C’est le 3 juillet, je balance tout !

je-balance-tout

Ce rendez-vous a été créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

Les règles du RDV

  • Le Top & Flop des lectures du mois précédent.
  • Au moins une chronique découverte sur un autre blog le mois dernier.
  • Au moins un article lu et aimé le mois dernier (hors chronique littéraire).
  • Et enfin : le truc trop cool que vous ayez fait ou qui vous est arrivé pendant le mois.

Le mois de juin a été chargé de nombreuses émotions, activités et sorties mais finalement pas tant de lectures que cela… Du coup ce rendez-vous sera plus court !

Le Top et Flop de mes lectures

Beaucoup de mes lectures ces derniers temps tournaient autour des artistes invité·e·s pour le festival des Bulles électriques. L’occasion de faire de très belles découvertes, comme Garulfo d’Alain Ayroles et Bruno Maïorana, dont j’ai lu la première intégrale avec un infini bonheur, un superbe coup de cœur. Rien à voir avec le festival mais la sortie du cinquième tome de Descender, de Jeff Lemire et Dustin Nguyen a failli me passer sous le nez, ça aurait été dommage puisque j’aime vraiment cette série !

Ne nous mentons pas, les lectures pour le festival m’ont aussi fait découvrir des choses affligeantes. Heureusement, le hasard a fait que j’ai commencé par celles-ci : si j’étais découragée, j’ai découvert par la suite des perles qui m’ont rassurée. Les deux premiers tomes du Chant d’Excalibur de Christophe Arleston et Éric Hübsch ont eu raison de mon cerveau : tout est prétexte à montrer des corps (disproportionnés) de femmes nues, à faire des « blagues » salaces et sacrément misogynes avec un semblant d’histoire. Le peu d’optimisme en moi me fait dire que c’était les années 2000 et qu’avec un peu de chance, ce genre de chose n’est plus publié aujourd’hui (bon, là c’est carrément du déni, mais on se rassure comme on peut).

Dans la même idée mais de façon différente, la série Kheti : Fils du Nil d’Isabelle Dethan et de Mazan m’a fait beaucoup grimacer. J’ai lu les trois premiers tomes, et si l’amitié entre les deux enfants est très mignonne et leurs aventures parfois entraînantes, plusieurs choses m’ont dérangées. J’ai trouvé le dessin inconsistant : le chat ressemble parfois plutôt à un lion ou à un ours, donc bon. Mais ce n’est rien à côté du fait de présenter des personnages égyptiens blancs. Si si, blancs. Si je ne dis pas de bêtises, les quelques personnages noirs sont des esclaves, mais certainement pas les personnages principaux ou leurs familles. Ce n’est pas la première fois que des artistes français montrent des personnages égyptiens blancs dans leur BD prétendument « recherchée » et « juste d’un point de vue historique ». Il faudra m’expliquer comment ces artistes ont pu rater quelque chose d’aussi simple que la couleur de peau des Égyptiens (oui, je te regarde Cléo, la petite pharaonne, à quel moment une Cléopâtre blanche est historique ?).

Florilège de chroniques lues

La Petite créature a chroniqué La Soutenable légèreté de l’être d’Éléonore Costes et Karensac, une bande dessinée autobiographique qui a l’air très touchante et que je ne manquerai pas de regarder de plus près. Dans un autre genre, ce n’est pas la première fois que j’entends parler d’Homo sapienne de Niviaq Korneliussen, ici sur le site d’Arcanes Ouvertes, mais cette chronique me convainc de le lire prochainement ! Enfin, Les Ourses à plumes nous parlent du livre « Gros » n’est pas un gros mot, écrit par Daria Marx et Eva Perez-Bello et c’est sacrément important.

Les liens qui m’ont fait dire « Waouh »

Dans le monde de la véganie

C’est très poussif de mettre ça en « véganie » mais j’ai rien d’autre. Manon Bril présente sur la chaîne Monde sociaux des articles de recherche en sciences humaines et sociales et cette fois-ci cela portait sur les « Chiens policiers : gueules armées de la République ? ». Elle prévient en début de vidéo, mais ça décrit évidemment des mauvais traitement et fout la gerbe.

Côté genre et féminisme

Une interview pour commencer, de l’artiste aux multiples facettes Dwam, dans la dernière Zouzletter : tout l’entretien est très intéressant (et j’ai probablement trouvé la prochaine personne qui me tatouera ♥).

Chez France Culture, j’ai écouté la série de podcast sur les « Sorcières » et c’est toujours bon d’avoir un petit rappel. Beaucoup plus glaçant, un autre podcast sur les témoignages de deux personnes harcelées dans l’armée : un homme homosexuel et une femme. Attention, ça m’a personnellement donné de grandes envies de violence. Prévoyez une séance de méditation après l’avoir écouté.

