Avril 2020 : lectures et revue du web

Dans un champ, une femme lit un livre d'où sortent des papillons
Magic Book :: Libro Mágico de Jonathan Emmanuel Flores Tarello, CC BY-NC-ND 2.0

(Hey mais, vous avez vu, je suis à l’heure =D)

Bonne fête du (télé)travail à tou·te·s !

J’ai décidé de m’écarter un peu du rendez-vous que je faisais jusque là, le « Je balance tout » créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Non pas qu’il n’étais pas intéressant (vu que je l’ai suivi bien longtemps, clairement ce n’est pas ça), mais au fur et à mesure du temps je l’ai adapté pour qu’il convienne plus à ce que j’ai envie de faire. Même si certaines idées se recoupent, quand je vois le rendez-vous original, il a bien fallu que je réalise que ce que je fais s’apparente plus à une « revue du web » comme on dit.

Bilan des lectures d’avril

Que du top ce mois-ci ! La série des Descender de Jeff Lemire et Dustin Nguyen, que j’ai relue pour chroniquer le dernier tome, est un superbe récit de science-fiction avec des illustrations magnifiques et des personnages attachants. Dans un genre similaire mais sur un autre médium, j’ai complètement adoré Les Feux de Cibola, le quatrième tome de la saga de romans SF The Expanse de James S. A. Corey (la chronique devrait arriver la semaine prochaine).

Et enfin, j’aime toujours autant le manga The Promised Neverland de Kaiu Shirai et Posuka Demizu, avec mention spéciale pour le dixième tome.

Florilège de chroniques lues

Je le vois tourner sur la blogosphère depuis un moment, mais Thomas Savidan de Comics have the Power m’a rappelé de l’ajouter à ma wishlist avec sa chronique du Cercle du Dragon-thé de Katie O’Neil.

En jeunesse, c’est souvent Arcanes Ouvertes qui est de très bon conseil et cette fois-ci c’est pour L’Héritier des Draconis Tome 1 : Draconia de Carina Rozenfeld, de quoi avoir envie d’embarquer à dos de dragons vers une aventure palpitante !

On reste avec des dragons, mais cette fois-ci dans une société matriarcale avec Le chant des cavalières de Jeanne Mariem Corrèze : je n’avais potentiellement pas besoin de plus d’éléments que ça pour avoir envie de le lire, mais si c’est votre cas, je ne doute pas que cette chronique de Magali Lefebvre sur Les histoires de Lullaby vous convaincra.

Planète Diversité a produit de nombreuses chroniques qui ont augmenté ma wishlist également mais si je devais n’en choisir qu’une ce serait celle de Nottingham: The True Story of Robyn Hood d’Anna Burke. Déjà, parce que je suis convaincue par sa chronique mais le fait que ça parle de la légende de Robin Hood / Robyn Hode, dont j’avais eu l’occasion d’étudier le récit du xve siècle à la fac, est un bonus non négligeable !

On part vers le Japon avec Konbini de Sayaka Murata chroniqué par Morgane Marechal sur Deuxième Page : « Konbini de Sayaka Murata, ou la violence ordinaire de l’injonction à la normalité », c’est aussi glaçant que tentant.

Enfin, du côté de la non-fiction, une lecture critique de Caliban et la Sorcière : Femmes, corps et accumulation primitive de Silvia Federici a été faite par Fanny Portalier sur Genre, littératures, cultures. Depuis le temps que je veux lire ce livre, en attendant c’est toujours très intéressant d’en lire un compte rendu aussi détaillé.

Revue du web

Lire la suite « Avril 2020 : lectures et revue du web »

L’enfant et le maudit T1, de nagabe

L’enfant et le maudit T1, de nagabe, traduit du japonais par Fédoua Lamodière, Komikku éditions, 2017 (VO : 2016), 174 pages.

L’histoire

Il existe deux mondes : l’Intérieur, où vivent les humains, et l’Extérieur qui est le repaire de créatures maudites. Quiconque serait touché par l’un de ces monstres serait maudit à tout jamais et chassé du pays des humains. C’est pourtant dans ce monde sombre que vit la petite humaine prénommée Sheeva.
Elle a été recueillie par une créature non humaine qu’elle appelle le Professeur. Il veille sur elle et lui interdit tout contact avec les autres créatures de l’Extérieur. Ils sont aussi différents que le jour et la nuit. Et malgré tout ce qui les sépare, malgré les ténèbres qui les entourent, ils vont écrire petit à petit une fable tous les deux…

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Mon humble avis

Lire la suite « L’enfant et le maudit T1, de nagabe »

The Promised Neverland T11, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T11 : Dénouement, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2019 (VO : 2018), 194 pages.

