Août 2020 : lectures et revue du web

Jonzac, Des livres et les mots, CC BY-NC-ND 4.0

Bilan des lectures d’août

Le mois d’août (et les congés) m’ont permis de passer beaucoup de temps à lire et c’était assez merveilleux ! J’ai lu le sixième tome de The Expanse, Les Cendres de Babylone, de James S.A. Corey, qui n’était pas aussi bien que les précédents mais tout de même une très bonne lecture ! J’ai aussi enfin lu le livre de Daria Marx et Eva Perez-Bello, « Gros » n’est pas un gros mot que je recommande.

J’ai lu quelques magazines, puisque l’été me semble toujours propice à ce genre de lecture. Je les chroniquerai prochainement pour en parler un peu plus. Il s’agit de Women Who Do Stuff et du premier numéro de Tempura. Deux très bonnes découvertes (étant abonnée à la newsletter du premier, je n’en doutais pas !).

J’ai aussi relu pas mal de mangas, dont Les descendants des ténèbres de Yoko Matsushita (je suis si triste qu’il soit abandonné) et Count Cain / Godchild de Kaori Yuki. Des mangas qui remontent à mon adolescence et la découverte du medium et qui sont restés avec moi depuis !

Florilège de chroniques lues

La sélection de Books By Women sur les autrices libanaises donne très envie d’agrandir sa pile à lire : « Books by Women : tragédie à Beyrouth, cinq autrices du Liban à découvrir ».

Lectrice des îles a fait une très chouette chronique de Gouverneur de la rosée, de Jacques Roumain.

Revue du web

Dans le monde de la véganie

Tout d’abord une vidéo très courte (une minute) faite par le Projet Méduse : « Le spécisme est irrationnel », sur YouTube.

Un article très intéressant de The Vegan Strategist qui se demande s’il faut ou non utiliser le dégoût et la révulsion comme méthode d’activisme : « That’s disgusting! – Should animal activists aim for the stomach? »

Recettes

En dehors des classiques tartes à la tomate dont je ne me lasse pas, j’attendais l’été avec impatience pour refaire cette quiche de Nutritional Foodie, qui est un délice. Je fais une vraie pâte brisée en revanche, ma recette fétiche pour ça, celle de La Gourmandise selon Angie « Quiche {courgettes, menthe & citron} #vegan » (la quiche en elle-même est pas mal mais la recette de pâte est telle que je pourrai lui vouer un culte).

Par ici on a eu un faible répit en terme de chaleur et ça m’a donné des envies de soupe donc j’ai sorti une de mes recettes préférées : « Thai Curry Vegetable Soup » de Budget Bytes.

La chaleur me donne assez peu envie de sucré, mais j’ai tout de même fait des muffins et pour ça, je ne peux que recommander la recette simple, efficace et délicieuse de Le Cul de Poule : « Muffins super faciles au cacao (vegan) ».

Côté genre et féminisme

Sur Littératures engagées, Aurore Turbiau a publié deux articles qui chroniquent Archaos ou le jardin étincelant de Christiane Rochefort, je n’avais jamais entendu parler de cette autrice et je trouve ces articles très intéressants pour découvrir cette œuvres et les sujets qu’elle aborde : « « Grand roman merveilleux et galant, merveilleusement languissant »… ou insolente orgie de carnaval : Archaos ou le jardin étincelant, de Christiane Rochefort (1/3) » et la partie 2 est ici.

Cette vidéo de l’allocution d’Alexandria Ocasio-Cortez a beaucoup tourné donc vous l’avez peut-être déjà vue mais je la trouve si puissante qu’il me semble qu’elle vaut le coup d’être encore partagée, c’est sur Twitter et il y a des sous-titres français.

Sur BALLAST, Kaoutar Harchi a fait un excellent article qui explique en quoi le « féminisme » de Marlène Schiappa est dangereux et doit être dénoncé : « Marlène Schiappa, le fémonationalisme et nous ».

Marine Spaak de Dans mon tiroir a fait deux articles / BDs qui sont excellentes et résument très bien les problèmes abordés : « Faut-il arrêter de s’épiler ? » et « Tu changeras d’avis… », le dernier étant à propos de la (non)maternité. C’est typiquement le genre de ressource qu’il me semble intéressant à envoyer à des personnes qui commencent tout juste à s’interroger sur le sujet, le médium de la BD rend la chose très abordable et en plus on y trouve toujours de l’humour.