Toujours aussi merveilleuse, Mx Cordélia nous présente une vidéo « Féminisme : mes conseils lectures » et je ne peux que valider les livres qu’elle mentionne et que j’ai déjà lu. Et bien sûr ajouter à ma liste ceux que je n’ai pas encore consulté !

Pop culture, tu l’aimes, tu l’analyses

Tout d’abord, sur Comics Have the Power, un superbe dossier sur le personnage de Jean Grey et sa première apparition par nulle autre que Sonia Smith (personne n’est surpris et tout le monde la remercie ♥).

Usbek & Rica nous a gâté avec deux entretiens d’auteur·rice·s de science-fiction, rondement menés par Guillaume Ledit. Le premier auteur est Liu Cixin : « La SF dispose d’un important soutien officiel en Chine » et la seconde Nedi Okorafor : « Quand j’écris sur le futur, vous pouvez être sûrs d’avoir du mystique ! ». Les deux présentent des points de vue assez différents mais tout aussi intéressants sur la SF. Plus qu’à lire leurs livres !

En Europe et en Amérique du Nord, la vente de planches originales de bande dessinée est assez commune… mais ce n’est pas le cas dans le reste du monde ! Rémi I. revient sur le cas du Japon dans un article sur BoDoï : « Pourquoi les ventes aux enchères de planches de mangas restent rares ».

J’sais pas où l’mettre mais j’aime et c’est important

Vous n’êtes pas sans avoir entendu parler du RGPD, vous avez probablement reçu des dizaines de mails à ce sujet. Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, Lionel Maurel du site S.I.Lex a fait une conférence très accessible sur « Données personnelles et vie privée : ce qui va changer avec le RGPD » maintenant disponible sur Youtube. J’en profite pour parler d’un autre de ses articles, sur un sujet différent : « Le Zéro Déchet et l’émergence des « Communs négatifs » », pour donner un point de vue un peu plus juridique sur cette démarche.

J’ai découvert, avec beaucoup de retard visiblement, les planches de Maeril sur « 10 histoires ordinaires »… qui sont en fait des agressions ordinaires. Que tout le monde les lise et arrête d’avoir de tels comportements.

Enfin, le témoignage d’une « Doctorante autiste Asperger, les intérêt spécifiques et leur influence dans la thèse » par Stéphanie Pirez-Huart sur le carnet de recherche Médié V@l.

Ce que j’ai fait le mois dernier

Je vous le rabache depuis un moment mais j’étais au festival Bulles électriques en début de mois et c’était un plaisir de retrouver les copains et copines et de découvrir des artistes avec beaucoup de talent !

Autrement j’ai rendu visite à des ami·e·s, que ce soit juste à côté ou un peu plus loin, comme à Montpellier où j’ai passé un week-end merveilleux de balades, de discussions et de lecture au calme. Le week-end dernier a aussi été très social, puisqu’un collègue quitte bientôt mon labo et avait organisé un week-end de sorties plages, cafés, bars et pubs. Bref, ce n’est pas de tout repos et je vais mettre des jours pour récupérer mais c’était chouette et ça fait de bons souvenirs à chérir.

Qu’est-ce que j’ai regardé ? Les Dissociés pour commencer : une amie m’en parlait depuis longtemps et j’ai enfin compris pourquoi elle aimait tant ! Sans surprise, je me suis jetée sur le finale de Sense8 que j’ai trouvé tout à fait satisfaisant, je vais probablement profiter de l’été et des congés pour me refaire toute la série… The Death of Superman m’a convaincu que DC Comics devrait probablement arrêter les live action et se contenter des dessins animés qui sont tout de même de meilleure facture.

Enfin ! Cela durait depuis des mois, j’avais découvert en début d’année l’émission My Cat From Hell où un comportementaliste de chat·te·s visitait les maisonnées où des humains avaient des problèmes avec leurs compagnons félins pour une raison ou une autre. Et Jackson Galaxy venait résoudre ces problèmes et s’assurer que les chat·te·s étaient entre de bonnes mains et dans un bon foyer. C’était un peu mes moments « doudou » de regarder cette série puisque chaque épisode se termine bien, beaucoup sont très émotionnels, mais surtout j’ai appris quelques petites choses par-ci par-là sur les besoins plus particuliers ou le langage corporel des chat·te·s que j’ai bien mis à profit !

J’espère que le mois de juin s’est bien passé pour vous, je vous souhaite de bonnes lectures pour juillet, sortez la crème solaire (sans produit toxique pour vous et les poissons) et l’eau fraîche (en bouteille parce que le plastique c’est pas glop) !

Publicités

Un commentaire sur “C’est le 3 juillet, je balance tout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s