L’histoire

La puissance écrasante de Leuvis oblige Emma et ses amis à repousser leurs limites et à se jeter à corps perdu dans la bataille. L’arrivée en renfort de Ray et de son guide permettra-t-elle de renverser cette situation désespérée et de venir à bout de cet effroyable démon ?!

Note : 5/5

Mon humble avis

Lire la suite « The Promised Neverland T11, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

Descender T6, de Jeff Lemire et Dustin Nguyen

Descender T6 : La fin d’un monde ancien, de Jeff Lemire (scénario) et Dustin Nguyen (dessin et couleur), traduit de l’anglais (États-Unis) par Benjamin Rivière, Urban Comics, « indies », 2019 (VO : 2018), 168 pages.

L’histoire

Toutes les factions lancées à la poursuite de Tim-21 convergent désormais vers la planète aquatique Mata, où sont censés se trouver le professeur Solomon et l’Ancien robot, le modèle à l’origine des androïdes domestiques et des Moissonneurs. Au même moment, dans le reste de la galaxie, la révolution des machines fait rage. La fin est proche, et rien ni personne n’est préparé à ce qui est sur le point d’arriver.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Mon humble avis

Lire la suite « Descender T6, de Jeff Lemire et Dustin Nguyen »

The Promised Neverland T10, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T10 : Match retour, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2019 (VO : 2018), 194 pages.

L’histoire

Au cœur de Goldy Pond, les chasseurs sont devenus des proies ! Menés par Emma et Lucas, les enfants traquent désormais les démons sur leurs terres… Luce et Nouma éliminés, il reste encore trois braconniers à abattre, et pas des moindres : Nouth, enragé par la mort de sa compagne, lord Bayon, le maître des lieux… et le plus terrifiant de tous, le grand-duc Leuvis ! Emma parviendra-t-elle à retenir ce dernier jusqu’à l’arrivée de ses camarades ?

Note : 5/5

Mon humble avis

Lire la suite « The Promised Neverland T10, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

La Splendeur du Pingouin, de Gregg Hurwitz, Jason Aaron, Szymon Kudranski et Jason Pearson

La Splendeur du Pingouin, de Gregg Hurwitz et Jason Aaron (scénario), Szymon Kudranski et Jason Pearson (dessin), John Kalisz et Dave McCaig (couleur), traduit de l’anglais (États-Unis) par Nick Meylaender, Urban Comics, « DC Nemesis », 2013 (VO : 2012), 144 pages.

L’histoire

Comment le jeune Oswald Cobblepot est-il passé du statut d’enfant bien trop chéri par sa mère à celui de criminel le plus redouté de Gotham ? Aujourd’hui, l’empire du Pingouin vacille sous les derniers coups d’éclats du Chevalier Noir, mais autre chose semble occuper l’esprit d’Oswald.

Une rencontre amoureuse, chose totalement inattendue pour cet homme que la Nature a plongé dès l’enfance dans une solitude absolue. Quelque chose qui rappellera au baron du crime les humiliations endurées par le petit Oswald.

Cette sérénité soudaine saura-t-elle guérir l’âme noircie du redoutable Pingouin ? C’est ce dont Batman devra s’assurer.

Note : 5/5

Mon humble avis

Lire la suite « La Splendeur du Pingouin, de Gregg Hurwitz, Jason Aaron, Szymon Kudranski et Jason Pearson »

The Promised Neverland T9, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T9 : Début des hostilités, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2019 (VO : 2018), 194 pages.

L’histoire

Prisonnière de Goldy Pond, Emma rejoint une communauté d’enfants à la merci de puissants démons qui s’adonnent à la chasse aux humains ! Dans les entrailles du village, son stylo lui permet de déverrouiller une mystérieuse porte. En l’ouvrant, elle espère enfin découvrir l’identité et les véritables intentions de William Minerva…

Note : 5/5

Mon humble avis

Lire la suite « The Promised Neverland T9, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

Batman : Des ombres dans la nuit, de Jeph Loeb et Tim Sale

Batman : Des ombres dans la nuit, de Jeph Loeb (scénario), Tim Sale (dessin), Gregory Wright et Dave Steward (couleur), traduit de l’anglais (États-Unis) par Alex Nikolavitch et Nicole Duclos, Urban Comics, 2014 (VO : 1993-2007), 236 pages.

L’histoire

Depuis qu’il est devenu le vigilant de Gotham City, le jeune Bruce Wayne a eu l’occasion de croiser de nombreux adversaires, mais depuis quelque temps, les mafieux ont cédé la place à un nouveau genre de criminel. À la suite de la Chauve-souris, ce sont des Épouvantails, Pingouins, Chapeliers déments, Chattes et sinistres Clowns qui, chaque nuit, prennent d’assaut la cité de Gotham. Autant de raisons qui obligeront un Chevalier Noir encore en formation à se forger un code d’honneur sans failles.

