des univers différents. Des livres sur le féminisme et globalement sur les luttes contre toutes les oppressions, façon convergence des luttes : l’anti-racisme, l’antispécisme, la lutte contre les LGBTQ*phobies, le validisme…

Je ne m’impose aucun challenge autre que de lire 70 livres dans l’année : si j’ai réussi dans des circonstances aussi compliquées en 2018, je devrai y arriver sans que cela ne me mette la pression. Je vais essayer de diminuer ma PAL, et je vais continuer à emprunter des livres en bibliothèques, parce que c’est tout de même une mine d’or ces choses-là.

Je vous souhaite une excellente année de lectures 😉