Les Ourses à Plumes avaient lancé un concours d’écriture « Pourquoi je suis devenuE féministe », les résultats ont été publiés avec la liste des œuvres participantes qui sont pour beaucoup très chouettes (je n’ai pas eu le temps de lire les dernières publiées encore). Ma préférée, ce poème de Ju : « Rester en vie ».

Enfin, un podcast dont j’avais entendu plusieurs fois parlé (en bien) et maintenant je comprends tout à fait pourquoi : « Qui est Miss Paddle ? » de Judith Duportail, en six épisodes. Il aborde, entre autre, le sujet des relations toxiques et abusives donc soyez sûr·es d’être dans de bonnes dispositions pour l’écouter…

Convergence des luttes

La Nébuleuse a encore frappé avec un article qui sonne tout à fait juste : « Ne plus se cacher derrière la « complémentarité des tactiques » ». J’ai milité dans une association antispéciste qui était très connue localement pour dénoncer les expressions ou actions problématiques des autres associations qui surfaient sur le sexisme ou le racisme pour militer. Ce n’était pas toujours volontaire, parfois cela venait d’une certaine ignorance, mais il y avait aussi des discours de type « mais ça marche alors pourquoi s’en priver ? » « on est pas une asso féministe » « peu importe que des personnes se sentent blessées si on peut sauver des animaux non humains ». Malgré tout on assumait d’être l’asso pénible qui exprimait son désaccord et j’ai bien l’impression qu’on a eu un impact positif sur les autres associations locales, en tous cas, ça nous a rapproché de certaines ! Bref, cet article a beaucoup résonné avec mon expérience et me semble être une lecture nécessaire pour tou·te·s les militant·es.

L’article de Rokhaya Diallo sur Slate, « Racisme : le parallèle avec les États-Unis n’est pas absurde » devrait clairement être lu par le plus grand nombre…

Enfin, Planète Diversité a fait un article sur les own voices, ces romans où le·s personnage·s principaux partagent la même identité que leur auteur·rice : « #Ownvoices : utilité et limites ». Comme d’habitude c’est très bien vu et formulé !

Musique

J’ai beaucoup réécouté Frank Turner en août, si ne connaissez pas, voici quelques unes de mes préférées : « Get Better », « If Ever I Stray » et « Be More Kind » (sur Youtube).

Sujets divers

Anaïs Culot a publié un article sur Le Journal du CNRS qui résume quelques résultats de recherche concernant le confinement : « Stress, travail, médias… Comment avons-nous vécu le confinement ? ».

Ce que j’ai fait en août

Je suis partie une semaine en Charente Maritime en famille, ce qui m’a laissé du temps pour lire, me reposer, et passer pas mal de temps à la campagne ou dans la nature. Exactement ce dont j’avais besoin ! J’ai aussi revu des ami·es, dont une que je n’avais pas vu depuis très, très longtemps et ça m’a, une fois encore, fait beaucoup de bien.

J’ai aussi demandé et obtenu mon apostasie – que mon baptême soit annulé / rayé des registres catholiques ! Quelque chose que je voulais faire depuis longtemps, parce qu’outre le fait de ne pas être catholique, je refuse d’être comptabilisée dans le nombre de personnes qui cautionnent les agissements de l’Église. Si jamais certaines personnes sont intéressées, j’ai utilisé ce site qui fourni une lettre type pour faire la demande : Apostasie Pour Tous.

En terme de séries, j’ai regardé la deuxième saison de The Umbrella Academy et ça m’a fait plaisir de voir un peu plus le personnage de Vanya (parce que Ellen Page ♥). Mais surtout, j’ai enfin regardé Avatar : le dernier maître de l’air et encore une fois, je ne sais pas pourquoi j’ai autant attendu, c’était une sacré aventure de suivre Aang et la « Team Avatar » à travers leurs péripéties. Et bien sûr, j’ai enchaîné sur La Légende de Korra, mais j’en parlerai le mois prochain !

Côté film, j’ai continué sur ma lancée pour les films d’horreur avec Sinister qui se laisse regarder sans plus mais par contre Mister Babadook m’a complètement conquise : c’est exactement ce que je souhaite regarder en terme de film d’horreur / angoisse, une œuvre où il y a un vrai message politique et social et pas seulement une bestiole qui cherche à vous tuer (même si ça peut être cool aussi).

Enfin ce court-métrage absolument adorable et qui risque de vous mettre la larme à l’œil (j’ai personnellement pleuré comme une madeleine) : Familiers, disponible sur YouTube.

J’espère que la rentrée, la reprise n’a pas été trop dure. Force, honneur, repos et lecture sur vous !

3 Replies to “Août 2020 : lectures et revue du web”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.