Corbeau noir Cygne blanc, de Qu Lan et Isabelle Genlis

Corbeau noir Cygne blanc couv

Corbeau noir Cygne blanc, de Qu Lan (illustrations) et Isabelle Genlis (texte), Éditions Philippe Picquier, collection « Picquier jeunesse », 2016, 35 pages.

L’histoire

Dans le ciel de ce paysage, Corbeau noir et Cygne blanc accompagnent de leur course un conte qui nous rappelle que dès l’origine étaient le métissage et la fraternité.
Déplié sur toute sa longueur (8.50 m), cet album devient un très grand rouleau où toute l’histoire peut se lire d’un seul coup d’œil. Comme un paysage plein de beauté et d’enseignement que l’on découvrirait du haut d’une montagne.

Note : 5/5 ♥ Coup de cœur

Mon humble avis

Merci à Babelio et aux éditions Picquier qui m’ont fait parvenir ce livre en échange d’une critique honnête.

Au cas où on oublierait que le nombre de pages n’a absolument rien à voir avec la possibilité pour un livre de devenir un coup de cœur… il y a des objets qui finissent entre vos mains parfois pour vous le rappeler, comme Corbeau noir Cygne blanc. Avant que je ne le reçoive, ce livre m’intéressait pour l’histoire qu’il semblait raconter, loin de l’Occident pour une fois, et en plus dessinée et écrite par deux femmes (oui, je suis complètement influencée par le challenge « Voix d’auteures » et c’est une très bonne chose).

Mais le livre a encore dépassé mes attentes quand j’ai vu, à sa réception, que l’objet en lui-même est particulier, puisque l’album se déroule pour qu’on puisse observer toute l’histoire en une fois (bon, si on a une pièce assez grande, ce qui est pas mon cas, mais même sans la totalité du livre, pouvoir en observer une bonne partie, c’est fascinant).

Corbeau noir Cygne blanc extrait

À travers des illustrations magnifiques, pleines de douceur et colorées de façon à nous interpeller, les auteures nous racontent la cosmogonie connue au Vietnam. Et cette vision de la création du monde est pleine de poésie et de beauté, avec un rapport constant à la dualité (comme le titre l’indique) mais qui est plus une fraternité qu’une opposition. D’ailleurs, les deux protagonistes se rencontrent malgré leurs différences, et grâce à cela, créaient ce que seront les premiers êtres humains.

Je suis un peu surprise qu’un tel livre soit dans une collection jeunesse. Alors certes je ne doute pas qu’il plaise à des enfants, mais il me semble qu’il aurait plus sa place dans une catégorisation « beaux livres » que simplement jeunesse. En tous cas, quel que soit votre âge, je ne peux que vous encourager à découvrir cette beauté. Pour voir plus de ces magnifiques illustrations, mais aussi à quoi ressemble le livre déroulé, je vous invite à visiter le site de Qu Lan, l’illustratrice.

Publicités

Un commentaire sur “Corbeau noir Cygne blanc, de Qu Lan et Isabelle Genlis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s