The Expanse T1 : L’Éveil du Léviathan, de James S.A. Corey

The Expanse T1 : L’Éveil du Léviathan, de James S.A. Corey, traduit de l’anglais (États-Unis) par Thierry Arson, Actes Sud, 2014 (originale : 2011), 640 pages.

L’histoire

L’humanité a colonisé le système solaire (Mars, la Lune rebaptisée Luna, la Ceinture d’astéroïdes et au-delà), mais les étoiles restent toujours hors de sa portée.
Jim Holden est second sur un transport de glace qui effectue la navette entre les anneaux de Saturne et les stations installées dans la Ceinture. Quand son équipage et lui croisent la route du Scopuli, un appareil à l’abandon, ils se retrouvent en possession d’un secret qu’ils auraient souhaité ne jamais connaître. Un secret pour lequel certains sont prêts à tuer, et à une échelle impensable pour Jim et son équipage. La guerre dans tout le système solaire devient inévitable, à moins qu’il ne découvre qui a abandonné ce vaisseau, et pourquoi.
L’inspecteur Miller recherche une jeune femme. Elle n’est qu’une personne parmi des milliards, mais ses parents ont les moyens, et l’argent peut beaucoup. Quand l’enquête le mène au Scopuli et à Holden, devenu sympathisant des rebelles, Miller comprend que cette jeune femme est peut-être la réponse à tout.
Holden et Miller doivent désormais jouer la partie en finesse, entre le gouvernement de la Terre, les révolutionnaires des Planètes extérieures et certaines firmes aux visées obscures. Leurs chances sont minces mais au cœur de la Ceinture les règles sont différentes, et un petit vaisseau peut changer le destin de l’univers.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Mon humble avis

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la série The Expanse, en tous cas, c’est comme ça que j’ai découvert cet univers. Et comme j’ai beaucoup beaucoup apprécié, une amie m’a gentiment forcée incitée à jeter un œil à la saga de romans originelle. Sans grande surprise, je suis tombée amoureuse de ce premier roman, qui est meilleur que la série pour toutes les bonnes raisons : plus de temps pour découvrir les personnages, plus de détails, et surtout le point de vue interne de deux personnages, Jim et Miller. Attention : cela ne fait pas de la série une mauvaise adaptation bien au contraire ! Elle me semble très fidèle à ce que j’ai lu pour l’instant (elle mélange plusieurs tomes) et je comprends la grande majorité des choix qui ont été faits pour l’adaptation. La seule chose qui change vraiment jusque là, c’est que l’équipe de Jim se connaît déjà et s’apprécie : il y a donc un esprit de camaraderie qui devient un esprit de compétition (notamment entre Jim et Amos) dans la série.

Je recommande donc cette saga de science-fiction à tou·tes celleux intéressé·es par le genre, les space opera, ceux qui ont vu la série ou pas, qui apprécient les histoires un peu mystérieuses, politiques, et proches du noir (Miller étant un détective, il y a un aspect thriller dans ce premier tome).

Surtout, si vous êtes comme moi et que ce qui vous attire le plus dans une histoire sont les personnages… Je pense que The Expanse est parfaite pour cela : en alternant les deux points de vue, eux-mêmes très différents, on parvient à avoir une compréhension de cet univers, des enjeux politiques, humains et scientifiques de ce qui se trame… Cela fait très longtemps que je n’ai pas été aussi happée par une saga et je me rends compte (à ma plus grande honte) que j’ai lu très peu de saga SF et encore moins qui ne soient pas destinées à une audience de jeunes adultes (ce qui n’a rien de péjoratif, mais les enjeux présentés sont de fait assez différents).

Pour revenir aux personnages, ils sont très divers et se complètent à merveille. Tous les personnages ne sont pas blancs, ce qui est assez rare pour être remarqué je trouve, et il semblerait que la couleur de peau soit moins un problème dans le futur où finalement on préfère discriminer entre Terriens, Martiens et habitants de la Ceinture. Un détail pour beaucoup mais qui m’a rendu joie : dans ce futur où on préfère congeler ses spermatozoïdes et ses ovules (au cas où on prendrait un peu trop de radiation), il apparaît possible de faire des mélanges génétiques afin d’avoir plus de deux parents… C’est ainsi que Jim Holden a trois mamans et cinq papas. I shit you not. Je ne dis jamais non à une relation polyamoureuse placée là, comme une évidence.

Mon seul regret est de ne pas avoir eu l’occasion de prendre plus de notes et de recopier quelques citations qui m’ont pourtant beaucoup plu sur le moment… afin de vous donner encore plus de raisons de rajouter The Expanse sur vos listes de souhaits ! Tant pis, je ferai mieux pour le deuxième tome… 🙂

Publicités

3 commentaires sur “The Expanse T1 : L’Éveil du Léviathan, de James S.A. Corey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s