Les Vieux Fourneaux T1 : Ceux qui restent, de Lupano et Cauuet

Les Vieux Fourneaux T1 : Ceux qui restent, de Wilfrid Lupano (scénario) et Paul Cauuet (dessin et couleur), Dargaud, 2016, 56 pages.

L’histoire

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d’enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un œil tourné vers un passé qui fout le camp, l’autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le cœur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu’il n’y a pas d’âge pour commettre un crime passionnel.

Note : 3/5

Mon humble avis

Je suis plutôt en retard dans la découverte de cette bande-dessinée, conseillée pourtant depuis un bon moment par mon libraire, mais j’ai découvert avec plaisir les aventures des vieux fourneaux !

Tout commence par la mort de Lucette, qui occasionne la réunion de vieux amis que sont Mimile, Pierrot et Antoine : certains ne s’étaient pas vu depuis de nombreuses années malgré les moments de complicité qu’ils ont pu vivre. En effet, tous étaient alors engagés politiquement dans leur petit milieu rural, notamment dans le but de lutter contre le système capitaliste et l’exploitation que l’usine du coin n’hésitait pas à faire des habitants.

Si les autres semblent s’être assagis, Pierrot en revanche continue à se faire entendre au sein de l’association « Ni yeux ni maître » qui prépare différentes manifestations et protestations et durant lesquelles il se fait passer pour une personne aveugle. Oui, clairement il y a des aspects problématiques…

L’histoire tourne beaucoup sur la nostalgie et les souvenirs des personnages, mais aussi sur la découverte de secrets ! En effet, après la lecture d’une lettre que lui a laissé Lucette, sa femme, Antoine file à toute allure en Italie demander des comptes… Heureusement, ses amis et sa petite fille, Sophie, se précipitent à sa poursuite pour l’empêcher de faire quelque chose qu’il pourrait regretter…

Une bande dessinée avec beaucoup d’humour et des personnages engagés qui sont attachants, un bon moment de lecture !

5 commentaires sur “Les Vieux Fourneaux T1 : Ceux qui restent, de Lupano et Cauuet

Répondre à papiersmaches Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.