Septembre – octobre 2020 : lectures et revue du web

Marseille, Des livres et les mots, CC BY-NC-ND 4.0

Comme pour de nombreuses personnes, les mois de septembre et octobre ont été assez compliqués de mon côté, d’où le blog laissé un peu à l’abandon. Mais vous l’avez peut-être vu, le blog a fait peau neuve avec une superbe illustration de Layla Benabid : du coup j’ai des étoiles dans les yeux à chaque fois que je l’ouvre et j’espère que ça me motivera pour l’alimenter bien plus !

Bilan des lectures de septembre et octobre

Assez peu de lectures de livres en tant que tels, j’ai lu pas mal de webcomics et de mangas en ligne que je ne chroniquerai pas forcément. En revanche, j’ai fait une très belle lecture avec Humanité : Une histoire optimiste de Rutger Bregman, par les temps qui courent c’est difficile de trouver de l’optimisme mais ça fait du bien de s’y raccrocher. J’ai aussi lu Anatomie, un recueil de poésie publié chez Short Éditions, une lecture sympathique.

Florilège de chroniques lues

Parmi les nombreuses chroniques de Planète Diversité publiées en deux mois, j’ai particulièrement craqué sur les deux suivantes, pour lesquelles j’ai ajouté les livres à ma wishlist dans l’instant : Cemetery Boys de Aiden Thomas et Ce qu’il reste de toi de Robin Réghem.

Sur le blog des Miscellanées d’Usva, j’ai craqué pour les deux chroniques suivantes : L’enfant, la taupe, le renard et le cheval de Charlie Mackesy et Radium Girls de Cy.

Il est peu probable que vous n’ayez pas entendu parler de la sortie du livre Moi, les hommes, je les déteste de Pauline Harmange (pour une raison ou une autre) mais je recommande la chronique publiée par Clara Joubert sur Les Ourses à Plumes. Toujours à propos de féminisme, je recommande la liste qu’a fait Fille d’Album : « Sélection de livres féministes et LGBT+ ».

Lectrice des îles a fait une très chouette chronique de Histoire de la femme cannibale, de Maryse Condé. Dans un autre genre de livres, Les Étoiles Noires présente un album tout à fait convaincant : Aïda et Eli fêtent leur anniversaire de Cherifa Tabiou.

En chroniques d’essais, j’ai adoré celle de Neurotribus, par Steve Silberman faite par Une sociologue chez le coiffeur. Je m’intéresse de plus en plus à ces sujets et son article est très complet. Tandis qu’on se reconfine en France métropolitaine, la chronique de Zoocities. Des animaux dans la ville écrit par Joëlle Zask est tout à fait d’actualité et disponible sur le blog Géographie, animaux non humains et territoires.

Revue du web

Dans le monde de la véganie

Je recommande la série de podcast « Vivre avec les animaux » sur France Culture, mais il faut être un peu accroché⋅e parce qu’on entend des éleveurs et des personnes qui ont peu, si ce n’est aucune, considération pour le bien-être et la vie des animaux… Une autre série documentaire sur France Culture : « Oublier Moby Dick » sur les cétacés, que je recommande vivement !

How I Met Your Tofu a posté un nouveau debunkage, et c’est toujours aussi croustillant que d’habitude : « RIP la logique, Vade Retro la cohérence ».

Sur son blog Mediapart, Farid Benhammou fait le point sur « Loup et ours en France : détresse ou décrédibilisation des éleveurs ? », de quoi remettre de l’ordre dans tout ce qu’on entend et tout ce que les élu⋅es prétendent pour autoriser le meurtre d’animaux protégés…

J’ai déjà parlé ici de la fabuleuse chaîne YouTube de Sébastien Moro, dont je recommande globalement toutes les vidéos, mais celle-ci m’a fait fondre : « Le Corbeau Lazare – Hors du Nid #1 ».

Recettes

J’ai très peu cuisiné ces derniers mois, soit je suis retombée sur mes classiques, soit je faisais des trucs improvisés. Beaucoup de pâtes avec des légumes et une sauce à base de crème de sésame, jus de citron et crème de soja (la recette de la flemme, mais c’est rapide et bon). Je voulais absolument tester la recette salée de « Roulés feuilletés à la citrouille » de L’herboriste (il y a également une version sucrée) mais je n’avais pas de pâte feuilletée rectangulaire donc j’ai fait des croissants avec une pâte ronde et c’était merveilleux.

Côté genre et féminisme

J’ai écouté pas mal de podcasts que je recommande sur le sujet, tout d’abord celui de Klaire fait Grrr, « Plaisir d’Offrir » qui parle du don d’ovocyte et vu le parcours de la combattante que ça représente, on comprend mieux pourquoi il y en a si peu… Ensuite, dans le podcast Intime & Politique, la série « Juste Avant » d’Ovidie questionne l’éducation qu’on donne aux adolescent⋅es à propos de sujets tels que la sexualité, l’orientation sexuelle, la pilosité, etc. C’est très intéressant de voir à quel point le vécu de sa fille aujourd’hui était différent du mien en tant qu’ado et sur certains points, les nouvelles générations redonnent un peu foi en l’avenir.

