Coster, de Layla Benabid

Coster, de Layla Benabid, Éditions d’Orbestier Rêves bleus, « Cartoons », 2014, 34 pages.

L’histoire

Cette histoire, drôle et attendrissante et réalisée tout en jeux de contraste rehaussés par une touche de couleur, se raconte seulement avec ses images, laissant la place à l’imagination du lecteur et amenant au partage avec l’enfant, pour le plaisir des petits yeux comme des grands.

Avec Coster, découvrez la cohabitation entre un hamster hyperactif et un cochon d’Inde un poil pantouflard.

Note : 5 sur 5.

Mon humble avis

Poursuivre la lecture de « Coster, de Layla Benabid »

Toi, mon Papa à l’infini, de Calouan et Jérémy Parigi

Couverture de Toi, mon Papa à l’infini

Toi, mon Papa à l’infini, de Calouan (illustrations) et Jérémy Parigi (texte), La Pimpante, 2018, 33 pages.

L’histoire

Dans le monde, il existe toutes sortes de papas. Des forts et des petits. Des tout grands ou des bedonnants. Ceux qui nous apprennent à siffler et ceux qui poussent notre vélo pour qu’on pédale sans tomber. Ceux qui font pousser des tomates et ceux qui distribuent les baisers.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « Toi, mon Papa à l’infini, de Calouan et Jérémy Parigi »

Jasmine : Le Concours de flaque d’eau, de Guillaume et Thomas Bianco

Jasmine : Le Concours de flaque d’eau, de Guillaume et Thomas Bianco, Glénat, « p’titGlénat », 2015, 25 pages.

L’histoire

Jasmine la souris n’a qu’une idée en tête lorsque la pluie s’arrête : sauter dans les flaques d’eau pour éclabousser les animaux ! Malheureusement, ce n’est pas du goût de tout le monde. Alors qu’un grand concours est organisé, elle met tout son cœur dans des éclaboussages plus impressionnants et plus rigolos les uns que les autres. Petite, moyenne, grande, large, profonde, pas une flaque ne lui échappe et gare aux passants ! Tous risquent fort de se retrouver le poil trempé de la tête aux pieds s’ils ne prennent pas garde. Mais Jasmine la petite souris coquine ferait bien de se méfier, elle aussi…

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « Jasmine : Le Concours de flaque d’eau, de Guillaume et Thomas Bianco »

Dolly, de Layla Benabid et Olivier Dupin

Dolly de Olivier Dupin et Layla Benabid

Dolly, de Layla Benabid (illustrations) et Olivier Dupin (scénario), ZéTooLu, 2017, 28 pages.

L’histoire

Voici ma chienne Dolly. Deux perles noires sur une bouille à croquer.
Elle est arrivée dans la famille il y a très longtemps. Avant moi, même.
Une sacrée curieuse, je ne vous raconte pas.
Il n’y a pas un trou de souris ou un meuble… dans lequel elle n’a pas passé sa truffe.

Note : 5/5

Poursuivre la lecture de « Dolly, de Layla Benabid et Olivier Dupin »

Liero et Chapillon, de Layla Benabid

Liero, de Layla Benabid, Éditions d’Orbestier Rêves bleus, « Cartoons », 2015, 32 pages.
Chapillon, de Layla Benabid, Éditions d’Orbestier Rêves bleus, « Cartoons », 2013, 32 pages.

L’histoire

Dans Liero, suivez un lièvre curieux qui explore à ses risques et périls la tanière d’un blaireau.
Dans Chapillon, un chat malicieux veut à tout prix attraper un joli papillon…

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Poursuivre la lecture de « Liero et Chapillon, de Layla Benabid »

Nuts, de Layla Benabid

Mise en page 1

Nuts, de Layla Benabid, Rêves bleus d’Orbestier, 2014, 32 pages.

