C’est le 1er avril, je balance tout !

Ce rendez-vous a été créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

Les règles du RDV

  • Le Top & Flop des lectures du mois précédent.
  • Au moins une chronique découverte sur un autre blog le mois dernier.
  • Au moins un article lu et aimé le mois dernier (hors chronique littéraire).
  • Et enfin : le truc trop cool que vous ayez fait ou qui vous est arrivé pendant le mois.

Je suis à l’heure ! Et ce n’était pas gagné puisque j’avais tout préparé à l’avance et que LibreOffice a planté sans que je puisse récupérer tout ce que j’avais écris (faites vos mises à jour les gen·te·s)(et sauvegardez souvent).

Le Top et Flop de mes lectures

Mon coup de cœur du mois est une chouette bande dessinée : Les paupières des poissons de Fanny Vaucher et Sébastien Moro, c’est de la vulgarisation scientifique sur les poissons avec de l’humour et des références de culture pop’ ♥ Dans mes top, j’ai aussi adoré Banana Girl de Kei Lam, c’est très beau et je vous partage la chronique bientôt.

Ce mois-ci, j’ai un flop et j’en suis d’autant plus triste que le sujet m’intéressait énormément : Poèmes antispécistes & Poètes véganes aux Éditions Virelangue. La poésie est un genre si divers et qui dépend tellement des goûts de chacun·e que s’il s’était seulement agit de poèmes qui ne m’avaient pas touché, je n’en aurai pas parlé (même si 160 pages sans en apprécier un seul, ça donne pas un très bon score). Mais ce recueil présente des poèmes avec des propos très problématiques et de nombreuses comparaisons hasardeuses entre l’exploitation animale et l’esclavage, la Shoah, les camps de concentration, les viols… et d’autre propos très limites de type « Je ne suis pas raciste / Il y a des cons de toutes les couleurs » (sisi). Venant de personnes qui se pensent antispécistes, je trouve inenvisageable de publier de telles choses. Le travail d’édition en lui-même est loin d’être propre ou professionnel : des illustrations sont ajoutées de partout, semble-t-il au hasard, dans une qualité affreusement médiocre ce qui donne des images floues et pixelisées. Comme si les illustrations avaient été récupérées sur Internet sans que quiconque ne se soucie de la résolution pour l’impression. Souvent, elles n’ont aucun rapport avec les poèmes qu’elles illustrent. Pour exemple : l’image d’une sphinge qui illustre un poème parlant de sirène et de harpie. Faut réviser sa mythologie. Bref, j’ai l’impression qu’on m’a volé 29 € (!!) et en plus je suis attristée que de telles choses se retrouvent derrière le mot antispéciste. Du coup, si vous connaissez des poètes et poèmes antispécistes chouettes, je suis preneuse !

Florilège de chroniques lues

Magali Lefebvre, sur son blog Les histoires de Lullaby, a chroniqué La Papeterie Tsubaki d’Ito Ogawa et ça m’a donné envie de plonger dans la littérature japonaise (surtout si ça parle de papeterie et de calligraphie).

Livres de femmes présente Les cinq sexes, Anne Fausto-Sterling, un livre qui parle de genre et d’intersexuation qui me fait de l’œil depuis un moment.

J’ai adoré la chronique de Face de citrouille sur le livre Tout pour devenir une sorcière, de Myriam Dahman et Maurèen Poignonec : un chouette livre jeunesse qui donne toutes les clés pour s’initier à la magie (et à la badasserie apparemment).

Les liens qui m’ont fait dire « Waouh »

Dans le monde de la véganie

Vomad avait lancé un sondage adressé aux personnes véganes et une synthèse très intéressante a été faite : « Why People Go Vegan: 2019 Global Survey Results ». Où on voit notamment pourquoi et comment les personnes sont devenues véganes, quels sont leurs genres et leurs âges et bien d’autres informations pertinentes.

La Nébuleuse revient « Sur le végano-scepticisme de Pierre-Etienne Rault » en reprenant ses arguments pour les déconstruire et expliquer en quoi ils peuvent être fallacieux.