J’ai découvert Mécrantes via le compte Instagram, mais le podcast « Mécréantes » est tout aussi intéressant pour déconstruire les stéréotypes de genre.

Je ne sais même plus comment je suis tombée sur cet article, mais il m’a un peu chamboulée : « Une place à soi » de Chouyo’s World, où comment une professeure réagit quand des adolescentes viennent lui faire part de comportements problématiques. Tout le processus de réalisation, de pensée, et les témoignages de ce qu’il se passe dans la salle de classe sont fascinants.

Je vous avais parlé du concours des Ourses à Plumes « Pourquoi je suis devenue féministe » et un nouveau texte m’a beaucoup plu : « Renaître parmi ses cendres ».

Enfin, sur Roseaux, je recommande cet article de Mathilde Berg : « Le corps des femmes. La bataille de l’intime : un manifeste philosophique pour un « féminisme incarné » ».

Convergence des luttes

À propos des luttes LGBTQ*, j’ai découvert (en retard sur tout le monde probablement) le podcast « Camille » et c’était très rafraîchissant d’entendre parler de ces sujets, par une personne concernée et dans un podcast français. Juliette Melia a publié dans la Revue Glaad un compte rendu du livre La militance LGBT aux États-Unis : sexualité et subjectivité de Guillaume Marche et c’est très intéressant.

La chaîne YouTube Data Gueule est une merveille et ces deux vidéos ne dérogent pas à la règle : « Parentalités non hétéro : des genres qui dérangent » et « Violences policières : ensauvagement politique ». En parlant de violences policières et plus généralement de militantisme, j’ai eu un gros coup de cœur pour ce poste Instagram illustré de La Nuit Remue Paris sur la « Colère ».

Je recommande cette très chouette interview de Marina Carlos faite par Access42 à propos de son livre : Je vais m’arranger : comment le validisme impacte la vie des personnes handicapées.

Enfin, j’apprécie énormément le podcast Émotions et cet épisode m’a particulièrement touché : « L’hypersensibilité peut-elle être une force ? ».

Pop culture, tu l’aimes, tu l’analyses

Cette section sera très LGBTQ* également (personne n’est étonné je pense). Tout d’abord à propos de Matrix, avec les diverses annonces sorties ces derniers mois on en a pas mal entendu parler. Le podcast Pop Culture Inclusive fait le point en trois épisodes : « Matrix : des philosophes, une pilule et des incels », « Matrix : des libertariens et des antiracistes » et « Matrix : l’œuvre « woke » par excellence ? ».

Et cet essai vidéo de Rowan Ellis à propos de la série The Haunting of Bly Manor : « bly manor is very gay (a video essay) », attention comme elle le dit en début de vidéo le but est d’analyser la série donc il y a tous les spoilers qu’on peut imaginer.

Musique

Ce n’est pas encore sorti en fait, puisqu’ils font un financement participatif mais je suis impatiente de pouvoir écouter le premier album de WAR-SAV, un groupe breton assez superbe. Si vous voulez les découvrir, leur mazurka « Ar vuhez ? » est disponible sur leur chaîne YouTube. Je suis fort impatiente de pouvoir retourner en bal folk et autre fest-noz…

Dans un style tout à fait différent, ACS a sorti son dernier clip, « Rideau » et j’en profite pour les recommander globalement et leur album « Partisan.e.s d’une nouvelle ère ».

Sujets divers

Sur les écritures alternatives de la recherche (et particulièrement des sciences humaines et sociales), deux podcasts : « Diffuser des écritures alternatives » et « L’écriture sonore. De l’enquête de terrain au documentaire ».

Cette vidéo dure deux heures donc c’est long mais elle vaut le coup : l’entretien que Nota Bene a fait avec François-Xavier Fauvelle : « Pourquoi l’Histoire de l’Afrique est-elle méconnue ? ».

Framasoft propose une traduction d’un billet de Jeff Huang : « Pour une page web qui dure 10 ans ? » et même si vous n’êtes pas dans le domaine du web, je pense que ça vaut le coup de s’intéresser aux enjeux de ces questions.

Ce que j’ai fait en septembre et octobre

J’ai fêté mon anniversaire lors d’un week-end assez fantastique et avec des personnes auxquelles je tiens beaucoup. Je suis repassée sous les aiguilles d’une tatoueuse pour un projet que je voulais faire depuis bien longtemps et j’en suis absolument ravie. J’ai suivi une formation en accessibilité numérique que je souhaitais faire depuis très longtemps, et qui me confirme que je veux creuser le sujet. J’ai dû dire géographiquement au revoir à une amie très chère qui a quitté ma ville pour l’autre bout de la France. J’ai passé du temps avec des ami⋅es et des personnes formidables. J’ai dû réinstaller un système d’exploitation sur mon ordi et j’en ai profité pour passer à Linux (et perdre du coup les trois quart de mes jeux Steam, je suis encore en deuil). Et sinon j’ai passé beaucoup de temps chez moi à essayer de retrouver un semblant de sérénité (on y est vraiment pas).

