Les Monologues du vagin, d’Eve Esler

Les Monologues du vagin, dEve Esler, traduction de l’anglais (États-Unis) par Dominique Deschamps, Denoël, 2005 (originale : 1996), 144 pages.

L’histoire

« J’ai décidé de faire parler des femmes, de les faire parler de leur vagin, de faire des interviews de vagins…, et c’est devenu ces Monologues… Au début, ces femmes étaient un peu timides, elles avaient du mal à parler. Mais une fois lancées, on ne pouvait plus les arrêter. Les femmes adorent parler de leur vagin. »
Depuis leur parution aux États-Unis en 1998, Les Monologues du vagin ont déclenché un véritable phénomène culturel : rarement pièce de théâtre aura été jouée tant de fois, en tant de lieux différents, devant des publics si différents…

Note : 4/5

Mon humble avis

L’un des livres de la dernière session du club de lecture « Une chambre à nous » qui tourne cette fois-ci autour du théâtre ! J’étais plutôt contente de ce thème puisque j’ai rarement l’occasion de lire du théâtre et qu’en plus, ce seraient des lectures plutôt rapides, ce dont j’avais absolument besoin. Comme beaucoup, j’avais déjà entendu parler des Monologues du vagin, mais je n’avais pas encore pris le temps de le lire. Je reprends les avertissements du club : cette pièce mentionne des violences sexuelles envers les femmes et fait aussi preuve de transphobie dans le sens où l’amalgame vagin = femme est présent tout du long. Je trouve d’ailleurs la justification de l’autrice très très moyenne (voire pire que si elle n’avait rien dit).

Whenever I have tried to write a monologue to serve a politically correct agenda, for example, it always fails. Note the lack of monologues about menopause or transgendered women. I tried. The Vagina Monologues is about attraction, not promotion.

À la lecture, je me suis vite rendu compte que c’est typiquement le genre de pièce qui vaut beaucoup beaucoup plus quand on la voit jouée. Vous me direz, c’est le cas pour toutes les pièces, mais je trouve qu’il y en a tout de même certaines qui perdent énormément sans la mise en scène. Les Monologues du vagin est une pièce éminemment poétique qui joue sur les rythmes, les silences et les intonations. Si on ressent toute de même ces derniers à la lecture, c’est bien moins impactant que d’entendre la pièce, je pense.

Enfin, cela n’empêche la pièce d’être tout à fait lisible et de faire bouillonner le·a féministe en vous. L’autrice insiste d’ailleurs sur l’importance que des hommes voient la pièce, ce qui me fait un peu penser au show de Klaire fait Grrr « Chattologie » qui est vraiment important également. Je pense que toutes les femmes peuvent trouver dans les Monologues du vagin des expériences qu’elles connaissent et qui les ont agacées. Ça donne un peu envie de hurler « mais oui c’est exactement ça » !

Then there’s those exams. Who thought them up? There’s got to be a better way to do those exams. […] Why the rubber gloves? Why the flashlight all up there like Nancy Drew working against gravity, why the Nazi steel stirrups, the mean cold duck lips they shove inside you? What’s that? My vagina’s angry about those visits. It gets defended weeks in advance. It shuts down, won’t “relax.” Don’t you hate that? “Relax your vagina, relax your vagina.” Why? My vagina’s not stupid. Relax so you can shove those cold duck lips inside it? I don’t think so.

C’est très difficile de parler d’un livre comme celui-ci, qui relate des expériences très diverses et toutes très importantes. Du coup je ne peux que vous en recommander la lecture ! Tout en gardant à l’esprit tout de même, que toutes les femmes n’ont pas de vagin et inversement, contrairement à ce que prétend l’autrice…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s