Matin brun, de Franck Pavloff

matin brun

Matin brun, de Franck Pavloff, Cheyne Éditeur, 2016 (première édition : 1998), 12 pages.

L’histoire

Sait-on assez où risquent de nous mener collectivement les petites lâchetés de chacun d’entre nous ?

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Mon humble avis

Presque deux millions d’exemplaires vendus depuis sa première édition en 1998. Quand on entend que les gens ne lisent plus, ce genre de tirage fait bien plaisir à voir. Je ne connaissais pas du tout Matin brun mais on me l’a offert au Salon du Livre de Paris en m’en vantant les mérites et j’ai complètement accroché dès le début de ma lecture. Onze pages de texte, c’est court, d’autant que le format est assez petit et la taille de la police est assez standard. Et pourtant, ces onze pages ont la même puissance qu’un roman de trois cent pages.

L’écriture est simple, l’histoire évolue de pages en pages, et la situation s’empire au fur et à mesure. Autant dire, l’histoire nous tient en haleine dès les premiers mots et ce jusqu’au dernier. Je ne peux pas parler de l’intrigue sans dévoiler des éléments qui gâcheraient la lecture, je pense qu’il faut vraiment découvrir Matin brun sans rien en savoir. Mais Franck Pavloff jette un peu un pavé dans la mare et nous renvoie aux excuses qu’on trouve pour ne rien faire, pour laisser les pires situations se dérouler sans agir.

Résister davantage mais comment ? Ça va si vite, il y a le boulot, les soucis de tous les jours. Les autres aussi baissent les bras pour être un peu tranquilles, non ?

Matin brun ne coûte que 2 €, vraiment, foncez.

Publicités

Un commentaire sur “Matin brun, de Franck Pavloff

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s