C’est le moment où je me rends compte que je n’ai pas beaucoup lu, mais j’ai passé beaucoup (vraiment beaucoup) de temps devant mon écran vu tout ce que j’ai regardé. Je commence avec une très chouette websérie : A Gay Victorian Affair, disponible en anglais sur YouTube. J’ai découvert le comédien Ronny Chieng avec son spectacle Asian Comedian Destroys America! qui est très chouette.

J’ai fini de regarder La Légende de Korra et c’était assez inégal d’une saison à l’autre, mais j’ai bien compris qu’il y a eu pas mal de bâtons mis dans les roues de la production de cette série… C’était en tous cas une très bonne découverte et je suis pas du tout déçue de m’être lancée, même des années après tout le monde ! En animé, j’ai terminé la saison deux de Fruits Basket et ça reste du bonheur.

J’ai regardé les nouvelles saisons de deux séries : la quatrième et dernière saison de 3 % (pour être honnête, il était temps que ça s’arrête), le bout de la saison quatre qui est sorti pour One Day at A Time et l’épisode confinement de l’émission My Cat From Hell,

Depuis le temps qu’on m’en parlait, j’ai enfin regardé Dix Pour Cent et complètement adoré. J’avais des réticences puisqu’il s’agit d’une série française mais rien à voir avec les films que produit l’hexagone (au point où je me demande : comment c’est possible d’avoir une telle différence mais que tout plaise ?). La série parle du domaine du cinéma, qui ne m’intéresse pas plus que ça, mais elle aborde surtout pleins de sujets au passage : le féminisme, la parentalité (hétéro ou pas), le racisme, l’amitié, le classisme… Et le tout avec des personnages très attachants. Et beaucoup d’humour.

J’ai aussi découvert Dead to Me que j’ai adoré. Je me suis rendu compte en la regardant que j’étais tellement habituée au queer baiting que j’y croyais pas du tout. Et c’est rafraîchissant de voir que ça peut arriver.

J’avais besoin d’une série doudou donc… j’ai re-regardé tout Sense8 (quel bonheur). Puis je suis partie dans de l’horreur avec American Horror Story et ses saisons « Murder House », « Coven » et « Apocalypse » (oui, j’avais juste envie de voir des sorcières badass), j’ai particulièrement aimé la dernière et je me lancerai peut-être dans d’autres saisons à l’occasion. Et enfin, j’ai eu un gros, gros coup de cœur pour la série The Haunting of Bly House. Vraiment. Si l’horreur (dans le sens angoisse, pas gore) ne vous fait pas peur (enfin si mais que vous êtes okay avec ça), foncez.

Je ne sais pas trop pourquoi je me suis lancée dans la série documentaire I Am a Killer, sur les personnes dans le couloir de la mort aux États-Unis mais en tous cas c’est affligeant de voir à quel point les personnes sont jeunes quand elles sont condamnées. Et certes, les documentaires sont toujours des points de vu qui nous sont transmis, mais on voit quand même à quel point des enfances troublées et chaotiques, voire dangereuses, donnent des adultes instables et précaires. En documentaire (bien meilleurs et plus intéressants à mon sens), j’ai aussi regardé I Am Not Your Negro, Merci Patron ! et Identités trans : Au-delà de l’image (❤❤❤).

Enfin, j’ai regardé un nombre impressionnant (pour moi) de films, alors que d’habitude je n’arrive pas à rester aussi longtemps devant quelque chose (le format d’épisode de série me convient beaucoup plus). Dans les « meh » : Bande de filles et La Vie de Brian. Dans les « okay » : Tenet (un bon film d’action quoi) et The Old Guard. Et ceux qui m’ont vraiment plu : Enola Holmes, Your Name, Come As You Are, Dernier Train pour Busan et en horreur The Witch et Get Out.

Prenez soin de vous et de votre entourage si vous le pouvez dans cette période bien nulle, je vous souhaite de chouettes lectures !

6 Replies to “Septembre – octobre 2020 : lectures et revue du web”

  1. C’est un super bilan !
    Merci pour ton ces liens culturels riches ! C’est génial et maintenant j’en ai pour des heures d’occupation pendant mon confinement.
    Si tu as I’m Not Your Negro je te conseille The 13th sur Netflix si tu ne l’as pas déjà vu.
    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

  2. Merci beaucoup pour les citations ! Je suis très contente que ces deux chroniques t’aient intéressées, je ne peux que te les recommander à nouveau ! ^^ De mon côté je sais ce que je vais écouter très vite parmi tes sélections : l’entretien sur l’histoire méconnue de l’Afrique et le podcast sur le don d’ovocytes. Merci pour ces sources d’avance passionnantes ! 🌸

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.