Note : 3/5

Mon humble avis

Lire la suite « Batman : Des ombres dans la nuit, de Jeph Loeb et Tim Sale »

The Promised Neverland T8, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland T8 : Jeux interdits, de Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessin), traduit du japonais par Sylvain Chollet, Kazé, « Shonen », 2019 (VO : 2018), 372 pages.

L’histoire

Emma et Ray comptent bien se rendre à Goldy Pond pour suivre la piste de Minerva. C’est l’homme du point B06-32 qui se charge de les y conduire. En forêt, ils se retrouvent face à une nuée de monstres. L’homme leur annonce qu’ils vont devoir survivre et échapper aux créatures, il n’interviendra que lorsqu’un des deux enfants aura été mangé. Ray et Emma ne se font pas prier pour prendre la fuite. Ils utilisent une de leurs armes pour lancer un filet sur les monstres qui sont alors empêtrés. Emma les voit avec horreur manger l’un des leurs pour se libérer. Finalement, les deux enfants échappent aux monstres et l’homme les félicite. Cependant, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir et de techniques à apprendre. Emma et Ray ne peuvent que constater qu’ils ne sont pas au niveau de leur guide, ce qui n’est pas très encourageant…

Note : 5/5

Mon humble avis

Lire la suite « The Promised Neverland T8, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

C’est le 1er avril, je balance tout !

Ce rendez-vous a été créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

Les règles du RDV

  • Le Top & Flop des lectures du mois précédent.
  • Au moins une chronique découverte sur un autre blog le mois dernier.
  • Au moins un article lu et aimé le mois dernier (hors chronique littéraire).
  • Et enfin : le truc trop cool que vous ayez fait ou qui vous est arrivé pendant le mois.

Ceci n’est pas un poisson d’avril, je vais bel et bien tenter de reprendre ce rendez-vous que je n’avais pas fait depuis le mois de juin, où je n’avais pas grand-chose à partager et finalement si l’été a été propice à la lecture, c’était plutôt des ouvrages et moins des articles. Ensuite la rentrée s’est précipitée, puis la fin d’année, puis le début d’année… Bref la vie a été mouvementée avec tout un tas de nouvelles activités, de nouvelles rencontres, qui ont fait que je n’ai pas pris le temps de me remettre au blog. Au moins, le confinement aura réussi cela. Pendant tous ces mois sans nouvelles, j’ai tout de même lu un tas de choses intéressantes que j’aimerais partager, donc je vais faire un tri et vous présenter le meilleur (selon moi) !

J’espère que vous allez bien et que le confinement n’est pas trop anxiogène pour vous. Prenez soin de vous, pas seulement par rapport au Covid-19, mais je pense surtout mentalement en cette période toute particulière !

Le Top et Flop de mes lectures

Pas de flop ! En revanche je met trois livres dans mon top : De bons présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman, le deuxième tome de la saga The Expanse : La Guerre de Caliban de James S.A. Corey et le troisième : La porte d’Abaddon.

Florilège de chroniques lues

Magali Lefebvre, des Histoires de Lullaby, a chroniqué La sirène et la licorne de Erin Mosta : je l’ai beaucoup vu tourner sur la blogosphère et tout le monde a l’air ravi de cette lecture, j’ai donc très envie de le lire également !

Mrs Roots a publié une chronique de L’autobiographie d’Assata Shakur et je ne connaissais rien de cette personne jusque là, alors que toute sa vie a l’air passionnante et intéressante !

Chez Arcanes Ouvertes, c’est la chronique de Matilda de Roald Dahl qui m’a le plus plu, je n’ai toujours pas lu ce livre il faut vraiment que je l’emprunte à ma prochaine visite en bibliothèque (quand elle sera rouverte après l’apocalypse).

Sur Planète Diversité, je retiens la chronique de Juliet Takes a Breath de Gabby Rivera, parce qu’on a tou·te·s besoin de plus de queerness dans nos vies.

Les chroniques de ce livre ont fusé de partout mais au cas où vous ne le connaissiez pas, Cielle de Deuxième page a chroniqué Beauté fatale de Mona Chollet que j’avais effectivement adoré.

Au sujet des chroniques de livres, j’ai trouvé cet article de Planète Diversité particulièrement pertinent, je suis complètement d’accord (et il faudrait que je le fasse plus souvent et mieux) : « L’importance d’identifier les représentations dans vos chroniques ».

Les liens qui m’ont fait dire « Waouh »

Lire la suite « C’est le 1er avril, je balance tout ! »