Bellevue, de Claire Berest

Bellevue Claire BerestTitre : Bellevue
Auteure : Claire Berest
Date de publication : janvier 2016
Édition : Stock
Pages : 198
ISBN : 9782234079755
Synopsis : Alma se réveille à quatre heures du matin. Dans un hôpital psychiatrique. Deux jours plus tôt, elle fêtait ses trente ans. Écrivain prometteur, Alma est une jeune Parisienne ambitieuse qui vit avec Paul depuis plusieurs années ; tout lui sourit. Et, d’un coup, tout bascule. Son angoisse va l’emporter dans une errance aussi violente qu’incontrôlable et la soumettre à d’imprévisibles pulsions destructrices.
Que s’est-il passé pendant ces quarante-huit heures ?

Avis : ★★★★✩

Merci aux éditions Stock et à NetGalley pour ce service presse numérique.

J’avais entendu parler de ce livre quelques fois depuis sa sortie, et j’étais très intriguée par la quatrième de couverture, c’est pourquoi je l’ai demandé en SP. En plus, avec le challenge Voix d’auteures en tête, je préfère choisir des œuvres d’auteures en priorité. J’ai bien aimé la lecture de ce livre, que j’ai lu d’une traite d’ailleurs (long trajet en train aidant). Après tout, dès les premières pages, on est entraîné par l’histoire et on envie de découvrir pourquoi et comment Alma se retrouve en hôpital psychiatrique. Même si on craint un peu la réponse en même temps qu’on la désire.

Le roman alterne entre des passages où Alma est à l’hôpital, et ceux du passé, qui commence deux jours auparavant et progresse au fur et à mesure pour expliquer l’internement d’Alma. Tout semble aller plus ou moins bien – ma lecture du roman me fait nuancer le « tout lui sourit » de la quatrième : Alma a tout de même des problèmes d’argent, elle n’est pas parfaitement heureuse dans sa vie de couple et elle est victime d’angoisses assez importantes. Et puis, le jour de son anniversaire, pour ses trente ans, tout bascule. Alma semble perdre toute notion de responsabilité (voire moralité) et plonge dans un « délire » empêtré d’angoisses oubliées, d’alcool et de violence envers elle-même.

Le livre est résonnant de réalité, avec une plume qui se lit vite, sans être dénuée de poésie parfois, même si je ne suis pas du tout fan des passages très crus, qui me semblent inutiles.

Pour les personnes qui préfèrent avoir des trigger warnings, le livre aborde bien sûr l’internement en hôpital psychiatrique mais pas seulement, il y a aussi des scènes d’automutilation et des scènes de sexe dont le consentement est douteux, au vu des quantités d’alcool absorbées par les personnages…

Publicités

3 commentaires sur “Bellevue, de Claire Berest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s