Armada, d’Ernest Cline

Armada, d’Ernest Cline, lu par Wil Wheaton, Random House Audio, 2015, 368 pages.

L’histoire

Zack Lightman a passé sa vie à rêver. Rêver que le monde réel pourrait ressembler un peu plus au nombre incalculable de livres, films et jeux vidéos de science-fiction qu’il consomme quotidiennement. Rêver qu’un jour, un événements bouleverse la monotonie de son existence et l’emmène dans une aventure à travers l’espace. Rien de mal à rêver d’un échappatoire, n’est-ce pas ? Après tout, Zack sait parfaitement faire la différence entre ses fantasmes et la réalité. Il sait très bien que les adolescents sans buts et occupations autres que les jeux vidéos ne sont jamais choisis pour sauver l’univers.
Jusqu’au jour où il voit un vaisseau spatial. Tout droit sorti d’un jeu vidéo, Armada, auquel il joue tous les jours.

Note : 3/5

Mon humble avis

J’avais bien aimé le livre audio de Ready Player One, du même auteur et narrateur, ce qui m’a donné envie de poursuivre l’aventure avec Armada. Si ce deuxième roman traite toujours des jeux vidéos, il est cette fois-ci plus axé sur l’espace et les combats entre vaisseaux, planètes, potentiellement entre terriens et aliens, etc.

Il n’y a absolument rien à redire sur le jeu de Whil Wheaton, qui est un narrateur hors pair et qui parvient à faire passer toutes sortes d’émotions dans sa voix, ce qui n’est pas étonnant quand on voit qu’il est acteur et qu’il a donné sa voix à plusieurs personnages de dessins animés… Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas sûre que j’aurai réussi à finir le livre si j’avais dû le lire, ou l’écouter lu par un autre comédien moins talentueux.

Pas que le livre soit mauvais : les personnages sont attachants et l’idée qu’un état puisse utiliser la culture populaire, notamment la saga Star Wars ou les jeux vidéos, pour préparer son peuple à de futures batailles spatiales est particulièrement intéressante. Je ne sais pas si cette théorie du complot existe réellement, mais cela me assez proche de la réalité, quand on pense à la propagande que peut organiser l’Armée des États-Unis à travers certains films Hollywoodiens, comme le fait très bien remarquer la chaîne Youtube Pop Culture Detective dans sa vidéo « Military Recruitment and Science Fiction Movies ».

Mon problème principal avec le livre tient tout simplement d’une affaire de goût : je ne suis pas particulièrement intéressée par les longues descriptions de batailles (qu’elles soient spatiales ou autres d’ailleurs). Si j’apprécie de les voir à l’écran, je les trouve plutôt ennuyeuses à l’écrit (ou à l’oral en l’occurrence) et je n’arrive pas du tout à me sentir impliquée par les enjeux de ces batailles.

Autrement, malgré quelques éléments de scénarios un peu convenus et certains personnages secondaires qui me paraissent sous-exploités, c’est un bon roman d’aventure et de science-fiction !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s