Deux articles sur BALLAST étaient particulièrement intéressants : « L’antispécisme ? Une politique de l’émancipation » par Elias Boisjean, qui présente ce mouvement, ses origines, et ce qu’il représente ; « Féminisme et cause animale » par Christiane Bailey et Axelle Playoust-Braure fait le point sur l’articulation de ces deux luttes.

Côté genre et féminisme

La Poudre est un podcast que j’affectionne et que je recommande, mais l’épisode « Sorcières #3 – L’Antidote » était encore plus merveilleux que d’habitude.

Ophélie Véron a sélectionné « 10 livres féministes à (re)lire pour le 8 mars » sur son site Antigone XXI, qui me semblent parfaits pour commencer ou approfondir le sujet.

La petite créature partage une réflexion que j’ai trouvée particulièrement juste : « Peut-on être trop féministe ? » (spoiler : non).

Convergence des luttes

Sur le sujet de la neuroatypie, Stéphanie Pirez-Huart partage son expérience de doctorante sur le spectre autistique : « Envisager la soutenance avec l’autisme comme paramètre majeur » sur MédiéV@l.

Pop culture, tu l’aimes, tu l’analyses

Amélie Balayre, sur le carnet de recherche Diplomatie et Renaissance, a fait un article sur la représentation de Marie Stuart dans le film récemment sorti : « Figurer Marie Stuart au xxie siècle ».

Toujours sur un carnet de recherche, c’est cette fois-ci Jean-Baptiste Thierry qui se demande « Pourquoi Harry Potter est-il important pour le droit ? » sur Sine lege et c’est toujours ravissant de voir à quoi peut servir une œuvre.

Sur Simonæ, Khymaira présente de façon extensive et on-ne-peut-plus intéressante le podcast Welcome to Night Vale : « Queer et surnaturel : bienvenue à Night Vale ! ». Ça m’a donné envie de réécouter tous les épisodes.

Enfin, si vous avez vu Captain Marvel (et seulement si, parce que spoilers), je vous enjoins vivement à regarder la dernière vidéo de la merveilleuse Rowan Ellis : « definitive proof captain marvel is gay », c’est hilarant et ça tape juste.

J’sais pas où l’mettre mais j’aime et c’est important

Si comme moi, vous avez suivi de trèèès loin les réformes des lycées, la « BD – Martine au lycée » de Baptiste Alchourroun permet une mise à jour express et ça fait froid dans le dos.

Anne et Marie-Paule du carnet de recherche de linguistique Bling, ont fait un fantastique billet sur « Le point Orwell ».

Luc Menapace, sur L’Histoire à la BNF parle de la naissance et de l’évolution du mythe de la mandragore « La mandragore : Naissance et persistance d’un mythe ».

Ce que j’ai fait le mois dernier

Rien d’extraordinaire ce dernier mois, j’ai passé du temps avec mes ami·es et c’était fort agréable. J’ai recommencé à lire surtout, ce qui est un peu une victoire.

Je suis allé voir Captain Marvel au cinéma et j’ai beaucoup aimé. Pareil pour The Umbrella Academy sur Netflix. Dans un tout autre genre, j’ai regardé Insiduous avant qu’il ne disparaisse de Netflix et je ne me souvenais pas qu’il était aussi chouette.

Ça semble peu, mais en réalité j’avance sur des séries plus ou moins massives et j’en parlerai quand j’aurai terminé de regarder toutes les saisons 😉

Je vous souhaite de bonnes lectures à tou·te·s !

Publicités

6 commentaires sur “C’est le 1er avril, je balance tout !

    1. Mais c’est infernal ça fait deux fois que ça m’arrive, je vais modifier mon fichier type et mettre des « XXX » partout pour que ça arrive plus… Et en plus les balises HTML qui fonctionnent pas dans les titres WordPress, tout pour m’embêter !
      Merci de me l’avoir dit ^^ »

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.