Seconds, de Bryan Lee O’Malley

Seconds, de Bryan Lee O’Malley, avec Jason Frischer (dessinateur assistant) et Nathan Fairbairn (couleur), traduit de l’anglais (Canada) par Fanny Soubiran, Dargaud, 2014, 335 pages.

L’histoire

Alors que Katie, chef de cuisine renommée est sur le point d’ouvrir un deuxième restaurant – le sien ! – les problèmes débarquent : l’ouverture est compromise, ses amours battent de l’aile, son ex réapparaît et, pour couronner le tout, sa meilleure serveuse se blesse. Katie a clairement perdu le contrôle : si seulement elle pouvait tout effacer et recommencer à zéro ! Ce dont elle a besoin, c’est d’une seconde chance. Tout le monde y a droit, après tout. Mais encore faut-il savoir en faire bon usage…

Note : 4/5

Mon humble avis

Un club de lecture que j’apprécie tout particulièrement, Comic Whales, avait fait un fantastique récap en juillet des bandes dessinées recommandées et lues jusque là, l’occasion pour moi d’allonger ma liste de futurs emprunts à la bibliothèque, Seconds faisait partie du lot ! Une très bonne occasion de découvrir le travail de Bryan Lee O’Malley puisque je n’ai jamais lu Scott Pilgrim.

J’aime beaucoup le petit format du livre, mais aussi le dessin « simple » (tout est relatif hein, mais ce sont plutôt des gros traits sans trop de détails) et expressif à la fois, qui permet aussi de se concentrer finalement sur les aspects importants. En plus, les couleurs sont pétillantes et permettent de faire passer beaucoup de choses !

L’idée du comics est assez « classique », le fait d’avoir la possibilité de changer le passé et de réparer une erreur nous a probablement traversé l’esprit à tou·te·s mais ici le traitement va jusqu’au bout des choses, avec en plus un grain de fantasy qui n’est pas malvenu !

L’héroïne que l’on suit est assez égoïste, très humaine finalement et va enchaîner les mauvaises décisions. Finalement, au lieu de se servir de sa deuxième chance à bon escient, elle en abuse jusqu’à un point critique. Mais ce qui est intéressant c’est qu’elle finit par se rendre compte de ses erreurs et elle les assume, afin de pouvoir faire son possible pour les réparer – sans artifice cette fois-ci. À la fin décide tout de même de faire tout son possible pour réparer ça. Histoire d’amour au milieu mais semblait pas sérieux en fait si, dommage, tenait plus du ressort comique donc ça sort un peu de nul part.

Tout en abordant des éléments de fantasy, que ce soit le mystère du début ou l’existence d’esprits qui ont des pouvoirs, Seconds aborde également des sujets très concrets et réels, tels que la difficulté de faire des choix qui semblent équivalents mais qui peuvent mener à des chemins drastiquement différents. Ou encore les méandres de l’entrepreneuriat et de tout ce que cela implique. La difficulté de maintenir une relation amoureuse dans le cadre du travail – même si je trouve par ailleurs que ladite relation n’est pas traitée au mieux et tient plus du ressort comique qu’autre chose.

Je ne savais pas à quoi m’attendre en commençant ce livre mais j’ai passé un très bon moment de lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s