L’histoire

Avec Nuts, suivez les péripéties d’un petit écureuil espiègle !
Cartoons est une collection d’albums inspirés du principe du film d’animation. « Cartoon » désigne à l’origine chacune des planches composant un film de dessins animés. Les histoires, drôles et attendrissantes, réalisées tout en jeux de contraste rehaussés par une touche de couleur, se racontent seulement avec leurs images, laissant la place à l’imagination du lecteur et amenant au partage avec l’enfant, pour le plaisir des petits yeux comme des grands.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Poursuivre la lecture de « Nuts, de Layla Benabid »

MootMoot, de Layla Benabid

moot moot

MootMoot, de Layla Benabid, Rêves bleus d’Orbestier, 2015, 32 pages.

L’histoire

Avec MootMoot, suivez les bonds d’un agneau noir et d’un agneau blanc qui jouent à saute-mouton tranquillement, jusqu’à ce que…
« Cartoons » est une collection de petits albums inspirés du principe des films muets. Ils mettent en scène des histoires drôles et craquantes, réalisées en contraste noir et blanc rehaussé par une touche de couleur propre à chaque nouvelle aventure. Ces albums cinématographiques se lisent rien qu’avec des images, pour le plaisir des petits yeux comme des plus grands. De vrais dessins animés à partager.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Poursuivre la lecture de « MootMoot, de Layla Benabid »

La bulle & Tout d’un loup

À l’occasion d’une visite dans une certaine grande enseigne culturelle, et alors que les personnes qui m’accompagnaient tardaient affreusement à faire leur choix, j’ai bien sûr pris tout mon temps pour explorer les livres, et fini dans le rayon jeunesse, où deux albums m’ont absolument tapé dans l’œil. Chroniques express donc !

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

La bulle, de Timothée de Fombelle, illustré par Éloïse Scherrer, Gallimard Jeunesse, 2015, 44 pages.

Misha ne savait pas quand c’était apparu. Depuis qu’elle était toute petite, ça ne l’avait jamais quittée. C’était là. Et personne ne s’en rendait compte…

Misha est une petite fille à laquelle une bulle sombre et mystérieuse est attachée, sans qu’elle ne sache pourquoi, cette masse inquiétante la suit partout. Un jour se présente la possibilité d’aller à l’aventure et Misha n’hésite pas une seule seconde, peu importe le risque et les dangers. Elle va alors devoir combattre la fameuse bulle, sous une forme différente et bien plus inquiétante.

Un très bel album – les illustrations d’Éloïse Scherrer sont absolument magnifiques – sur les démons intérieurs, les angoisses, les inquiétudes qui nous poursuivent à tous moments, même les plus joyeux. Et puis, une petite fille qui s’arme pour combattre tel un chevalier ? Que demander de plus ?

tout-dun-loup

Tout d’un loup, de Géraldine Elschner, illustré par Antoine Guilloppé, L’Élan vert, 2013, 32 pages.

J’avais les oreilles droites,
des crocs blancs et pointus,
l’échine un peu courbée
sous mon poil argenté.
— Tout d’un loup ! disaient les gens.
Personne ne m’approchait.
Personne n’aurait osé.
Mais un jour…

Un chien ne trouve sa place ni auprès des autres chiens, ni auprès des humains, qui en ont peur parce qu’il a « Tout d’un loup ! ». Alors qu’il est enfermé dans sa cage, au fond d’un refuge, il voit tous les autres chiens se faire adopter, jouer avec les humains et retrouver leur liberté. Lui attend des années au fond de sa cage, silencieux, en espérant que quelqu’un le remarque et le libère. C’est finalement un berger qui vient lui offrir une nouvelle vie, alors qu’il avait tout abandonné. Les dessins sont magnifiques, tout en noir et blanc, avec quelques pointes de couleur significatives, et un style très simple, sans superflu, qui convient magnifiquement à l’histoire où finalement l’interprétation reste au lecteur.

Ayant lu l’album juste après ma visite chez la SPA, autant vous dire que j’ai dû retenir mes larmes (oui, je pleure facilement, okay) dans le magasin parce que c’est beau et que ça sonne affreusement juste. Le fait que ce soit un berger qui accueille ce chien qui a « tout d’un loup » est particulièrement significatif me semble-t-il. Bien sûr, le message ne porte pas seulement sur les animaux abandonnées qui attendent une nouvelle vie dans des refuges, mais sur l’abandon plus généralement, l’acceptation malgré le regard des autres, etc. Une pépite donc.