À la croisée des mondes #3, de Philip Pullman

His Dark Materials - Philip PullmanTitre : The Amber Spyglass (Le Miroir d’Ambre)
Série : His Dark Materials #3 (À la croisée des mondes #3)
Auteur : Philip Pullman
Date de publication : Bla
Édition : Everyman’s Library
Pages : 1 144
ISBN : 978 1 84159 342 5
Synopsis : Séparée de son compagnon Will, la jeune Lyra est retenue prisonnière par sa mère, l’ambitieuse et impitoyable Mme Coulter qui, pour mieux s’assurer de sa docilité, l’a plongée dans un sommeil artificiel. Parti à sa recherche escorté de deux anges, Balthamos et Baruch, Will parvient finalement, au prix d’un terrible sacrifice, à délivrer Lyra. Pour aussitôt repartir à l’aventure. Car, tandis que Lord Asriel se prépare à l’ultime bataille qui décidera du sort des mondes, les deux adolescents doivent s’engager dans la plus périlleuse des missions : un voyage dans une contrée d’où nulle âme n’est jamais revenue, le royaume des morts…

Avis : ★★★★★

Voilà que cette série se termine pour moi (même s’il reste encore quelques petits extras que je garde au chaud que je me sentirai nostalgique) et comme je le pressentais très fortement, c’est un coup de cœur.

J’aime énormément la plume de Philip Pullman, le monde et l’intrigue qu’il parvient à créer et à quel point l’histoire est complexe, tout en nous la présentant d’une manière simple et qui nous permet de comprendre, petit à petit et au fur et à mesure des découvertes, comment tout peut être lié. Les différents personnages, les intrigues qui semblent secondaires voire minimes dans l’histoire au début… tout finit par se rejoindre.

« À la croisée des mondes » est balisée comme une série jeunesse, mais cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas travaillée, ou qu’elle n’a pas un message important et très sérieux à transmettre. Pour preuve, cette série a été bannie et censurée dans certains pays, probablement pour la vision d’une Église organisée qui veut être toute puissante et n’hésite pas à tout écraser sur son passage… Et puis, la présence d’anges ne ravie peut-être pas tout le monde, mais j’aime beaucoup la façon dont l’auteur adapte la mythologie de la Bible, la Genèse notamment et la Chute.

Que dire des personnages… Je les aimais beaucoup au début et mon amour pour eux a grandi au fur et à mesure de la lecture, Lyra continue à se démener pour protéger ceux qu’elle aime, et ceux en qui elle croit. La fin est un peu triste, mais finalement pas tant que ça et je trouve que Pullman rend parfaitement ce conflit de sentiments dans son écriture (même si oui, j’ai pleuré, ne nous voilons pas la face). Et puis, tout présageait une telle fin et je trouve qu’elle correspond à merveille avec la série dans sa globalité. J’aurai aimé avoir une sorte d’épilogue un peu plus poussé, une petite scène qui se passerait des années plus tard… mais qui c’est, peut-être trouverais-je ça dans les petites choses que Pullman a écrit en plus sur la série !

En tous cas, His Dark Materials rejoint les livres qui m’ont marqué et que j’apprécierai très très longtemps (et que je relierai probablement à un moment donné). Est-ce que cette série fait également partie de vos coups de cœur ? Qu’est ce qui vous plaît le plus dans l’histoire ? Et si vous ne l’avez pas encore lu, je vous la recommande 😉

Publicités

2 commentaires sur “À la croisée des mondes #3, de Philip Pullman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s