Miss Peregrine et les enfants particuliers T2 : Hollow City, de Ransom Riggs

miss peregrine 2

Miss Peregrine’s Peculiar Children : Hollow City, de Ransom Riggs, lu par Kirby Heyborne, Blackstone Audiobooks, 2014, 416 pages.

Lu dans le cadre du French Read-A-Thon !

L’histoire

Ce deuxième roman commence en 1940, juste après la fin du premier livre. Après s’être échappé de justesse de l’île de Miss Peregrine, Jacob et ses nouveaux amis fuient à Londres, la capitale particulière du monde. Là-bas, ils rencontrent un fou dangereux nommé Caul, qui s’avère aussi être le frère de Miss Peregrine. Caul a découvert un moyen de voler les capacités des Particuliers pour se les approprier – et il faudra tous les efforts de Jacob pour sauver ses amis de leur disparition inévitable

Note : 3/5

Mon humble avis

J’avais écouté à nouveau le livre audio du premier tome pour pouvoir enchaîner sur le second, mais j’ai eu une petite déception au début de mon écoute : ce n’est pas le même lecteur que pour le premier tome… et c’est fort dommage puisque, à mon sens, Jesse Bernstein avait fait un travail fabuleux et je n’avais aucun mal à accrocher à l’intrigue. Kirby Heyborne n’est pas affreux, mais son panel d’intonations et de voix pour les différents personnages est beaucoup moins réussi malheureusement, et sa voix plus monotone. Du coup, je donne cette note spécifiquement au livre audio, puisque la lecture du roman pourrait être une expérience toute différente.

Malgré tout, même la lecture du roman ne pourrait le changer en coup de cœur : il reste que je trouve l’intrigue longue à se mettre en place et à se dénouer, sans vraiment de raison… J’avais l’impression que ça n’avançait pas et c’est assez frustrant. Enfin, on retrouve tout de même les personnages du premier tome, qui sont toujours un peu pareil et après tout, s’ils sont restés des enfants pendant des décennies, c’est pas une petite sortie qui va les faire grandir. C’est selon moi la limite de ce genre d’intrigue : les enfants sont coincés dans une boucle temporelle de sorte qu’ils vivent la même journée encore et encore, sans jamais vieillir. Mais il ne repartent pas à zéro chaque nuit, ils gardent toute leur mémoire et toutes leurs expériences… J’ai donc du mal à croire que quelqu’un âgé de 80 ans, boucle temporelle ou pas, agisse encore comme un enfant de 7 ans.

Outre cet aspect, c’est tout de même plaisant de voir le groupe avancer et se serrer les coudes, prendre soin des uns et des autres – même s’il y a toujours un abruti qui passe son temps à faire des remarques acerbes – et surtout, ils rencontrent d’autres « particuliers ». Cela permet de voir des personnages un peu différents, notamment certains qui ne vivent pas dans une boucle temporelle et qui ont une vision tout à fait différente du monde. En effet, même les boucles ne permettent plus de garder les particuliers en sécurité et s’ils ne s’organisent pas pour combattre les monstres… c’est un massacre qui risque d’arriver.

Du coup, je lirai probablement le troisième et dernier tome pour connaître la suite et fin des aventures de Jacob et des autres enfants… mais mon entrain est pas mal diminué quand même…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s